Skip to main content

Full text of "magazine poms40"

See other formats


La revue francophone independante pour les utilisateurs des 

Apple ][+, lie, //e+, lie IIgs™ et Macintosh™ 




Hyp er Accords 



M2366 - 40 - 45,00 F 



3792366045005 00400 




Macintosh 



Copie de sauvegarde de la plupart 
dciels 




rr 



• Copie de la plupart des logiciels sur 
disque dur 



Recuperation de disques endom- 
mages Li 



Recuperation de fichiers . .effaces 
meme sur 



— T— 



Copy II est livre avec MacTools 
Copy li Mac 7,1, MacTools, 



avec documentation fran9aise : 500,00 F TTC 
Abonnes (carte Joker) : 450,00 F TTC 
Port : 20,00 F 



Manuels en franqais 



Apple // 

Utilitaire complet pour la gcstion des 
disques et fichiers DOS/ProDOS, y 
compris conversion automatique 
Utilisation de toute la memoire dis- 



ponible4un-8-00Ko en_unc pa 



exemple) 



eJchiers effaces 
Formatage de disques 



Classement alphabetique des fichiers 



• Sauvegarde 
logiciels... 



plupart des 



Copy n Plus 8.3 sur disquette 5,25" et 3,5' 
avec documentation frangaise : 500,00 FTTC 
Ahonn&i (carte Joker) : 450,00 FTTC 
Port : 20,00 F 



— r- 




Copy IP Mac / MacTools. 

M.\i I \ 1 ' i S H I' I S K. ! OOLS 




Editions MEV/Pom's - 12, rue d'Anjott- 78000 Versnille 
(1) 39 51 24 43. Commande par Minitel au (1) 39 53 04 40 



Numero 40 
janvier-fevrier 1989 



Editorial 

Herve Thiriez 



Page 7 



tin programme de copie : 

WorKop 





II s 










We 1 






— 





Richard Soberka 



//c 



Page 8 



AppleWorks & UltraMacros 

des FKeys 



77e 

I2B 



//c 



Christian Piard 



Page 12 



Un TimcOut made in France : 

FontViewer 



//e 

I2fl 



//C 



Daniel Lurot 
Page 14 



Essai hardware Eric WeyLand 

ThunderS can 



Page 27 



n 



GB 



I2B 



//c 



Essai software 

FulWrite 

Herve Thiriei 



Page 31 



Essai software 

Sargon & 
ChessMaster 

Christian Piard 



Page 45 



Le Cahier HyperCard : 

HyperAccords 
Nor me MIDI 
Progr animation 



Page 35 
Page 36 

Page 38 



Christian Piard & 
Jean-Luc Bazanegue 



Un nouveau Mac 

le SE/30 



Page 43 



Mac : les News 

Ariel Sebban 
Page 49 



Interview 

Madeleine Hode 

Page 52 



Courrier des J.ecteurs 

Page 55 



(3 



Apple II for ever 

Jean-Yves Bourdin 
Page 56 



//c 



][+ 



Egs 



Petites annonces 

Page 74 



Mots croises 

Page 74 Jo'elle Piard 







Les annonceurs ; Apple : pages 4 et 5 ; Brtjoux : pages 52 et 53 ; Gribuuille SARL ; page 65 ; Logitech : page 76. 



fidilions MEV - 12, rue d'Anjou - 78000 - Versailles. Direcieur dcla publication ; Hcrvc Thiricz — ISSN 0294-6068 



Pom's n° 40 



3 



Erreur de trajet. 
L'Homme tentait des conquete^ 
alors que tout Fespace etaii 




Visiere rabattue, 1'Homme 
commencait a courir apres 
la technologic en la 
confondant avec 
le "progres!' 

En cyclisme, on dirait 
"bonffer le vent et manger la bordure!' Soufflons. 

Comniencer par soi-mSme. Les anciens Favaient 
dit et Apple n'a pas oublie. Void Macintosh II. 
Lui, il taille la route. Finies les boucles. . 

Pmcesseur el co-processeur ^ 
parmi les plus rapides du 
monde, jusqu a 8 Mo de 
memoire interne - et 
davantage avec ties 
cartes - 6 connec- 
teurs pour les extensions, 
dont la cute video 16 800 000 couleurs 
(ci-dessous). Il pent tenir tete aux plus grands. 

Mais la sienne 
est encore 
mieux faite que 
pleine. Vous 





Et comme toutes les applica- 
tions pom" iMacintosh n ont dcs 
fonctions communes - Apple 
Fa exige" des a'eateurs de logi- 
ciels - Fesprit peut se concentrer sur Fessentiel. Vous 
voila a pied d'ceuvrc. En route pour votrc monde. 
Laurie, a force den faire le tour, on n'en voyait plus 
le bout. Qa fait du bien de redescendre sur soi. 
v ^a remonte. Et la productivite avec. In declic 
- dans la tete, un clic sur la souris : la clef. 

En plus, Macintosh n accepte dessin, . 
texte et calcul dans la meme 
fen&re. Les uns eclairent les 
. autres. Et Fesprit s'illumine. 
i Et la, on pent repartir pour 
Fexterieur. Reseau interne 
avec paitagc dc disque dur ct 
d'imprimante a laser, par AppleTalk : la communi- 
cation horizontal s'&ablit enfindans I'entteprise. 
Linformation est 
au coeur et cha- 




n encombrerez pas la votre dapprentissage. Plus 
dcmarrcr est facile, plus loin Fon va. 



cun paiticipe 
vraiment au developpement. Reseaux externes et 
bases de donnees sur serveurs intemationaux : les 
collaborations planetaires s'animent. 



a fexterieur 
a Merieur. 



a. 



Yin et Yang. Pas etonnant quapres line telle remise 
en jeu, tout ce qui etait In devienne Out. 



L'informalion disponible paitout est enfin 
' accessible. Le pouvoir au bout du cable. 
Eh oui, la reussite peut tenir a un fil. 

Devant les yeux : vos resultats a 
New York on un remake de Lajoconde en 3 dimen- 
sions. Chaque element prend son volume. La pensee 
aussi est graphique ! 

Et chaque geste precise l'idee. On "clique!' on 
coupe, on colle. One pomme sur le capot et le goCit 
du fruit defendu se colle au labeur. 

Enfin un cquilibrc cntrc travail ct plaisir. 




Applp m Ip 36.14, wide : APPLE. 

Ecran realise avec Cricket Graph ct Quark XPrcss. 



Macintosh II 




Les TimeOut vf 

1988 : revolution AppleWorks.. 



decernbre : TimeOut Paint 



£ts Cohen 
Pontes et portalls 

23. rue au Ch*ne 
37I0O Tours 

T*t; 10.3243.90 



Tours, le 10 novembre 1988 



nonsieur Jean Netter 

I Dis, rue de la Marre 

7SQ0Q Versailles 



Cher Client, 

Comme convenu Kfr$ Ue nulic Uerniere conversation tilcphonique, nous 

vou5 vous proposons unavant-projet O'lnstauation de Wire puitaii. M va ae 
soit que cecl ne constltue qu'une approcne ; nous restons a voire entiere 
disposition pour d/mntuelles modifications. 




Nous vous adressons, Cher Client, nos sinceres salutations 



Charles Roullet 

Directeur commercial 



Secteur C3 

Responsabfe : J. Leiebvre 




A^IIGS 



Macxitosh 



tote lie 



Appfelfe 



Secteur C3 

ptesponsabte:J. Letefavre 




rw1B5 



r*188 



Flchlsr ! Regression 10/11/89 

Rggresolon I Inffllff par lo n$thode des Bolndres carres 



n= 

sun(x)* 
sun(y)= 



Hiueau 



i 

5 
7 
10 

11 

12 
lb 



re I at 
U 

15 
17 
39 
33 
52 
58 
65 



7 
64 

279 



sun(x*y) 
3Un(x~iD : 
9un(y~2)' 



2991 
680 
13417 



x"2 



y*2 



60 
65 
273 
330 
572 
696 
973 



16 
25 
19 
1 00 
I2l 
144 
225 



225 
2B9 
1521 
1069 
2704 
3364 
4225 



-2,57 
1,01 
.91 



result 

15,99 
20,63 
29,91 
13,93 
16,47 
53,11 
67,03 



TimeOut VF 
O 
Graph 

• 

SuperFonts 
UltraMacros 
SideSpread 
Paint 



Exclusivity Pom's, les TimeOut vf sont entitlement francisSs et fonctionnent avec AppleWorks 1.4 sur Apple 1IGS, 
Apple lie et Apple //e (128Ko) — Notes techniques sur simple demande — Boa de conimande page 71. 



Onl collabore a ce numero 

Jean-Luc Bazanegiip - Jean-Yvps BnurHin 
Olivier Hcrz - Gerard Michel 

Daniel Lurot - Christian Piard 

Jo&le Piard - Ariel Sebban 

Richard Soberka - Herv£ Thiriez 

firic Weyland 

Directeur de la publication 
redacteur en chef 

Herve^ Thiriez 

Kedacteurs 

Jean-Luc Bazancguc - Christian Piard 

Siege social 
Editions MEV - 12, rue d'Anjou 
78000 Versailles -b (1)39 51 2443 
Serveur Miniiel (1) 39 53 04 40 

Pu blicite 

Editions MEV 

Diffusion 

N.M.P.P. 

Impression 

Bergei-Leviault 

1 8, me des Glacis 54000 Nancy 
= 83.35.61.44 

Photos 
CP&JLB 

Photogravure 

Graphoiec 21, chemin de la Tour 
92350 Le Plessis -Robinson 
w(l)46 30 44 49 



Pom's est une revue indepp.ndanie nnn 
rauach^e a Appte Computer, Inc. ni 
a Apple Computer France S.A.R.L. 
Apple, le logo Apple, Mac et le 

logo Macintosh sont des 

marques deposees 

d' Apple Computer, Inc. 

IBM est une marque deposee de Interna- 
tional Business Machine. 
PC et AT sont des marques deposees 
dc la Soci^IBM. 

©Editions MEV 1989 
Toute reproduction integrate ou partielle, 

cffcctudc par quelque precede que cc soil, 

sans 1'accord ecrit d'Edirions MEV, 

constitue une conlrcfacon. 
Loi do 1 1 mars 1957. articles 425 et 
suivams du Code Penal. 

Droits de traduction, de reproduction et 

d'adaptation reserves pour tous pays. 




Editorial 



II y a encore pen de temps, les adep tes de l'inf ormatique triste 
qualifiaient le "look' du Macintosh de 'non-professionnel' : 
aujourd'hui, avec un 68030 a 16 Mhz, cet a priori est encore 
m oins demise... Nous vous faisonspartagernotre decouverte 
du SE/30 dans ces pages. 

Pom's s'est toujours voulu diversifie, a Pimage des 
possibilites de nos machines : vous trouverez dans ce numero 
une pile HyperCard consacree a la musique, une approche de 
la norme MIDI ; on y parle egalement d'assembleur 6502 et de 
la maniere d'ejecter les disques 3.5 avec AppleWorks, de 
Madeleine Hode et son Gribouille et du scanner 
ThunderScan. Chaque numero de Pom's prSsente de 
nouveaux aspects de Punivers Apple et celui-ci ne fait pas 
exception. 

Pom's ne propose pas de nouveaux produits dans ce numero 
(mais nous en preparons d'etonnants pour le prochain)... En 
revanche, nous vous offrons le premier TimeOut made in 
France : pr£sent£ et liste ici, il est bien sur sur la dlsquetle 
d'accompagnement. Quand on dit que chaque numero vaul le 
prix de Pabonnement ! 

Et, comme & Paccoutumee, sur les disquelles 
d'accompagnement Apple // comme Macintosh quelques 
'goodies' que votre fidelite merite bien. 

Herve Thiriez 



bn couverture ('illustration des rapports etroits entre musique et irrformatique. Details dans le cahier HyperCard. 



Pom's n° 40 




Si vous avez une Ram 
d'au moins 8OOK0, 
voici un petit pro- 
gramme de copie qui 
rend bien des services. 
Un seul bloc sur le 
disque : Qui pourrait 
dire mieux ? 



Le but 

Workop est un petit programme dcrit 
en langage machine qui permet la copie 
rapide et intelligentc de fichiers 
ProDOS d'une disquette 3,5 pouces 
sur un Ramriisk et vice versa, et ce sur 
Apple IIGS IMo ou //c IMo. Ceue 
technique est surtout pratique lorsque 
Fon ne dispose que d'un seul lecieur, 
ou lorsque Ton veut accelerer la vitesse 
d'execution de programmes qui font de 
nombreux acc6s disque. en les iaisant 
fonctionner sur RamDisk. 

En nSalite, Workop n'effectue pas une 

copie fichier a fichier, rnais fail unc 
copie "inteligente" de la disquette, en 

ne copiant que les blocs dc la disquette 

qui sont utilises ; pour sc fairc il 
examine d'abord le Volume Bitmap 

(bloc S0006) de la disquette. 



Utilisation 

D*un point de vue pratique, Workop est 
un fichier system ProDOS, el peui ctre 
lance" a partir du Finder, de ProSel, 
J 'unc l 'one i ion Bye, ou du BaMt , etc. 
A noicr que e'esi un fichier monobloc 
puisque tout le programme lient en 
moins de 512 octets done sur un seul 
bloc ProDOS. 

Une Ibis Workop lancd. on voil 
apparaiue le menu h l'ecran. 

A ce stade, trois options sont 

possibles. En appuyani sur : 

"1" on effectue une copie dc la 

disquette 3,5" sur Ramdisk. 
"9" effectue la copie inverse, 

Ramdisk sur disquette 3,5". 
"esc" sort de Workop, ce qui relance le 

Finder, ou ProSel, ou tout autre 

sclectcur, 

Dans le menu principal, il y a deux 
comptcurs, de chaquc cote du tilre 
"WORKOP 1.1", qui sont a 0000. D&S 
que Ton lance une copie, ces compteurs 
s'activent : celui de gauche indique les 
blocs lus du peripherique source 
(disquettes 3,5" ou RamDisk), celui de 
droitc indique les blocs dcrits sur le 
peripherique destination. Les compteurs 
afficheni une valeur hexad6eimalc 
correspondant au numero du bloc 
ProDOS lu ou &riL 



Lors dc la copie, une seule louche est 
valide : "E" qui permet d'interrompre la 
copie en cours et de revenir au menu 
principal de Workop. 

Attention ! Si la copie est stoppec en 
cours de route, et que seule une partie 
de la disquette a Ci6 copi£e sur le 
RamDisk (ou ['inverse RamDisk -* 
disque 3,5"), la totalite dc la disquette 
sera pr6sente dans le catalogue du 
RamDisk (ou disque 3,5"), mais, en 
realite, toutes les donnees n'y seront 
pas. 

Workup uaite les erreurs qui pourraicnt 
survenir : disquette prot£g<5e contrc 
I'ecriiure, disquette abscnie ou defee- 
tueuse... en interrompani la copie, puis 
en emeaant un signal sonore (2 bips) 
tout cn indiquant a l'ecran un message 
"ERROR" precede du code hexadecimal 
ProDOS correspondant, puis il revient 
au menu. 

Unc fois la copie terminee, Workop 
'sort' en relancant le Finder, ProSel, 
etc. A noter qu'il est possible d'evitcr 
de sortir, el plutot de revenir au menu 
de Workop, en remplacant dans le 
programme source la lignc 239 jhp 
art par un jnp start. 
Un poinE important Workop effectue 
une copie sans formatage du disque 
destination. Dans le cas de r option 
"1" (copie sur RamDisk), pas de 
probleme, le RamDisk est toujours 
"formatd" puisque les meinoires Ram 
qui le composent sont en lignc ; mais 
dans le cas de l'option "9" (copie sur 
disque 3,5"), il est imperatif que la 
disquette sur laquellc vous allez copier 
le RamDisk ail ete forma tec 
prdalablement au moins unc fois (au 
format Apple bien entendu), sinon 
Workop signalera une erreur et revenir 
au menu. 

Le RamDisk 

Configure/, voire RamDisk ! C'cst 
indispensable sur un Apple IIGS, 
inutile (el impossible) sur //c. Afin que 
Workop fonctionnc corrcctcmcnl* il 
faut specifier dans le tableau de bord 
une taille dc RamDisk d'au moins 
800Ko afin que la taille mcmoirc 
allouee au RamDisk soit au moins 
egalc a ccllc d'unc disquette 3,5" ; on 
pcut mcttrc plus mais ccla ne sen a 
rien pour Workop. 



8 



Pom's n° 40 



Quant a 1'option "Minimum RAM 
Disk Size", il est preferable de la 
meiire a 0, ce. qui permel de gagner de 
la mdmoire, en autorisant le M6mory 
Manager a utiliser les zones laissdes 
libres sur le RamDisk com me m^moire 
vive "normale" et 6viie ainsi des erreurs 
systeme telles que la S201 (memoire 
insuffisante). 

Le programme source est dcrit en 
Assembleur Merlin 8/16 ; a signaler 
qu'il peut eire ecrit et assemble aussi 
bicn sous Merlin-Pro (version ProDOS 
hien sur). 

Le programme en source comporte 
quclques directives specifiqucs au 
asscmbleurs de la scrie Merlin : 

XC indique a Tassembleur que le 

code genere est du 65C02. 
TYP indique que Pobjet qui sera sauve 

est un fichier de type system. 
KBD pcrmel d'entrer une information 

lois de Tassemblagc. 
DO assemblage condiiionnel. 
SAV sauvegarde le fichier objel une 

fois assemble. 
ERR arret condiiionnel de Fasscm- 

biage (ici si objet d£passe Slff 

OCLCls) 



Recapitulation 
WIIGS.SYSTEM 

Apres avoir saisi celle recapitulation 

sous moniieur, vous la sauvegarderez par : 

create wiigs.system.tsys 

bsave wiigs.system.a$2000.tsysL5 10 



2000:20 


93 


FE 


20 


89 


FE 


20 


34 


2QQ8:FE 


20 


58 


FC 


A2 


17 


9E 


58 


2010;BF 


CA 


10 


FA 


AO 


00 


B9 


73 


2018:21 


FU 


Ub 


20 


t'U 


fU 


C8 


DO 


2020-.FS 


20 


80 


FE 


&D 


10 


CO 


AD 


2028:00 


CO 


10 


F3 


C9 


Bl 


FO 


IB 


2030;C9 


B9 


FO 


ID 


C9 


9B 


DO 


EC 


2038 ;8D 


10 


CO 


20 


84 


ft 


20 


00 


2040-.BF 


65 


44 


20 


04 


00 


00 


00 


2048:00 


00 


00 


A2 


50 


A9 


m 


80 


2050:04 


A2 


aa 


A9 


50 


86 


82 


85 


2058:83 


A9 


22 


8D 


47 


21 


9C 


46 


2060:21 


A3 


06 


8D 


4S 


21 


9C 


49 


2068:21 


A5 


82 


8D 


45 


21 


A9 


80 


2070: OD 


3E 


21 


20 


20 


21 


64 


80 


2078:64 


81 


AD 


00 


CO 


10 


07 


C9 


2080: SB 


DO 


03 


4C 


00 


20 


A9 


30 


2088 :8D 


47 


21 


A5 


80 


8D 


48 


21 



Afin d'obtenir un code compact les 
sous programmes sont executes a la 
file. Evidemment, une bonne 
siructuratiun consisterait a appeler les 
differenis sous-programmes par des 
JSR et les terminer par des RTS. 
On pcut distinguer plusieurs sous- 
programmes fondamentaux dans 
Workop : 

INTT sert a initialiser Paf fichage en 

40 coiones, effacer I'ecran et 
liberer la m6moire centrale 
aux yeux de ProDOS 
(Bitmap) 

AFF2 affiche I'ecran du menu avec 

les compteurs. 
CLAVO gestion clavier, attend les 

touches du menu. 
BYE est un appel a ProDOS pour 

relancer le Finder, ProSel, 

etc. 

GO lit le bloc 6 de la disquette 
source vers tine mdrnoire 
tampon, bloc 6 qui est le 
volume bitmap, done la table 
d'occupaUon du volume et 
qui pcrmet de ne copier 
que le-s blocs utilis£s. 

COP boucle de programme de 
copie proprement dite. 



2090-.A5 


81 


8D 


49 


21 


A9 


80 


A6 


2098:82 


20 


CA 


20 


A9 


30 


3D 


47 


20A0-.21 


A5 


80 


8D 


48 


21 


A5 


81 


20A8:8D 


49 


21 


AO 


91 


A6 


33 


20 


20BO:CA 


20 


AE 


48 


21 


86 


80 


AD 


20B8:49 


21 


85 


81 


CO 


06 


90 


BA 


2OC0:E0 


40 


90 


B6 


20 


84 


FE 


4C 


20C3:3B 


20 


3D 


3E 


21 


8E 


45 


21 


20D0:AD 


48 


21 


85 


94 


AD 


49 


21 


20D0:4A 


66 


04 


4A 


66 


84 


4A 


66 


20E0:84 


A4 


84 


AD 


48 


21 


29 


07 


20Z8;AA 


39 


00 


22 


3D 


10 


21 


DO 


20F0:09 


20 


20 


21 


EE 


47 


21 


EE 


20F8:47 


21 


EE 


48 


21 


DO 


03 


EE 


21 00:49 


21 


AD 


49 


21 


C9 


06 


DO 


2108:07 


AD 


48 


21 


C9 


40 


FO 


07 


21 10:AD 


47 


?1 


CQ 


58 


90 


B9 


60 


2118:80 


40 


20 


10 


08 


04 


02 


01 


2120:A2 


02 


AD 


3E 


21 


C9 


81 


DO 


2128:02 


A2 


22 


86 


24 


64 


25 


20 


2130:22 


FC 


AD 


49 


21 


AE 


A3 


7 7 


2138:20 


41 


F9 


20 


00 


BF 


00 


44 


2140:21 


DO 


07 


60 


03 


00 


00 


IE 


2148:00 


00 


AA 


A9 


OF 


to 


24 


85 


2150:25 


20 


22 


FC 


20 


44 


F9 


AO 


2158:07 


B9 


6B 


21 


20 


ED 


FD 


88 


21 60:20 


F7 


20 


3A 


FF 


20 


3A 


FF 


2168:4C 


00 


20 


D2 


CF 


D2 


D2 


CS 


21 70: AO 


AD 


AO 


3A 


20 


30 


30 


30 


21 78:30 


20 


20 


20 


20 


20 


20 


20 



COP1 lit ou ecrit 20 blocs, 

vers ou du buffer. 
ACT execute et parametre V appel 

au MLI dc ProDOS. 
PERR geslion en cas d'erreur 

suite a Fappel au MLI. 

Remarques 

Workop fonctionne parfaiteme.nl (et 
encore plus rapidement), avec des 
utilimires du type de Diversi-Cache. 

Si vous voulez obienir une version qui 
marche sur //c IMo au lieu de IIGS, il 
fan! men re S40 a la place de SDO aux 
adresses S204E et S2052. 

Si le drive 3,5" n'est pas en slot 5, il 
faul alois recalculer dans quel port se 
trouve la carte controleur de FUnidisk 
3,5", et modifier le source a ia ligne 
169 et 174 en retapant la valeur binairc 
corrspondantc (par exemple: 01 1 10000 
pour le slot 7) ; dc meme. pour le 
RamDisk, il faut modifier la valcur 
binaire a la ligne 80 (01000000 pour le 
port 4), puis assembler normalement 
nomine pout un IIGS. 



2180:20 


20 


17 


OF 


12 


OB 


OF 


10 


2188:20 


31 


2E 


31 


20 


20 


70 


70 


2190:20 


20 


20 


20 


20 


30 


30 


30 


2193:30 


20 


3A 


3D 


3D 


8D 


AO 


AO 


21A0:A0 


AU 


AO 


AO 


AO 


Bl 


AO 


AD 


21A9:A0 


E3 


EF 


F0 


F9 


BA 


AO 


C4 


21B0:C9 


D3 


QB 


AO 


B3 


AE 


B5 


AU 


21B8:F4 


EF 


AO 


D2 


CI 


CD 


80 


3D 


21CQ:AU 


AV 


AO 


AO 


AO 


AO 


AO 


B9 


21C9:A0 


AD 


AO 


E3 


EF 


FO 


F9 


BA 


21D0:A0 


D2 


CI 


CD 


AO 


F4 


EF 


AU 


21D8:C4 


C9 


03 


CB 


AO 


B3 


AE 


B5 


21E0:8D 


8D 


8D 


3D 


AO 


AO 


AO 


AO 


21EQ:A0 


AO 


AO 


AO 


AO 


AO 


AO 


AO 


21F0:A0 


AO 


AO 


C5 


D3 


C3 


AO 


AD 


21F8:A0 


C5 


D8 


C9 


D4 


00 


BF 





Recapitulation 
WIIC.SYSTEM 

Le fichier WUC SYSTEM est identique 

au WJIGS. SYSTEM a deux octets pres : 

fTiettez $40 aux adresses S204E et $2052 

puis faites : 

create wiic.system,tsys 

bsave wiic.system,a$2000,tsys,L5IO 



Pom's n° 40 



Source WIS 

Assembleur Merlin 



ST AST: FICHISR SYSTEM S7OO0 • 



ORG 52000 



START 



■ sur Apple Ilgs il est prererolula rial nUl« raradiak dc 800K 

' s'll en lalt plus, la isercoire au dela tie ".600 Blocs ne mh 

• pas copie, s'll en fait moins alorj attention buk erreurs: 

• sur He e'est 1* meme chose: U est preferable d'avoir &Mo 



XC .-opcodes 6SC02 

TYP NV pfichier system prodos 



AFFICB2 LE MENU 



DOTES 



• VARIABLES PAGE ZERO 



CH 

cv 
r.aur 

CO NTH 
UNI 
UN2 
SAVA 



524 

S25 

seo 

$81 
$8 2 
383 
SB 4 



; posit i on horizontals curs 
;verticale 

;compteur !6 bits dos blocs G-1600 
;pn1rf* fort 

*driv« ec »lo5 pari pharlqu* 1 
■ per ipheri que 2 

memoire temporalre pout ualtuls 



JSR 
JSR 
JSR 
JSR 

LUX 

STZ 
DEX 

a pl 



LUA 
3EQ 
JSR 
IN* 
3NE 



SETVID 
SF.TKB0 
5ETNORX 
IJCMC 

E51/ 

BITMAP, X 

IKITL2 

£S0G 

X£XT,J 
AFF3 

coin 

AFF2 
BBTXMV 



;inltialis? lea e/s 



;libere la n-emoire eentrale 



raffiche le titre 



:1a suite sera en Inverse 



» GES7T0N CLAVIER * 



ADPESSES EXTEBIEUPES 



CLAV0 











5TA 


ECKAS 










CLAVi 








MAP 




5Z2UU 


;oufter lecture du volurce Dltrcap 


LDA 


CLAVIER 












3?L 


CLAVI 




HOME 




SFC58 


ref face 1 1 ecran 


CM? 


£-1" 


;si 1 alcrs disk 3 


SETVID 




SFE93 


;sortie video 40 colonnes standart 


a"0 


GOl 




SETK3D 




5FER4 


;nlavier en ligne 


OS> 


£ K 9" 


;si 9 alors Parrdi «t 


SET-NORM 




SFE84 


i af f i chage nornal 


BEQ 


G02 




SETTMV 




5FE80 


iaffichoge inverse 


CM? 


E59B 




cour 




5FDED 


. ;c". '. - code a sell utiiia Auc 


BNE 


CLAVU 




PRWTA 




SFDDA 


;atticne 1'acc en Hexadecimal 2 octets 








PR NT AX 




5F941 


,-acc et X en 4 octets g^E 








PRtiTX 




SF944 


;X en 2 octets 


STA 


ECHAN 




VTAB 




5FC22 


.- retabulat ion 


JSR 


5ET*JDR-V 




BBU 


■ 




;beep Eor-iteur 


JSR 


MLI 












DFB 


QUIT 




MLI 




5BF00 


.-point d'entree proooa 


OA 


fAKU^E 




BITMAP 




5»tS8 


.-image de 1" occupation de Is mono Ire pARB vr 


DF3 


4 












DFB 







CLAVIER 




5C00O 


.-lecture clavier 


DA 


50000 




EC HAN 




5C010 


.-echantillonnage clavier 


DFB 


n 












DA 


5000O 




O 




1 


,-attriburinn veleurs aux touches O, H 








o 




1 


GDI 








N 









LDX 


£%01C10OO0 


rsiots drive 1 


n 


■ 







LDA 


£ RAMDEV 


rvers slot 5 drive 










BRA 


GO 




nc 






-Version pour He IKo : 0/N ?" (X)2 
















LDX 


C RAMDEV 


.•slot S drive 2 <o 




DO 


XIC 




LDA 


£.40101000-0 


:vers slot 5 drive 


PAMDEV 




»O1000O00 


,-RamoHsk en slot 4 drive 1 si lie 










6L5E 




GO 








RAMDEV 




tiioiouou 


;ou en slot 5 drive 2 si IIga 


STX 


UNI 






FIN 






STA 


UN2 












rriA 


£>MAP 


.•lecture du bitmap 










STA 


BUFF-*T 












ST2 


BUFF 












LDA 


£.306 


fbloc C 


• VALE UPS IMKESIATES 




STA 


BLOC 












STZ 


BLOC*! 












LDA 


us : 


;perlpherique 1 










STA 


UNIT 




READ 




$80 


:cod& prodos blocX read 


LDA 


ERE AD 


.'lecture 


WPTTR 




SSI 


ret block write 


STA 


CUD 




QUIT 




$es 


fbye 


JGR 


ACT 


;on lit le bitmap 



Pom's n° 40 



TADLE D "EXTRACTION DH DITKAT 



STZ 
STZ 

LDA 
BPL 
CMP 
3NE 
JMP 

LDA 
5TA 
LUA 
STA 
LDA 
STA 



CONT 
CONTH 

CLAVIER 
COPD 
£$93 
COPO 

stapt 

1.930 

svrr-'i 

CUNT 
BLOC 
CONTH 
3LOC*l 



; t p t - ■ r a 00 



;si escape lors de la copie alors stop! 



ibu££er en 30QQ 



TABL 



DPB 


£%1000Q000 


DFB 


HQiCOGOQO 


DFB 


E400100000 


DF3 


n : 


DPS 


£400001000 


DFB 


LtGDOOOIQO 


DFB 


£%OOGC0010 


DFB 


E1000C0001 



- ACT CALL AU FK0D03 



COP1 



COF2 



C0P3 



CO? 5 



COP6 



COP 7 



LDA 
LDX 
JSR 

LDA 
STA 
LDA 
STA 
T.DA 
STA 

LDA 
LDX 
JSR 

LDX 
STX 
LDA 
STA 
CMP 
BLI 
CPX 
BLT 

JSR 
JKP 



STA 
STX 

LDA 
STA 
LDA 
LSR 
TOR 
LSR 
SOS 
LSR 
ROR 

LDY 
LDA 
AND 
T»v 

LDA 
AN3 
BWE 

JSR 
IMC 
Tsar 

INC 
BOB 

INC 

LDA 
CMP 
BNR 
LDA 
CMF 
3EQ 

LDA 
CMP 
BLT 

UTS 



DSl 
CO?l 

£530 

BOFF+1 

CONT 

BLOC 

CONTH 

BLOC+1 

S. WRITE 

UN2 

COP1 

BLOC 

CONT 

BLOC+1 

CONTII 

£506 

cot 

£$4D 
COP 

SETNORH 
BYE 

CfO 

UNIT 

BLOC 
SAVA 
BLOC+ 1 

SAVA 

SAVA 

SAVA 



SAVA 
BLOC 

£%00000111 f0-7 



.-butter en 3GUU 



;ecrlture 



,-sl 640 alu 



fin 



;1« bluu -Cilise ? 

;divise par 8 



;reprend le po i r, * e - r 



MA?,y 

TABL, X 

COP 4 

ACT 

3UFF-1 

WJFF+ 1 

BLOC 
COPO 
OLOC+1 

BLOCf 1 
£S06 
COP 6 
BLOC 
£540 
CO? 7 

BOFF+1 
LSS8 
COP 2 



;si 1 alors past lie - - -■ 

-•lecture bloc 

paces neiaoire 



.'bloc aulvar.t 



;test si 1630 blocs soat lus / ecnts 



;si buffer est a 558CD alors on vlent 
;de lire/ecrire 20 blocs done fin 



ACT 



ACIL2 



CMU 



LDX 
LDA 
CM? 
BNE 
LDX 

STX 
STZ 
JSR 
LDA 
LDX 
JER 
JSR 
DFB 
DA 



£02 
CKD 

.'£'.'. 2 

£34 

CH 

cv 

VTAB 

BLOC-1 

BLOC 

PRNTAX 

MLI 

00 

HtPARHS 
PERR 



.'tabulation conoteur lecture 
; si on ecrit ilnrs nn T^hnl» 
t tabulation pout 3*ecritore 



.-cortLtanae lecture /ecrlture? 





BT5 






MLFAHMS 










DFB 


03 


;3 pararr.ctros 


UNIT 


DPB 


00 




BUfY 


DFB 


00, 30 


.•buffer er. 3O00 


BLOC 


DPB 


00, 00 


;bLoc a lice 


PERB 










TAX 








LDA 


£15 


fsi crreur olor» ou milieu 




STA 


CH 






STA 


CV 






JSR 


VTAB 






JSR 


PRNTX 


;on affiche le tvoe d'erreu 




LDY 


tTEIUlEND - 


TEim-i 


ERRLZ 










LDA 


TERR, Y 


:arficne: trreur 




JSR 


COUT 






DEY 








BPL 


ERRL2 






JSR 


BELL 






JSR 


DELL 






JMP 


START 




TERR 










SEV 


" - ERROR 












TEXT 








1NV 




0000 


WORKO? 1.-1 00O0 :" 




ASC 


1 


- copy: DISK 3.S to RAM", 8D, 




ASC 


9 


- copy: RAM to DISK 3.5",8D, 




ASC 




E5C - EXIT",Q0 




DRR 


• 1/S2200 


; or. no depoaao paa un bloc 



IIC 

WIIC. SYSTEM 



DO 
SAV 
ELSE 

SAV WIICS. SYSTEM 
END 



Pom's n° 40 




Frustrc. Quand on passe rcgulierement 
de r Apple II au Macintosh et 
nfciproquement, on est frustre. 
Sur lc Mac, on dispose en standard dc 
'Fkeys* (prononcer efquiz) qui 
pcrmetient : 

rejection de la disquetle du lecteur 
interne, e'est commande- 1 : 
rejection dc la disquette du lecteur 
externe, e'est commande-2 ; 

- la copie d'ecran dans un fichicr 
pour pouvoir la reiravailler 
ensuite, cornmande-3 ; 

- enlin, par commande -4, la copie 
d'ecran sur IniagcWi iter. 



AppleWorks n'offre que la copie sur 
imprimante par <H, d'ou la 
frustration justifiee. UltraMacros nous 
permct dc comblcr cc vide et d'6viter lc 
geste disgracieux qui consists a ejecter 



le disque en se servant du bouton du 
lecteur. Accessoirement les 
macro-Commandes qui suivent donnent 
la copie d ecran dans un fichier de type 
awp. On peut ainsi imprimer des 
copies d'ecran avec la qualite 
SuperFonts. 



Ejecter 



Pour ejecter le disque 3,5 pouces 
8OGK0, il faut s'adrcsscr directement 
an controleur (ou au smart-port sur le 
GS), comme on le faibak pour la 
commande 'Mac' du precedent numero 
pour lire des blocs de 524 octets au 
lieu de 512. En effei, P10DOS ne gcre 
pas plus rejection que le travail sur 
disques Macintosh. 

Nous utilisons une petite routine 
machine qui va pouvoir fonctionner 



Christian (Piard 



non sculcmcnt avec UltraMacros 
— done avec AppleWorks — mais 
tfgalement sous Basic. Un programme 
Basic pourra done ejecter dc lui-mcme 
un riisque qui ne lui convicnt pas ou 
dont il n'a plus besoin. 

Lc protocolc converter 

Tous les appels directs au controleur 
de disques passent par uu point 
d'entree unique (PEU) a 1'adresse 
SCnxx determinee ainsi : 
n = n° dc port 

xx = contenu de 1'adresse SCnFF + 3 
La liste des commandes reconnues par 
le Protocole Converter et les 
parametres a passer sont detaillcs dans 
la "documentation technique Unidisk 
3.5" distribute par D.D.A. ou la 
documentation du GS par exemple. 
La structure gtSndralc est la suivante : 



Fichier Eject. UM 

scare 
1;<*U 

p=5 (metcre icl le n° de port du 8OOK0) 
1=1 

u=p*$lUO+$cl)Ql v=u+2 w=u+4 z=u + 6 
f=poek u+peek v+peek w+peek z 



poke $323,3 

poke 5314, SCO 

poke $315,3 

poke $31€,0 



(rts ) 
(dfb 3 ) 
(dfb ) 



poke $317,$ la (da $31A ) 

poke $310,3 



poke $319,4 
poke $31a, 
poke $31b, 



(dfb 4 ) 

(dfb 0,0 ) 



if not f=35 then msg 


'Pas 


de BOOKo id': 


call 768?! 


stop else 








poke 


$300, Sad 


(Ida 


$CnFF) 




poke 


$301,$ff 






x*=0> ! 


poke 


$302, ScQ+p 






3:<all> 


poke 


$303, $18 


(clc 


) 


<f=peek $c55zif f m then msg 'bureau vide'> 


poke 


$304, $69 


(adc 


£$03 ) 


<else> 


poke 


$305, 3 






<f=peek $c54> 


poke 


$306, $8D 


(sta 


$030F) 


<n-n+l oa-q esc>Krtn>3<rtn>Krtn>ecran . 


poke 


$307, $f 






<print nxrtn> 


poke 


$308,3 






<e=pee* $c54> 


poke 


$309, $a9 


(Ida 


C$01 ) 


<L-0 


poke 


$30A,l+x 






begin 


poke 


$3 OB, $8D 


(sta 


$031 6) 


if not L=24 then 


poke 


$30C.$16 






L=L+1 


poke 


$30D, 3 






ua-q print f:rtn 


poke 


S30E, $20 


CJsr 


SCnxx i 


Sl=screen 1,L,80 


poke 


$30F, 






ua— ii print e;rtn 


poke 


$31Q,$cO+p 






print Slxrtn 


poke 


$311,4 


(dfb 


04 ) 


rpt -> / 


poke 


$312, $15 


(da 


$315 ) 





12 



Pom's n° 40 



jsr peu 

dfb 4 ;appel type control 
da liste ;pointcur 

bcs erreur 

flste dfb 3 ;3 paromitres 
dfb nject ;n°de lecteur 
da UstC ;pointeur 
dfb n_ccm ;n°de r.ommande 

HSlC -. ;ltrpurarrielre 
;2eme paramctre 

Pour rejection, le n° de commande est 
*1 et le scul paramctre est : dw 0. 

II est vivement conseillc dc nc pas 
tenter d'autres commandes sans 
documentation et certitude quant aux 
pararnetrcs k passer, sinon gare aux 
disques. . . 

Les macros 

Le fichier EJECT.UM comprend trois 
macros : 

« 1 : 1'ejection dn disque en lecteur 1 
est obicnue en faisant les pokes 
ncccssaires pour reconstituer dans 
la page 3 I'ohjct EJECT.CODE. 
Le CALL final execute le 
programme. 

A noter liiiilisaiion de la page 3 
qui semble libre avee AppleWoiks. 



Ainsi la page 8 que conseille la 
notice d'UltraMacros rcstc libre 
pour d'autres routines ; 

<2 : on change de lecteur et on 
appelle la macro ^-1 ; 

#3 : cupie d'eeian dans un fichier. 
Comme sur le Mac, un nouveau 
tichier est cree, nomme 
'ECRAN.T et la copic sc fait 
ligne par ligne a l'aide de 
^instruction Screen. Les copies 
d'ecran suivanics scront nommees 
ECRAN.2, ECRAN.3 etc. 
Ccttc copie d'ecran nc fonctionne 
pas pour les ecrans de menus. 

Rappelons simplement la signifi- 
cation des deux peeks utilises dans la 
macro 3 : 

Sc55 contieni le nombre de fichiers 
actuellement sur le bureau. 

Sc54 coniicnt le numcro du fichier 
actif 

NB : Si vos 8OOK0 ne sont pas en 
port 5, changez la valeur de la 
variable p au debut du fichier. 
En tons cas r la macro verifie x'il 
s'agit bien d'un lecteur SOOKo. 

Depuis le Basic 

Reportcz-vous au programme exemple 
Eject.Demo pour l'utilisation. Si vos 
lecieurs ne sont pas en port 5, changez 
tous les SC5 en SCn. 



II est preferable, avant d'appelcr la 
routine par le Call 768 de s'assurer 
qu'on a bien des leeteurs 8OOK0. Si tel 
est le cas, les valeurs suivantes 
doivent etre trouv6es : 

$Cn01 = $20 
$Cn03 ■ $00 
SCn 05 - $03 
SCnO/ = 500 

Sur le disque 
Pom's 40.. . 

EJECT.SCE est le source en 
assembleur ProCODE format texte 

EJECT.CODE est I'objet utilisable 
par un programme Basic par 
exemple 

EJECT.DEMO : trois lignes de Basic 

pour ejecter les disques 
EJECT.UM est le fichier AppleWorks 

a compiler avee UluaMacios 

a 

Programme 
Eject.demo 

10 PRINT CHRS (4)"bloa 

deject . code 
20 POKE 778,1: CALL 768 

; REM lecteur 1 
30 POKE 778,2; CALL 768 

: REM lecteur 2 



Source/Recapitulation Eject.sce 















org 


$300 












1 




dsk 


e ject.code 












Q 
9 


lecteur 




1 












10 










0300: 


AD 


FF 


C5 


11 


eject 


Ida 


$C5FF 


/L'adresse du protocols converter du controleur 


0303: 


18 






12 




clc 




/est $Cnxx avee n-n° de port 


0304 : 


69 


03 




13 




adc 


£3 


;et xx=octet $CnFF*-3. 


O306: 


6D 


OF 


03 


14 




sLd 


ejti 


/Met a jour l'adresse reelle du converter. 


0309: 


A9 


01 




15 




Ida 


tlecteur 


/Precise dans la Parlst le n° de lecteur 


03 OB: 


8D 


16 


03 


16 




Std 


dev 


/qui eject era. 


O30E: 


20 


00 


C5 


17 


ej 


jsr 


$C50O 


/Appelle converter, en $C5xx. 


0311 : 


04 






16 




dfb 


4 


/type control 


0312: 


15 


03 




IS 




da 


parlst 


/Definit adresse de la liste de parametres. 


0314 : 


60 






20 




rts 




/Fin. 


03 7 5 : 


03 






21 


pari st 


dfb 


3 


;La liste comprend 3 parametres. 


0316: 


00 






22 


dev 


dfb 





;n° de lecteur 


03 7 7 : 


1A 


03 




93 




da 


ntrlst 


; adresse de la liste de controle . 


0319: 


04 






24 




dfb 


4 




031 A: 


00 


00 




25 


Ctrl st 


dfb 


0,0 


;deux octets nuls 










26 











Pom's n° 40 



(DanieCLurot 



FontVicwcr est le premier TimeOut 
qui ne sort pas du laboratoire des 
Freres Beagle. Dans quelle revue 
est-il edit£ ? Pom's, bravo. Son 
auteur ? Daniel Lurot, effective- 
ment. Bravo encore, niais il n'etait 
pas difficile de le deviner... 

Voici done cet historique TimeOut 
precede de quelques elements 
indispensables sur le fonction- 
nement du couple AppleWorks/ 
TimeOut. 

Vous voila devenu expert en SuperMacros ou 
UltraMacros ? Bravo ! Mais peut-etre voire application 
remplit-elie pratiqucmcnt tout Fcspacc mcmoirc accessible 
aux macros ? Peut-etre voulez-vous ecrire quelque chose de. 
tellement paniculier que mSme UltraMacros ne vous suffu 
pas ? Ou bien, tout simplement, vous brulez d'envic d'en 
savoir plus et vous voulez passer "de r autre cole 
d'AppleWorks", programmer VOTRE application sous 
TimeOut. 

Mais attention, au moment ou ces lignes sont fieri tes, nous 
ne disposons d'aucun fichier- source, d'aucune information 
officielle ou "secrete" nous permettaiu d'etayer ce qui sera 
avancc dans eel article, au sujet du foncliuunemeni interne 
d* AppleWorks et de TimeOut. 

A chacun d'explorer par lui-meme et de sc forger sa propre 

idfie... 

L'avcnture ne vous effraie pas 7 Cesi bien, alors partons 
en exploration. 

Comment fonctionne 
AppleWorks ? 

AppleWorks est un programme de dimensions respectables 

(il suffit de regarder la taille du fichier SEG.M1) pour s'en 
convaincre, et ne peut done rdsider tout entier dans la 
memoire principale de voire Apple (voir annexe A). 



En fait, seuie une partie du code est constammcm en place, 
prcte ct fonctionner. 

C'est le noyau du systcme : unc partie 
d'AppleWorks.System, plus SEG.00 (ou SEG.XM, ou 
SEG.RM) et SEG.EL. 

Le reste fonctionne en "overlay" : toute une troupe 
d'acteurs (les segments transitoires) attendant en coulisses 
(Textcnsion mcmoirc ou les fichicrs SEG.MO et SEG.M1 
du disque) que le noyau les invite a entrer en scene (la 
memoire principale) pour y jouer leur r61e. 



Le noyau AppleWorks 

Comme nous venons de le voir, e'est en quelque sorte le 
"Memory Manager" d'Apple Works qui se charge d'appelcr 
les segments transitoires au moment voulu, mais qui gere 
aussi le Bureau et ses fichicrs. 

Son autre attribution principale est de faire fonctionner 
Tinterface-utilisateur (affichages. saisies, menus, 
questions...); Enfin, il dispose dc quelques fonctions 
utilitaires (manipulation de chatnes, calculs sur les 
entiers...). 

Fort hcureusement, ce noyau a 6te ecrit de telle sorte qu'il 
constitue une veritable "boiic a oulils" pour AppleWorks, 
donnant acces a dc nombreuscs fonctions (les "primitives"). 
Les points d 'entrees u r6guliers" de ces primitives sont 
regroupecs en deux listes de vecteurs de saut (JMP adresse) 
situees de S10F7 a SI 18F pour la premiere, ct de SD002 a 
SD04C pour la seconde. 

Les appels a certaines dc ces primitives doivent ctre suivis 

par des octets de parametres "incrustes" dans le code, ce qui 

peut rendre surprenant le ddsasscmblage. 

Ces primitives sont trop nombreuscs pour que puissions cn 

faire une etude detaiHee. dans ce seul article. Vous en 

trouvcrez quelques-unes, commences, dans le "source" de 

To.Fontviewer. 

Nous allons maintenant examiner de plus pres le sysieme 
d'overlay, de maniere a pouvoir Tutiliser dans nos 
applications. 



14 



Pom's n° 40 



Les segments transitoires 
d'AppleWorks 

Passons rapidement en revue ces acteurs, 

Combicn sonl-ils ? Quel est leur role ? Comment les 

appeler et les utiliser ? 

Leur nombre ? 

On pourrail croire qiTils sont 43 segments, puisqu'ils soni 
numerotes dc SOI a S2R (de 1 a 43), mais ils ne sont en 
fait "que" 39 (il manque les segments SOF, $14, $15 et 
S16), ce qui nous laisse encore beaucoup de choses a voir. 

Leur role ? 

Cela depend des segments : les segments SOI a SOE gerent 
la base de donnees, ceux de S10 a SI 3 le traitement de textc 
et ceux de S17 a S1F le lableur. 

Les autres travaillent a un niveau general ou sont des 
utilitaires. 

Le 320 est la "plaque tournante" (menu general), d'autres 
manipulent les fichicrs, configurcnt les imprimantes, etc. 
Le dernier ($2B) est le formateur de disque (sanf si vous 
I'avez remplace par PathFinder), 

Comment les appeler et les utiliser ? 

Pour appeler un segment en memoire principale, le noyau 
dispose d'unc primitive en S10FA. Le numero de segment 
est mis dans Faccumulateur (on a en fail 2 possibilites : si 
le bit de poids fort de A est a zero, le segment est charge el 
execute, sinon il est simplement charge). 

Par exemple. lda £$13 suivideJSfi $10 f a charge et 
exdeute le segment imprcssion/calcul du traitement de 
tcxte. Mais lda $$99 suivi de JSR $1 OFA charge 
simplementen $3A0O le segment S19. 

La ou les choses set compliquent e'est que certains 
segments necessitent a Texecution un code de function mis 
dans 1c rcgistre X. 

C'esi le eas des "segments principaux specialises" (501 
pour la BdD, S10 pour le TUT ou SIS pour le tableur). 

Ainsi lda £$io ; ldx £$06 \ jsr $10FA "ouvre" le 
fichier TdT. alors que lda £$l o ; ldx £$01 ; JSR $i ofa 
le"feime". 

Attention, ces segments transitoires ne sont pas 
"lelogeables" ; ils sont charges et executes a l'adrcssc 
prevue par AppleWorks. Vous trouverez ces adresses dans 
P annexe B ; vous constaterez que certains segments 
travaillant a la meme adresse ne pcuvent cocxistcr ; en 
revanche, d'autres segments travaillent en collaboration. 
Certains segments possedent, comme le noyau, une liste de 
primitives (e'est le cas du segment $20 que nous 
utiliserons aujourd'hui). 



Quclques notions sur 
le systeme d'Overlay 

Savoir appeler un segment AppleWorks sera rarement 

suffisant dans le cadre d'une application de type TinieOul ; 
il nous faut maintenant apprendre a sauvegarder sur le 
Bureau une partie de la memoire principale, et bien sur a la 
recuperer ensuite. 

C'est en paruculier obligatoire pour toutes les applications 
utilisant des graphiques HGR ou DHGK. Un rapide coup 
d'ecil a la carte memoire d'AppleWorks (annexe A) nous 
situe le probleme : le noyau s'etend jusque S2100 et sera 
partiellement detruit par la premiere page graphique 
(S2000-3FFF). 

Il nous faudra done (au minimum) ; 

• sauvegarder sur le bureau la zone S200O-20FF du 
noyau 

• travailler sur le graphisme (en prenant bien garde de 
ne pas utiliser de primitives AppleWorks faisant 
intervenir la zone provisoirernent detruite) 

■ restaurer le noyau dans son elat normal 

• liberer la place qui avait ete prise sur le bureau 

Comment proceder ? 

11 nous est indispensable de connailre un point de 
fonctionnement du systeme d'ovcrlay. Le voici : pour 
pouvoir manipuler un "segment d'overlay" quelconque, le 
noyau a besoin d'un emplacement en memoire principale, 
limite a deux octets (un "mot" de 16 bits). Dans cct cspacc 
irks limite, AppleWorks est capable de memoriser 
Pinformation conccmant ce segment (par un systeme de 
pointcur compactc qu'il n'est pas indispensable dc connaitrc 
a fond). 

Un certain nombre de "primitives" permeuent alors de 
manipuler les differents "segments". 
Celles qui nous permetlront de resoudre la plupart de nos 
problemes sont au nombre de trois. 

Voici done comment resoudre notre "conflit graphique". 

D'abord, il nous faut sauvegarder la zone-m6moire 
S2000-20FF. Nous avons pour cela la primitive $D011. 
Voici la maniere de P utiliser ; 
JSR $D011 

da loc adresse de Pemplacement de sauvegarde (2 

octets prealablement mis a zero) 
da $2000 adresse de debut de la zone a sauvegarder 
da $07 00 longueur de cette zone 
Le noyau renvoie un compte rendu de cette operation : la 
valeur de 1'indicateur Z. Nous effectuerons done un des tests 
suivants : 

BNE OK tout est hien, le segment est sauvegarde ou 

beq erreur pi us de place sur le bureau ; le segment 
n'est pas sauvegarde 

Pour recharger ensuiie le segment a sa place, nous 



Pom's n° 40 



procederons ainsi : 
JSR $D005 

da loc adresse dc r emplacement de sauvegarde 

da $2000 adrcssc ou Ton doit charger le segment 

Enfin l'appel qui libcrcra Tespace que Ton avait occupc sur 
lc bureau : 

JSR $D01A 
DA loc 

Nous voila maintenani capables d'utiliser l'espace-bureau, 
tout au moins pour les manipulations les plus simples. 

Les applications TimeOut 

Dans son article dc presentation des TimeOut vf (Pom's 
38), Dimitri Geystor eenvait : 

«Le trait genial d Alan Bird (createur de TimeOut) est 
d' avoir congu, dis le depart, un ensemble homogenc ct 
ouvert. 

• Homogene, puisqu'il repose sur un gestionnaire 
unique, le noyuu TimeOut. La regie a ainsi etefixce 
une fois pour- toutes. 

• Ouvert, parce quit n'y a pas de iimite au nombre 
des applications que TimeOut pourru uppeler, & 
condition qu elles respecteni cctte rdgle dujeu.» 

Qucllcs sont done ccs regies, cctte structure, qui permcttcnt 
a une application d'etre gerees par le noyau TimeOut ? 
Cest ce que nous allons essayer de decouvrir ensemble. 

Comme chacun d'entre nous a pu le remarquer, une 
application TimeOut se pr6sente toujours sous forme de 
fichicr BIN, dont lc nom commence par "TO". Mais ccla nc 
suffit pas : d'autres conditions doivent etre remplies. 
II nous faut tout d'abord savoir qu*une telle application est 
toujours constitute d'au moins un segment (segment 
principal, ou segment 1) commengant par un "header" 
contenant les informations generales sur l'application. 
Ce segment principal est seul charge* en memoire principalc 
(et exdeutf*) par le noyau TimeOut a l'adresse S2100, ceci 
des que vous avez s£lectionn6 cette application dans le 
menu TimeOut. 

On petit ensuite trouver, evcntuellemcnt, d'autres segments 
dont (peut-ctrc) un segment de configuration. 

Le "Header" TimeOut 

$2100-$21 02 jmp xxxx - un saut vers le debut du code 
executable 

$2103-$2107 hex 0B02E12644 - 5 octets qui constituent 
la "signature" d'une application TimeOut 

$2108 EX 10 - toujours S10 actuellemcnt 

(peui-etre la version minimale du noyau 
compatible avec Implication ?) 

$2109 1 si 1'application a le statut "residente en 

memoire", sinon 

$210A presgue toujours ; vaut 1 si 1'application 

doit obligatoirement etre chargee au 



demarrage d' AppleWorks (TO.PAINT par 
exemple) 

$210B les 5 bits dc poids faibles de cet octet 

indiquent les zones-m&moires graphiques 
utilises par 1'application (et gerent le 
"shadowing" du GS) 
bit = 1 S20O0 3FFF en memoire 
principalc 

bit 1 = 1 S4000-5FFF en memoire 
principalc 

bit 2 = 1 S2000-3FFF en mdmoire 
auxiliaire 

bit 3=1 S4000-5FFF en memoire 
auxiliaire 

biL 4=1 E1/S2000-9FFF sur GS (Super 
HGR) 

$2ioc-$2iiB nom de 1'application (un octet de longueur 

el au plus 1 6 caracteres) 
$2iic-$2i5D zone rcscrvec ; le noyau y stockc lc nom 

d'acces de 1'application 
$215E-$215F emplacement ou 1'application pcut stocker 

rinformation conccrnant un segment dc 

donnces 

$2l$0 num£ro du segment de configuration (ou 

zdro s'il n'y a pas dc segment de 
configuration) 

$2162 identifiant d'une application TimeOut 

officidle ; donne par la fonction id£ 
d'UltraMacros 

$21 62 numero de version dc l'applicauon 

$21 63-$2l 6D des octets nuls (reserves ?) 

$21 6E nombre de segments dans l'application 

Le Header se termine par une zone de laille variable 
contenant la table des segments de l'application. 

Le reste du code de l'application est consume* par la fin du 
segment principal ct les eventucls autres segments. 

Les autres 
segments TimeOut 

Comme nous I'avons deja vu, seul le segment 1 est charge 
en mdmoire principalc a I'execution de l'applicauon. 
Tx enlargement et I'execution des autres segments doivent 
Stre pris en charge par ce segment principal (qui uiilisera 
probablcmcnt lc sysieme d'"overlay" d' AppleWorks. 

Le segment de configuration 

Ce segment a un role trcs pariiculier, en ce sens qu'il n'est 
pas utilise" directement par ('application, mais par 
To.utilitaircs qui sc sen des donndes contenues dans ce 
segment pour aller modifier d'autres segments dc 
l'application. 

Nous n'entrerons pas dans les details de sa structure des 
aujourd'hui. Disons simplcment qu'il pcrmet actuellement 



16 



Pom's n° 40 



de gerer 8 types de param£tres : emplacement disque, data, 
enticr, code, oui/non, boolccn (vrai/faux), decimal, 
slot/drive. Vous en trouverez un exemple dans le source de 

noire application To.fontviewer. 

Un exemple pour terminer... 

Nous void au pied du mur : programmer une application. 

Celle que je vous propose aujourd'hui a un but bicn 
precis : visualiser tomes vos polices de caracteres, bien 
entendu sans quitter AppleWorks. 

Avant de la lancer, definissez correctement le disquc ou 
sous-catalogue contenant les polices (en passam par 
I'option Changer Lecteur, ou mieux avec votre 
PathFindcr). 

L'ulilisaiion de Font Viewer est tres simple : 

• choisir Font Viewer dans le menu TirneOut 

• choisir I'option "Charger Police" dans le menu de 
('application 

• sdlectionner UNE police dans la lisle affieli£e 

• de retour au menu, choisir 1* option "Voir Caracteres" (a 
moms que vous ne preferiez etudier les informations 
techniques ou les imprimer avec Pom me- H ) 

Dans la mesure ou la memoire disponible sur le Bureau le 
permet, il n'y a aucune limite a la taille des polices que 
Ton peut visualiser ; les informations techniques sont 
toujours accessibles. 

On pcut ensuite, sans quitter FontViewer, charger ei 
visualiser d'auues polices appartcnant au meme catalogue 
(ou sous-catalogue). 

Vous disposez d'une option de configuration : elle vous 
permet de choisir votre mode d'affichage pour les codes de 
caracteres (decimal ou hexadecimal). 

Et mainienani, a vous de jotter ! 



ZipChip 
4Mhz 



Un processeur 65C02 qui execute 
tous les programmes a 4Mhz a la 
place du 6502 ou 65C02 lMhz sur 
1 ! Apple //eou //c, e'est possible, 
des aujourd'hui. 
Des details ? Pom's 39 page 33. 
Disponible ? Chez Pom's... 



Annexe A — Carte memoire 

d'AppIcWorks 1.4 

— Memoire principale : 

S08DD-SOFFF parameires, zones de travail 

S20DD-S211S noyau AppleWorks (zone reduile a S1000- 

S20FF dans la version modifide pour TimeOui 

v0 

szzcs-3S~~~ zone dc chargement des segments Lransitoires et 

des lichiers 

:9C-C0-?3AFF normalcment libre (mais utilisees par He? 

extensions du buieau AppleWoiks, type 
Applied Engineering,..) 

52300- $DFFF utilise par ProDOS 



-Carfp langage : 



ProDOS 



— Carte langoge banquc 2 i 

SD0OQ-SDFFF SEG.RM ou SEG.OO ou SEC.XM 

— Memoire auxiliaire : 

Carte langage SD000-SDFFF: SEG.EL 

Le reste de la carte-lartgage est libre, sauf si 
vous avez install £ UIiraMacros (qui utilise 
aussi la page 3 en memoire principale). 

le. irate de la memoire auxiliaire, ainsi que les cventuelles extensions 

sont librcs. Elles sont disponiblcs pour les lichiers du Bureau, le 

stockage des segments lransitoires, des applications TirneOut 
residentes. 

Annexe B — Les segments transitoires 



fichier position 



Iq ad r . chargement 



segment $01 

Segment $02 

Segment $03 

Segment $04 

Segment SOb 

Segment S06 

Segment $07 

Segment $08 

Segment $09 

Segment SO A 

.Segment SOB 

Segment $0C 

Segment SOD 

Segment $0E 

Scgm an t S10 

Segment $11 

Segment $12 

Segment $13 

Segment $17 

Segment $18 

Segment $19 

Segment SI A 

Segment $1D 

Segment $1C 

Segment $1D 

Segment S1E 

Segment $1F 

Segment $20 

Segment $21 

Segment $22 

Segment $23 

Segment $24 

Segment $25 

Segment $26 

Segment $27 

Segment $28 

Segment $29 

Segment $2 A 

Segment $2B 



SEG.MO 
SEC. MO 
SEG.MO 
SEG.MO 
SEG.MO 
SEG.MO 
S£G. MO 
SEG.MO 
SEG.MO 
SEG.M1 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG.M1 
SEG.M1 
SBC. Ml 
SEG. Ml 
SEG.M1 
SEG. Ml 
SBC. Ml 
5EG.M1 
SEG. Ml 
SFG. Ml 
5EG.M1 
SEG.M1 
SEG.M1 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SkU.Ml 
SEG.M1 
SEG. Ml 
SEG.M1 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG. Ml 
SEG, Ml 
SEG. Ml 



B5 000021 
B$OO0F93 
BS0030CD 
D5003CSB 
BSUUJC92 
B$0041C6 
BS004AF& 
BS004FD5 
BS0V!>/Jb 
BS000OB7 
BS00050E 
BS0014DF 
B50U225A 
B$ 0036 4 2 
BS004401 
BS004B99 
BS007CCF 
BS 0084 52 
BS00M0B 
B$00BC0B 
B$O0C404 
RS00B3EG 
B$00EC89 
BS00FC01 
BS01061C 

BsmiAn? 

B$ 012500 
B$0139C8 
BS01588D 
BSOlfl €9 
BP 01 797B 
B501 /C8D 
BS 018975 
BS019O6B 
B$ 01 92 3D 
BS0195FC 
B$019C92 
BP 01 9EAE 
BP01A1 OF 



LS0F72 
LS223A 
1505RH 
LS060A 
LS0S34 
LS0930 
LS04DF 
L$07C1 
LSVJ94 
L$0487 
LSQFM 
L$OD7D 
LSJJfitf 
LSODBF 
LS0799 
L?313€ 
LS0183 
LS1FB9 
LSI BOO 
LS07F9 
L$17E2 
LS10A3 
L$0F78 

LS13E6 
t.shfk 
LS0BC8 
LS1EB8 
L$08E9 
LS1812 
L$0312 
L$0CE8 
LS06F6 
L$01D2 
L$03BF 
L$0b9b 
LS021C 
LS0261 
L50B1B 



AS6C00 
AS3A00 
A53A00 
AS3A00 
AS3AQQ 
A?3A00 
A$4300 
A54300 
A$3t 00 
A$4300 
ASA3M 
AS4300 
AS4H00 
A$4300 
AS6F00 
A$2200 
A$2200 
AS2500 
A$2200 
A?7600 
AS3A00 
AS5200 
A$$200 
AS5200 
A$5200 

ASS200 
AS5200 
AS2200 
AS4200 
AS4200 
Af4200 
AS420U 
AS4200 
At 4200 
A54200 
AS4200 
A$4200 
AS4200 
A54200 



Pom's n° 40 



17 



Source Fontviewer.S 


ST APT 


JMP 


Btari 






STY 


S9A 


Asscmblcur Merlin 












LDX 


1510 










HS.X 


0S02E12644 






JSK 


nlim 










HEX 


10 






LDA 


£$2D 


• 


TO.FONTVIEHER 




HEX 


01 






JSB 


sid 


• Application TTMP.OIIT • 




B8X 


00 






LDY 


5 9A 


• Asscnblcur MERL1 -V * 




HRX 


05 






not 






*AHi.m***t.** ********* a 


:r.ame 


STK 


* tone VI ewe r 1 






CPY 


£511 










•J 9 








BCC 


SL 


■ Adress 


es AppleWorKa 












LDX 


£510 










D5 


S4* 






LDA 


£S2D 


HDDB5 


■ 


50DB5 












JSR 


lin 


H0FS6 






H21 ^F 


DA 


sonon 




" tit 


res 




H0P.F7 




SOEF? 












JSR 


H116F 


; i . y r. j 




SOFEO 




IT V 


02 






HEX 


FF06 


HI 010 




CIO 1 6 






00 






DA 


t wrnen u 


H102C 




< 1 fl 1 c 

fllliv 




HEX 


OA 






JSK 


H116F 


H1021 




51021 












HEX 


0015 










HEX 


QOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO 




DA 


ft view 


■ Prinitivos 


noyaj nppj.enorn5 












l t eius u u 


mer.u 










KFX 


02 






LDA 


££00 


H1QFA 




S 1 QFA 












5TA 


HOEF2 


H10FD 




S10FD 


" Liate dca segmenta 










hi : co 




111 00 


• Segment 1 








JSR 


H1175 


Ml 10C 




3110C 




DA 


S00UQ 






HEX 


160A 


HI 115 




5U1S 




HEX 


00 






DA 


vlsu 


H1118 




51 L IB 
















H112D 




SH2D 




DA 


soooo 






.JSR 

■ — ■ n 




H113Q 




51130 


* Segment 2 


con fig . ) 






HP V 


1 BUI. 


H1136 




51134 




DA 


CONFIC-STAPT 






DA 


tech 


H1139 




SI 1 J9 




ILEX 


00 










H114B 




S114B 












JSR 


H1175 


HU4E 




3U4E 




DA 


souuu 






HLX 


lBQfc 


H1151 




SUM 


» eOf 










DA 


ld£on t 


H1157 




511b7 




DA 


TOEND-STA3T 










bum 




5116C 




HEX 


00 






BIT 


FT LOAD 


H1UF 




5116F 












BMT 


:OP 


61175 




$1175 




HEX 


00 






LDA 


£503 


H117H 




$11 7F 












DNE 


:M 


HI 181 




smi 


•« 


Suite Code segment 1 




:o? 


LDA 


Itemdef 


H11B7 




51187 










:M 


JSR 


HI 130 


HI ISA 




snoA 


start 










3 EQ 


EXIT 



HD0C5 
HD011 
HD01A 
HD032 



SD005 
5D011 
SD01A 

snai? 



■ le segment est deplace vers $4200 
• en dehors de la zone graDhiaue 



" ywtwri du segment AW520 



JSB 

DA 

DA 

DA 

JMP 



BUM 
5120O 
cdblock 
caena-cdo lock 
CDBLOCK 



mnvt 
adr< 
adr< 



S20_2205 - 
S20_220B = 
S20_221A = 
S20_221D - 
S70 2223 = 



52205 
S220B 
S221A 
S221D 
S2223 



cdbiock 



ORG S420O 



Adresscs du segment AW 520 



520_2252 = 
S20_22AB - 
S20_22AD = 
S20_22B1 - 
S20 22CA - 



52252 
S22A3 
522AD 
522B1 
522CA 



* Adrc3>c> des patches iu segment AVS20 

320_325! - 33251 

S20_32A0 - 532A0 

S20 36BB - S36B3 



:GBDK 



• Autres labels 
TBtTF ■ S5BD0 

buf - SfcBOO 



LDA 
STA 
3TA 

JSR 

DA 

DA 

DA 
BNE 

LDA 

STA 

LDX 
LDY 
JSR 

LDX 
LDY 



£500 
FT LOAD 
NOGRAF 

HD011 

aplwkloc 

S200O 

$0100 

:CROK 

£9C0 
NOG RAF 

£S00 
£$01 

Hine 

£$4F 
c * 



STA itemdef 

ASL 

TAV 

LDA htablo-2,Y 

5TA :Ail 

LDA hlable-1, Y 

STA :a+* 

JSR :A 

JMP MAINLOOP 



JSR HD01A 
DA aplwkloc 
JSR REL5TK 



htable 

itcnidcf 
FTLOAD 
NOG RAF 
aplwkloc 
Jvr.c r. j 



DA 

DA 
DA 



VIEW 
TRCH 
LOADER 



HEX 00 

HEX OD 

HEX 00 

DA SOOOO 







JSR 


HI 187 




SIR 


'MENU romVSEHBR 1 


HLI 


5BFUU 


MAINLOOP 




_icvlew 






open = 


5CB 


LDA 


£$02 




STR 


) FONTVIEWER Version 1.0 


read 


5CA 


STA 


$95 








close ■ 


sec 


TJ)A 


£515 


_visu 






fotraark ■ 


SCE 


STA 


$96 




STR 


•Voir lea caracterea 1 


getcof 




JSR 

* on affiuhe 


HI 100 

le wnu 


tech 


STR 


'Informations tcchniguco 



5EGNBNI NUMERO 1 



Idfont 



ORG S2100 



LDX 


£511 


STR 


•Charger 


une police 


LDY 


£S04 








JSR 


H111B 


• CHARGER 


UNE POLICE 


* 


LDX 


f s?n 








LDY 


£'_' 








JSR 


H11BT 


LOADER 






LDY 


£505 


LDA 


£500 





18 



Pom's n° 40 



5TA H1Q21 
STA H101C 
STA H0E86 



:OK 
SL 



LDA 
JSR 

JSR 
JSR 
LDA 
3EQ 
JSR 
RTS 

LDY 
LDA 
STA 
DEY 
BPL 

TJ1Y 
LDA 
STA 
DEY 
BPL 

LDA 
JSR 

LDA 

JSR 

JOB 
DA 



£SAO 
HIOFA 

320_220D 

303 
:OK 

520 2223 



£$03 

PAT1,Y 

b20_32A0,J 

SL 

f S06 
PAT2, Y 
S20_36BB, V 

SL 
£501 

S20_221A 
1502 

S?0_?71A 
H1157 



LDF 
£L 



BCC 




JSR 


PARMCJT 


TAY 






Sul 


DA 


_Ia»LC 


PLA 




3NE 


alcop 


HEX 


BBQ4 


AND 


£51F 






JSR 


PARMOUT 


STA 


S9A 






3 A 


_widMax 


LSR 




LDY 


csn 


HEX 


0C06 


LSR 




LDA 


(SDO) , Y 


JSR 


PARWJT 


CLC 




ETA 


S20_22Bl f Y 


DA 


JcerrMa* 


ADC 


$9A 


DEY 




HEX 


ecsa 


ADC 


£514 


BPL 


SL 


JSR 


PARI-CJT 


TAX 








DA 


_:aeczw 


J5R 


Hlllfl 


JSR 


H10FD 


HEX 


0D0C 


LSR 


Misrl 


DA 


path 


JSR 


PARMTJT 


JSR 


GINFO 


DA 


slash 


DA 


_fRectH 


LDX 


£' . ' 


JSR 


H10FD 


HEX 


8D0E 


BCS 


:1 


DA 


path 


JSR 


PARMHiTT 


LDX 




"A 


320_22B1 


DA 


_2eeent 


!l JSR 


H1181 






HEX 


0E12 


LDA 


char 


JSR 


ioadft 


JSR 




CMP 


LAST 


BEQ 


LOAD EXIT 


DA 


_descen~ 


BCC 


:LP 


JSR 


MLIERR 


HEX 


8E14 


LDY 


£512 






JSR 


?AR>53'JT 


JSR 


lin39 



H114E 



- Pacches au segment AWS-20 



DA _leacUnc 
HEX 0F16 
la table ries caracteres 



JSR 
DA 



HI 18 A 
_parm5 



PAT1 



rypp? 



LDA £SC0 



JSP S20_221D 

* uii i-esteiute le code normal 

LDY £503 

SL LDA type7,Y 

STA S20J2AO.Y 
DEY 

BPL SL 

LDY L30 

SL LDA NRM2, Y 

STA S20_36BB,Y 
DEY 

BPL SL 

* on ccple le prfcfixe courant 

JSR HIT fic 

DA path 

DA E20_2252 

LDA S20_22CA 

BEQ LOADEXIT 



:1 

PAT2 



NR>!2 







LDX 


tsu 












LDY 


£503 




J5B 


HD032 


NOP 




J5K 


tune 




DA 


TEKIT 


JSR 


type? 


LDX 


£.527 




DFB 


4 






LDY 


£• ' 




DA 


globs 


LDY 


£510 


JSR 


HUB 7 




DA 


GLOBALS 


LDA 


(SA61 ,Y 


JSP 


HllfiF 




DA 


_lmw 


CMP 


£SC9 


HEX 


1306 




DA 


TIMK 


BEQ 


ti 


DA 


_tbldef 




DA 


."id 


PLA 




BIT 


hexnKxl 




DA 


TWTD 


PLA 




BMI 


:nex 




DA 


_ofs 


JM? 


S20_3251 


JSR 


H116" 




DA 


TOFS 


RTS 




HEX 


1307 


TEXIT 










DA 


_ddal 




JMP 


H114E 






JSR 


in lfiF 


* 






NOP 




HEX 


1306 








NOP 




DA 


_ddg2 




LDY 


£500 


J5S 


H117E 


3KP 


:table 




HEX 


2C 



DA 
HEX 



_pollce 
7005207E114524 



:hex 



_pnl i rp 
_chxpoi 



STH 'pollco 1 

5TR 'Choix police' 



• INFORMAL ION 5 TECHNIQUES 

itlirilitltiiitllllOltlil 



TECH 



r.na fttaad 

9NE GLOP4 

JSR ERROR 

DA _nort 
RTS 



:L1 



* Analyse du 
BTT 
BPL 
JSR 

;P1 

LDA 
STA 
LDA 
STA 

a loop 

LDA 
CMP 
ONE 
LDA 
CM 

:1 BCC 
RTS 

:2 

LDY 
LDA 
DNE 

LDA 
CLC 
ADC 
STA 



buffer catalogue 
FT LOAD 
tPi 

SELSTK 

5Z0_Z2AB 
SDO 

S20J2AB ft 
SD1 

SD1 

S20_22AD+1 
;1 
$D0 

i20_22AD 
:2 " 



tsn 

<SD0) r Y 
LDP 

SDO 

£518 
SDO 



• Affiche les 
GL05AL5 

JSR 

CLOB1 

JSP 

DA 

LDA 

JSR 

LDA 

STA 

LDA 

STA 

JSR 

DA 

HEX 

JSR 

DA 

HEX 

LDA 

STA 

LDA 

STA 

JSR 

DA 

HEX 



rjarametres clobaux 
H114E 
111157 

_glut)s 

£903 

NMF 

FHEAD 

593 

FHEAD*1 
$94 

PARMOUT 

_C«imlly 

0782 

PARMOUT 

^fbrExt 

8F0A 

MACFR 
093 

KACFR*! 
594 

PARMOUT 

flrstC 
0B02 



:LP 



TW1D 



JSR 


H116F 


LDY 


£502 


HEX 


1307 


HEX 


2C 


DA 


_hdgl 


TOFS 




JSR 


HllfiF 


LDY 


£S04 


HEX 


1308 


LDA 


:lvt,Y 


DA 


_hdg2 


5TA 


;lv 






LUA 


:lvt+i,Y 


LDY 


£50* 


STA 


;lv+l 


JSR 


lin39 


LDA 


:hdl,Y 


IDA 


£500 


STA 


:A+1 


STA 


S9C 


LDA 


:hdl+l,Y 


cue 




STA 


:A4-2 






JSR 


H114E 


ADC 


£S0A 


JSR 


111157 


TAY 




;lv DA 


30000 


LDX 


£510 


LDA 


£502 


JSR 


H1118 


JSR 


NMF 


LDA 


S9C 






ASL 




LDX 


£508 


ASL 




TJ1Y 


f sm 


ASL 




JSR 


HlllS 


ASL 




LDA 


£500 


ASL 




STA 


39C 


J5R 


CDOUT 


:l0 




LDA 


£jy 


JSR 


CDOUT 


JSR 


sid 


LDX 


LS07 


INC 


S9C 


JSR 


H1181 


IDA 


59C 


XNC. 


S9C 


CMP 


£S08 


LDA 


S9C 


BCC 


:L1 


CMP 


f.610 


LDX 


FIRST 


BCC 


:LO 


DEX 




LDY 


£504 


5TX 


char 


JSR 


Hn64 






LDA 


£500 


INC 


char 


STA 


S9C 


LDA 


char 






PHA 




lU 




LSR 




ADC 


£300 


LSR 




TAY 




U>K 




LDX 


£504 


LSR 




JSR 


H1118 


LSR 




LDA 


59C 


CLC 




ASL 




ADC 


£S0A 


ART. 





Pom's n° 40 



19 



:LP 



:CALC 
:A 

:l 

:hdl 
:lvt 

IWCALC 



A5L 
ASL 
JSR 
IDA 
JSR 
INC 
IDA 
CMP 
BCC 
LDX 
DEX 
5TX 

INC 
IDA 
PHA 
LSR 
LSR 
LSR 
LSR 
CLC 
ADC 
TAY 
PLA 
AND 
ASL 
ASL 
CLC 
ADC 
TAX 
.75 R 
LSR 
.JSP. 
LDA 
CMP 
3CC 

IDY 
JSR 
SEC 

non 

JSR 
HEX 

DA 

JSR 
JMP 

JSR 
JSR 
BCS 
JSR 
ST5 



DA 
DA 
DA 



OFSCALC 

ilTTW 

_wid 

_ofs 
_mia3 

_ dd 9 1 
_U0g2 
_hdgl 
_hdg2 



cdoot 

£64 
sid 

S9r 

59C 

LG10 

:L1 

FIRST 

char 

char 
char 



£S05 



£$08 

mm 

Kisff 1 

;CAiC 

uhdi 

LAST 

:LP 

£S15 
1 ln64 

MISfl 

H116F 

0415 

_mlss 

:CALC 

TLCOP 

GINFO 

:A 

:1 

DECI 



IWCALC 

HIDCALC 

OFSCALC 



llr.39 



lir. 



aid 



DLM 



LDX 
IDA 
3NE 

TDX 
IDA 

PHA 
JSR 
JSR 
PLA 
TAX 
IDY 
JSR 
-"MP 

PHA 

LDX 

JSR 
PLA 
TAX 
IDY 
JSR 

LDX 
JMP 



£50 7 
£64 

liTl 

£513 
£39 



DIM 



HUB 7 
DLX 



H11B1 



£507 
H"87 



£' ! • 
Hll« 



r right 



« Afflcr.e le r.an ec la taiile ae la po.ice, 

me 



STA 


:CV 


JSR 


H1100 


JSR 


H116C 


DA 


HODS- 


DA 


_J)Cl 


JSR 


HIOFD 


DA 


H0D65 


DA 


buf 


JRR 


HlflPH 


DA 


H0DS5 


DA 


:pt 


LDA 


size 


JSR 


HilOC 


JSR 


H20FD 


DA 


HODS 5 


DA 


Hioia 


JSR 


HlifiF 


HEX 


FF 


HEX 


00 


DA 


H0DB5 


RTS 




STR 


i ■ 



DA 
DA 
DA 


_ijnw 
_wid 
_ofs 










LDA 
JSR 
LDA 
STA 


£S04 
H112D 

S9A 

:S 


IDA 


bits 










LDA 


S9B 


RTS 












STA 
LDX 


!S+1 
£500 


LDA 


WIDTH 










IDA 


$9C 


CLC 












BPL 


:1 


RTS 










S3 


LDX 
AND 


L541 
£S7F 


LDA 


OFFSET 










TAY 




CLC 












JSR 


H1118 


RTS 












TJ1A 
PHP- 


S9D 


STR 


' La l . : . 










AND 

TAV 


CS-7F 


STR 


•Widths ■ 










LDA 


<*93> 


STR 


'Offsets' 














STR 


•Missing symbol: 














STR 


• 10000 0000 0011 


1111 


1111 


2222 


2222 


2233J ' 




STR 


' !0123 4567 8901 


2345 


6789 


0123 


4567 


8901!' 




STR 


■I00O0 0000 0000 


0000 


1111 


1111 


1111 


nil." 




STR 


•10123 4567 BOAS 


CDEF 


0133 


4se-» 


fl»A3 


coef; ■ 





* Afficho un pararnfrtre g!c*i*' rk* la police 
PAJOS'JT 



LDX £• • 

PLP 

BPL :BYT 

Interprete rot 16 bits 
PHA 

TNY 

IDA (S931.Y 

ASL 

FLA 

BCC s BYT 

LDX t ' - ' 

•OR £SFF 

ADC £500 

5TX ssgr.-l 
PHA 

JSR H117E 



:3YT 



: sgr. 



DA 
LDX 



30C00 
£' ■ 



JSR H1IB1 
PLA 

JM? DECI 



• Affichages numerlques 

CDOUT BIT hexrood 

BPL DECI 

JSR bexnur 

SNfc PKNJ 

JSR H110C 



dec: 

PRND 



JSR H117E 
DA H101B 
RTS 



_glob* 

_DCl 

_size 

family 

__fbrZXt 
_firstC 
_la»tc 

_Kerr.Hax 
_f3ectW 
_£RbcU1 
_ascenc 

descent 
_l*aHi ng 

tbldcf 



STR 
STR 
STR 
STR 
STR 
STR 
STR 
STR 
S7K 
STR 

STR 
3TR 
STR 
STR 



'Para.Tiei.res' 
•Globaux' 
•Police: ' 
•Sire: ' 
•Family :• 
'fbrExt :' 
'firstC :' 

■ laatC : ' 

•wlcwax :* 
'kernMax; ' 
•fRecnW :' 
"fRectll 

•ascent :' 
■descent : ' 



STR 'loading: 
STR )! Table d'occupa 

tion 055 caracceres ') 



• ■■••■•*•**-• ■ * •■*■«»«•«»**•****• 

■ VISUALISATION DES CABAC TERES 



VIEW 



LDA FTLOAD 

BNE :OK 

JMP NOFTEPR 

LDA NOG RAF 

BNE MEMERK 

LUX L560 

JSR KERNPAT 

JSR DHon 

JSR GRAPH 

JSR DHoff 

JSR HD005 

DA aplwkloc 



20 



Pom's n° 40 



DA 
LDX 
J5R 
RTS 



$2000 

£520 

KERh'PAT 



KERNPaT 



STX 
RTS 



SISEE 



* BRREORS 



:A 



JSH 

DA 

RTS 

JSR 

DA 

3TS 

LDA 

JSR 

LDA 

STA 

LDA 

5TA 

JSR 

ll£X 

DA 

JSR 

HEX 

DA 

LDX 

JSR 

JSR 

JSR 

LDX 

JM? 



ERROR 



tS02 

H112D 

S9A 

:A 

S9B 

:A+1 

K116F 

0012 

:CL_INV 

sittr 

FF10 

50000 

CSOB 

HTU1 

B1U5 

H1151 

£502 

HilBl 



zzi :nv 



HEX 02O1OA 



STR 

__noft 

5TR 

• CHAKGtMEAT DE LA POLICE 



• Pac a««7 ri*> plarp SOT* 1 
e bureau prt&r le graphique' 
'Aucune police en - - moire * 



loadft 



:E1 



JSR 

JSR 

DFB 

DA 

BCS 

LDA 

STA 

STA 

STA 

STA 

LDA 
STA 
STA 
STA 
LDA 
STA 
LDA 
STA 

J5R 
DFB 
DA 
BCS 

T.na 

CMP 

ncc 
BSE 

LUA 

BEQ 

DEC 
BNE 

LDA 
STA 
LDA 
STA 



H1139 
MLI 
open 
_OPll&t 

:ei 

refnum 
_RDlist+l 

_cl05e+l 

_aecf*l 

£500 
LGFCNT 

RDbuf 

RDlen 

£/buf 

RDbuf*! 

£S10 

RDlen+1 

MLI 

geteot 

_geof 

:E2 

ft-lpn-t-1 

£$20 

rah 

3lq 

telen 

:sh 

LGFONT 
srd 

fclen 
RDlen 
ftlen-t-l 
BDlen+1 





JjK 


MLI 




DJ3 


reaa 




DA 


_RD!iS^ 


:£2 


BCS 


?E3 




JSR 


XHXTI 




LDA 


LGFONT 


• 


RBQ 


:CL1 




IDA 


locT 




LDX 


IOCT*i 




JSR 


rrar*? 




JSR 


MLI 




DFB 


so.r.--: < 




DA 


_5etrrJc 




RCS 


SR3 




LDX 


£500 




LDA 






ASL 






BCC 


:3 




INX 




:3 


CLC 






ADC 


bitln 




STA 


RfDbnf 




STA 


locT 




TXA 






ADC 


DltLT*; 




STA 


RDbuf f I 




STA 


IceT-T 




LDA 


loci 




CLC 






ADC 


tblW 




5TA 


owT 




LDA 


lOCT-I 




ADC 


tbiw+l 




STA 


owT-1 




LDA 


tblW 




ASL 






STA 


RDlcr. 




LDA 


LblW-1 




MJL 






STA 


RDlen-t-1 




JSR 


MLI 




DFB 


read 




DA 


_RDHsl 


:E3 


BCS 


lESR 




LDA 


blvlm 




LUA 


bit Lin+1 




STA 


593 




STX 


594 




JSR 


mark? 




JSR 


Mr.T 




DFB 


eetnark 




DA 






BCS 


:cli 




BIT 


NOG RAF 




BVS 


JCLI 




JSR 


LOADSTK 


:CL1 








LDA 


csen 




STA 


?TtOAD 




LDA 


£500 




5TA 


Iterate' 




BEQ 


CLOSE 


:ERR 




1 




PHA 






JSP 


S120C 




JSR 


HllfiC 




DA 


I1QDB5 




DA 


_mU 




JSH 


H10KU 




DA 


H0D85 




DA 


H1018 




PLA 












PHA 






JSR 


MLI 




DFB 


close 




DA 


close 




JSR 


fai3.fi 




PLA 






RTS 





.T,arlc2 



SEC 
SBC 
STA 
TXA 
SBC 
STA 
KT5 



E/buf 
mk+l 



• je e tt de la bitluwiye 



LOADSTK 



LDA 
^TA 
LDA 

STB 



:S7KLOC? 

i-DY 
TTA 
STA 
LNY 
STA 
LDA 
STA 
LDA 
STA 
LDA 

STA 
LDA 
STA 
LDA 
STA 
S7A 
LDA 
STA 
STA 

JSR 
DFB 
DA 
nc.s 

JSR 
:segadd DA 
M 

rseglen DA 
BEQ 

LDA 
CLC 
ADC 
STA 
BCC 
INC 



:5 



DEC 
BNE 
RFQ 

LDA 
5TA 
RTS 



£500 
NCC RAF 
fReecH 



LOO 

, - 

(593), Y 
593 

: segadd 
$94 

£TB*JF 

RDbur 

L/TBUF 

RDbuf+1 

RCKB 

RM«n 

: seglon 

ROW3-1 

RDlen-rl 

:segien+i 

MLI 

read 

_RDlisC 

: F.RR? 

I1DQ11 
30000 

TBUf 

soooo 

:ERR2 

593 

C$02 
593 
:rt 
594 

row 

:STKLOO? 
fQ 

L500 
NOGRAF 



» Net toy age du Bureau 
RELSTK 

BIT LGFCNT 
&MI l CO 
RT3 

:go 



LDA 


Dltlm 


STA 


593 


LDA 


bitlm+l 


STA 


594 


LDA 


ERoctH 


STA 


row 


LDY 


£500 


LDA 


(593) ,1 


INY 




ORA 


($93) ,1 


BIQ 


:Q 


LDA 


593 


STA 


sloe 


CLC 




ADC 


£.302 


5TA 


593 


LDA 


$94 


STA 


:loc+-l 


ADC 


£500 


STA 


S94 



Pom's n° 40 



:loc 
:Q 

* 

* Li-tea 
_Uf 1 ISC 

rafmim 
_geo£ 

ttlen 
_set rrx 

mk 

_RDlist 

RDbuf 
Rniftn 

_ClOOC 

slash 
path 
mil 



• CalcuJ 
INIT1 



:01 



JSR 


HD01A 




STA 


LAST 


shift 


HEX 


oo 


DA 


50000 














DEC 


CON 




LD Y 


£S0C 


FHEAD 


DA 


$0000 


EWE 


:L 




LDA 


1593) , Y 


size 


HEX 


00 


RTS 






5?A 


£ Recti" 


MACFR 


DA 


soooo 








TKY 




FIRST 


HEX 


on 


de poremetrea ML* 




IKY 




LAST 


HEX 


PE 








LDA 


(593), Y 


fSectW 


IEX 











STA 




CHCLLH 


HEX 


00 


DFB 


3 








ROM) 


DA 


SOOOO 


DA 


path 




INY 




b;-;.T, 


DA 


50000 


DA 


5BBO0 




INY 




locT 


DA 


50000 


HEX 


00 




TYA 




miss 


DA 


soooo 








CLC 




owT 


DA 


soooo 








ADC 


S91 








DFB 


2 




STA 


owT 


Of 3 






HEX 


00 




IDA 


394 


LblK 


DA 


30000 


DA 


soooo 




AJC 


£.500 


WIDTH 


HEX 


DO 


HEX 


00 




STA 


cwT-1 


OFFSET 


HEX 


00 












■ 1 C « 1 I I 










LDA 


<S93) r Y 


• Vlaua 


Hsati 


cn des caractexes 


DFB 


? 




A5I 










HEX 


00 




TAX 




GRAPH 






HEX 


00Q 00 Q 




IKY 






LDA 


fRectW 








LZ A 


(593) , Y 




LDY 


£300 








K3L 






SEC 




DFB 


4 




PHA 




:00 






HEX 


00 










INY 




DA 


58000 




CLC 






SBC 


£507 


DA 


S0100 




TXA 






BCS 


•00 


DA 


SOOOO 




AT3C 


nuT 




STY 


FAC 








STA 


owT 




LDA 


fRcctfi 


DFB 


1 




PLA 






CMP 


£508 


HEX 


00 




ADC 


owT*l 




BCS 


:0X 








STA 


C*T+i 




LDA 


£508 


STR 


'/' 








:01 


STA 


FAC'l 








LDY 


£519 








ns 


S41 




LDA 


(993), y 




LDX 


FIRST 








ASt 






DEX 




STR 


•Errcur MLI ' 




STA 


Bowa 




5TX 


char 








INY 




: sc: 






des parametres polices 




LDA 


1593), Y 




JSK 


els 








ROL 






JSR 


M5GR 


IDA 


tbuf 




STA 


R0W9tl 




HEX 


0000 


STA 


$93 










DA 


_pol 


LDA 


£/bu£ 




INY 






JSR 


KSGR 


STA 


594 




tv a 






HEX 


0800 








CLC 






DA 


buf 


LDY 


£500 




ADC 


S93 




LDA 


£.' .' 


TYA 






STA 


393 




J5R 


com 


SEC 






STA 


blcim 




LDA 


size 


ADC 


(S93),Y 




LDA 


594 




JSR 


dec! 


STA 


593 




ADC 


LSOO 




JSR 


M5GR 


STA 


FHEAD 




STA 


$94 




HEX 


0OB8 


BCC 


!01 




5TA 


bltlDW'l 




DA 


_chars 


INC 


S94 










LDX 


chat 








LDX 


LSOO 




INX 




LDA 


S94 




LDA 


LAST 




TXA 




STA 


FHEAD +1 




SEC 






JSR 


COQOUL 


LDY 


£$06 




SBC 


FIRST 




HEX 


0BD8 


LDA 


($93), Y 




CLC 










STA 


size 




ADC 


£S03 




LDY 


£510 








3CC 


:002 


■line 






LDY 


■son 




TNX 






STY 


FAC* 3 


LDA 


(593) , Y 


:O01 


AS L 






STY 


ihx+1 


A3L 






STA 


CblH 




LDX 


char 


PHA 






TXA 






INX 




INY 






HOI 






TXA 




LDA 






STA 


tblW+1 




JSR 


codout 


ROL 










:hx 


HEX 


0010 








LDA 


owT 




LDX 


£504 


TAX 






SF.C 




!l 






PLA 






SBC 


tbiW 




STX 


FAC* 2 


CLC 






STA 


loeT 




INC 


char 


ADC 


593 




LDA 


&wT+l 








STA 


S93 




5SC 


cDJ.W+1 




LSR 


Misn 


STA 


MACFR 




STA 


locT+1 




JSR 


G1NF0 


TXA 












ROS 


MISfl 


ADC 


$94 




RTS 






JSR 


GINFO 


STA 


$94 














STA 


MICPB+" 


LGFQNT 


HEX 


00 




LDX 


FAC* 2 






LDERR 


HEX 







LDY 


FAC* 3 


an 












JSR 


view 


LDA 


(593), Y 


char 


OtX 


00 








STA 


FIRST 


MISfl 


HEX 


00 




LDA 


char 


INY 




row 


HEX 


00 




CMP 


LAST 


TNY 




irn 


HEX 


000 




BCS 


:KEY 


LDA 


(593) , Y 


Mti 


HF.X 


00 




LDA 


FAC*2 



Pom's n° 40 



:R 

:KDY 



:1 



CLC 
Anc 
TAX 
ADC 
CMP 

act 

LDA 
SEC 

ADC 

TAY 
ADC 
CMP 

act 

JSR 
BCS 
-IMP 
RTS 

LDA 
JSK 
HEX 

LDA 

bpl 

STA 
CMP 
SEC 
CLC 
RTS 



FAC 
CS4F 

si 

FAC+3 

FAC+1 
£331 

nine 

:KEY 

:R 

:scr 



codcur 
11BB 

5C00O 
KEY 

scoan 

LS9B 

;1 



:Y 



TYA 




PHA 




LDA 


S5D 


EOR 


£S7F 


LDY 


$03 


jsr 


byo 






TAY 




INC 


5SJ 


LDX 


£500 


STX 


S9D 


LDX 


C507 






CPY 


£508 


ONE 


:2 


LDY 


£500 


INC 


S9C 


BNE 


!L 


LDA 


59D 


EOR 


£S7F 


LDY 


S93 


JSR 


byo 


LDX 


row 


INX 




CPX 


fRecc 


BCC 


:ROW 


RTS 





HRX OCO0O000QO 



chars 

STR 'Ceuacteres a 

une Couche (gas pour 
* Affiche un caractere de la police 



. Preaaez 

quircer* ' 



view 



:CH 



LDA 

RTS 

STX 
STY 
LDX 

STX 
TXA 
CLC 
ADC 
TAX 
LDA 
STA 
LDA 
STA 

LDX 
STX 
JSR 
LDY 
STY 
LDX 
SIX 
STX 
LDX 
LDY 

TYA 
PHA 
LDY 
LDA 
STA 
PLA 
TAY 

LDA 
BIT 
BEQ 
LDA 
ORA 
STA 

np.r 

3EQ 
DEX 
BNE 



bits 

:v 



:CH-I 
:CV-1 
£500 



£S10 



* Pasee en mode DHGR 
Dllon 

: da 

LDA 
LDA 
LDA 
STA 
STA 
STA 
STA 
5TA 
STA 
STA 
LDA 
CM? 



I,X 



base 
391 " 
base_h,x 
532 
£S01 
S93 
strike 
bits 
59E 

£500 

39C 
S9D 
ES07 
shift 



59C 

(S9A),Y 
59F 



OPMSK, Y 

$9F 

:0 

UKMSK,X 

S9D 

S9D 



els 



:cis 



BNE 
LDA 
STA 
ORA 
STA 

LDA 
BIT 
JSR 
BIT 

LUY 
LDX 
STY 
STX 
STA 
IKY 
BNE 
INC 
DEX 
BNE 
RTS 



3C05C 
5CU3* 
SCO 5 7 
SC001 

scOoc 
srns- 
SC0SF 
5C05E 
5CO0D 
SCCbr 
SC05E 
H0FE0 
£'S' 
cis 
SC025 
DH3T*1 
£52U 

SC029 

£S7F 
SC055 
icis 
OC054 

tSQG 
£520 
S9S 
S9F 

ii 

59F 
:1 



* Petcur mrvfe* r^vM* 
DHoff 

LDA H0FE0 

CMP t'R' 

3NE DHol 

DHST IDA £.$01 

STA SCQ29 

DHol 



STA 
STA 
STA 
RTS 



SC05F 
SC056 
SC0S1 



deci 

prnu 



M5GR 



rsgr2 



51 



BPL 
JSR 
BNE 
JSR 
LDA 
STA 
LDA 
STA 



LDA 
JSR 

LDY 
LDA 
1AX 
BEQ 

INY 
TJ1A 
asR 

DEX 
BNE 
RTS 



dec! 
hex nam 
prnu 
flliOC 

CHlOlfl 
S9C 

E./I1101Q 

39D 

msgr2 



£504 
H112D 

£500 
(3SC7,Y 



:Q 



(S9C),Y 

cout 
SL 



hexxed 



HEX 00 



hex 



:dig 



JSR 
STX 
5TA 
LDA 
STA 
RTS 

PHA 
LSR 
L3S 
LSR 
LSK 
JSR 
TAX 
PLA 
AW5 

ORA 
CMP 
BCC 
ADC 
RTS 



hox 

H101Bi2 

£'5' 

HlOlB-t-l 



:dig 

f.SOF 

£530 
C33A 

:a 

£S06 



S9F. 
IN 



• AfCiche un code caractere (en DHGR) 
codout 

STA :A+1 

LDA £S02 

JSR H112D 

:A LDA £500 

cdouc BIT hexmod 



» Afffichage 
COUt 

PHA 
SEC 
5HC 
BCC 
ASL 
ASL 
SOL 
ASL 

re>L 

CLC 
ADC 
STA 
LDA 
AND 
ADC 
STA 

TIA 
PHA 
TXA 
PHA 
LDA 
STA 
LDX 

;row LDA 
STA 
LDA 
STA 
LDY 
LDA 
F/W 
LDY 
JSR 
INX 



caracter» ntfGR 



S94 



ECHAHS 

$93 

$94 

£503 

E/CRARS 

694 



£500 

S9F 

S9B 

booe_l,X 
391 

oase_n,x 

$92 
$9E 

(S93),Y 
t S7F 
$9A 
byo 



Pom's n° 40 



23 



INC 
LDA 
CMP 
BCC 
INC 
PLA 
TAX 
PLA 
TAY 

PLA 
RTS 



59E 
99E 
ISO'S 
: row 
S9A 



• Sortie d*un octet araohiaue 
byo 



SBC 
ASL 
STA 

BCC 
INX 
STX 

CLC 
ADC 
STA 
TXA 
ADC 
STA 
LDY 
RTS 



ofs 

:l 



Of 9*1 



owT 
S9A 

OVT*i 
S9B 

too 



PHA 




STY 


:Y«1 


TYA 




LSR 




TAY 




PLA 




BCS 


;0 


BIT 


SCO 55 


STA 


($91>,Y 


BIT 


SC054 


LDY 


1500 


RTS 





» ?ooi=ior.r.c le pointeur L-r-age-caractd 

getim 



;Y 



****•*•••■*••■•*••••••••••*••■•• 

w Routi&es de caleul sue la police 

■iiiiuinimiiiiHiitmniiii 

•Lecture Width/Offset 



qe^ L-^0 



GOVO 



:miss 



: exist 



e2 



JSR 
LDA 
STA 
CMP 
PHP 
INY 

LDA 
STA 
PLP 
BEQ 
CMP 
BNE 



JSR 

THY 
LDA 
SEC 
SBC 
STA 

LSR 
ROR 
DEY 
BPL 

CI£ 
RTS 



ycLuw 

159AJ , t 
WIDTH 

£SFF 



<$9A),Y 
OFFSET 

:miss 

tSFF 

:exist 



getim 



(S9A),Y 
lm 

hits 

im*2 
lm 



LD* 


£300 




Oft 




iOCT 




DS 


CLC 






DS 


ADC 


ofs 






STA 


S9A 




LUP 


IDA 






HEX 


ADC 


of«-; 




HEX 


STA 


96b 




HEX 


LDA 


(S9A) ,% 




HEX 


STA 


lm 




HEX 


AN" 


C5Q7 




HEX 


STA 


shift 




HEX 


INY 






HEX 


T.DA 


( SlA) , V 






STA 








RTS 




ORHSK 


HEX 



ds e.sao 

DS 8.SO0 

DS 8, $80 

DS 3,500 

D5 6,380 

DS 8 , SA8 

DS 8,S28 

DS 8.SA8 

DS 8.S28 

DS S , SAB 

DS 8, $28 

DS B , 3AQ 

D5 8,550 

DS 8,SD0 

DS 8,S5Q 

DS 8,SD0 

DS 9,S50 
fl.SHO 

e.sso 
q.sdo 



2D242B2C3C34383C 

2024282C3C34383C 
21252 92D3135393D 
21252 92D3135393D 

22262A2E32363A^F 
22262A2E32363A3E 
23272S2F3337333F 
232T2B2F3337393F 



HEX BMO201008M0M1 



■ caicuie l'aoresse du premier octet 



strike 



CHAP.S 

rax 



:seg 



: alio ix 



:3 



:OT 



" PualLionnc le polnteur vers of fset/wiaxn 
getow 



:01 



:Q2 
:gow 

:aowl 



BIT 


MISfl 


BPL 


:qov 


LDA 


LAST 


JSR 


rgovl 


LDA 


S9A 


CLC 




ADC 


LS02 


STA 


S9A 


BCC 


:01 


INC 


S9B 


TJ1A 


ofs 


ADC 


LS02 


STA 


ofs 


BCC 


;02 


INC 


ofs-1 


RTS 




LDA 


char 


ldx 


f-S0O 



:lrrpcr 



BIT 
SPL 
LDX 
LDA 
ASL 
BCC 
INX 
CLC 
ADC 
STA 
TXA 
ADC 
STA 
JSR 

DA 

DA 

IDA 

LDX 

BNE 

LDA 
LDX 
LDY 
BEQ 

CLC 
ADC 
PHA 
TXA 

ADC 
TAX 
PLA 
DEY 

BNE 

CLC 
AUC 

STA 
TXA 
ADC 

STA 

LDA 

RTS 



LGFONT 
: akort 
£€00 

:1 



bitlro 

bitlm+l 

:seg+l 

HDU05 

SO0O0 

TBL'F 

LTBUF 

f /TRIIF 

: ii-pt. r 

Dlclm 
bitlm+l 
row 
:3irotr 



:01 



im 
S9A 



im+1 
S9H 



00000000000000001818181018002800 

HEX 36363600000000-0036367F367F363600 

BBN 187tl£3i;783eiB00066630180C666000 

HEX 0C1E1EOC7E367C0018181B0O0000O000 

HEX 180C0606060C18000C18303O3018OC00 

HEX 187E3C183C7E18000018187E1818O000 

HEX 0000000018180C000000003EQQOOOGOO 

hex ftoannflnooomsoooflSOttiAflcflGOonn 

HEX 3C667£7E6E663C0018lC18iaifiia3C00 

HEX 3CGGG0380COG7&007EG0303BGOGG3COO 

HEX 303B3C367E3030O07EO63E6O60663C00 

HEX 780C063E66663C007E60301B0C0COC00 

HEX 3C66663C66663C003C66667C60301E00 

HEX 0016 18Q01 81800000018180018180X00 

HEX 3O180C06OC183OO000O03E0O3E00O000 

HEX OC1B 3060301BOC003CS630iai8001800 

HEX 0810 3C607C6G7C001S3CGGGG7EG6S600 

HEX 3E66G63E6 6663EO03C6G060G06663C00 

HEX 3E66 66666 6663E007EQ6063E06067E00 

HEX /EQb0b3EQbQb0b00/CUb0bUbJbbb/C0U 

HEX 6666667E666666003C18181918183CO0 

HEX 6060 606060663C0066361E0E1E366600 

P-X OGuGflGnGOGOG7E00667P.7E7E66666600 

HEX 6f 66 6E7E7 66G6G003CS6G6GG6 66 63C0O 

HEX 3EGGGG3E0G0G0G003CGGGGGG7L3GOC00 

HEX 3E66663E1E3666003C66063C60663C0O 

HEX 7E181818181618006666666&6GG63COO 

HEX 6666G666663C18O0GG66667B7E7E6600 

HEX 66663C183C6666O066663C1818181800 

HEX 7RG0301 fl0C0G7RO03F.060G0G06063F.00 

HEX 000O7C06O6067C183E3O303O30301E00 

HEX 00 1C3C 6 300000 0-000 00 0000 00 00 CO D7F 

HEX 0C1810000O0000O0000 03C6O7C667COO 

HEX 06063E6666663EO0CC0C KQbUbUb/CUU 

HEX 60607C6666667C0000003C6&7E067COO 

HEX 386COC3EOC0C0COO00003C6&667C603E 

HEX . .•<•< • -:918!83C00 

HEX 300038303030361C0606S6361E3G6600 

HEX 1C1018131O183COO000O667E7E666600 

HEX OQQQ3E&$6$6666QQOOQ03C6666663CQO 

HEX 000UJEbbb*JEOGObUU0O7U6G667L6O6O 

HEX 000O7E0E0606O6O0000O7C063C603E00 

HEX 0C0C3E0C0C6C38OO0O0O6G6666667C00 



S9A 



SEC 



• Tables des adresses graphiques 
base 1 

DS 8,500 
DS B,S80 

ds a,?oo 



Voire lie ou//ea4Mhz? 
Solution page 17... 



Pom's n° 40 



hex oooo fifififiscin Rnonnnnfti;fi*7P7Pfifioo 

HEX 0000 £S3C1 83CS£0COOC'O C~Cfi0 3t 

HEX 0000?E30180C7E0010D8 3CC<17EOC7COO 

HhX 0810 66 fi6Sb*667CG00fl 10 3C6S7E067C00 

HEX 0066000GO0000O00002A142A142AQ0QO 

HEX 1008367F3F3F7F36 

HEX 1008364121214936 



HEX FF07 

STR 'en hexadecimal ail lieu de decimal.' 

HRX FFO 8 

HEX 00 



■ SEGMENT DE CONFIGURATION 12) * 
CONFIG 

" Zone des affichages 

STa 'CONFIGURATION FONTVIEWER' 

H6X FF03 r tabs pour 1'offichage par Hil*F 

STR ' lapez OUI cl-dessous si 



Zone ties JAcra» Ue configuration 
Item l 

STR 1 Codes en hexadecimal* 
HEX Q10C 
HEX IC0C 
HEX 3 
DA I «*-■ 

05 



HEX 
HEX 
DA 



I 

hoRrauii-CD3iiOCXfrcdbloc'*-STWlT 



HEX 



TO END 



s desire* ur. affichnge de3 codca caticroreD 1 



Recapitulation 
To.Fontviewer 



2100 


4C 


7n 


21 


OH 


07 


El 


26 


44 


zioe 


ie 


01 


00 


05 


OD 


46 


- ~ 


6E 


2110 


/4 


2U 


5b 


69 


65 


77 


65 


72 


2118 


00 


00 


00 


- c 


00 


00 


00 


Q r 


2120 


00 


00 


00 


00 


DC 


00 


00 


CO 


2128 


00 


00 


OO 


00 


'. 


00 





00 


2130 


oo 


oo 


C c 


00 


00 


00 


00 


D : 


2138 


00 


oo 


00 


00 


00 


00 


oo 


-C 


2140 


.00 


00 


00 


D D 


OO 


00 


■ * 

oo 


nn 


2148 


:00 


00 


00 


00 


no 


00 


OD 


00 


2150 


:00 


00 


00 


00 


00 


00 


c ? 


oo 


215H 


90 


00 


00 


DO 


oo 


00 


OO 


DO 


2160 


•02 


00 


OA 


00 


00 


00 


DO 


00 


2166 


.00 


00 


00 


00 


00 


00 


02 


00 


2170 


00 


00 


00 


00 


20 


13 


DC 


00 


2176 




CD 


13 


D 




20 


4B 


11 


2180 


■eo 


42 


89 


21 


97 


12 


4 


00 


218B 


:42 


A9 


00 


8D 


BB 


42 


BD 


BC 


7190 


:42 


20 


11 




l j ; 


42 


CO 


20 


2108 


:00 


01 


DO 


05 


A9 


CO 


8D 


BC 


2iAQ:42 


A2 


00 


AO 


01 


20 


ia 


11 


21A8 :A2 


4F 


AO 


5F 


20 


87 


n 


a:- 


21B0 


:02 


85 


95 


A9 


15 


83 


96 


20 


2138 


:00 


11 


A2 


11 




04 


20 


18 


21C0 


. : ; 


A2 


2D 


AO 


5F 


20 


07 


11 


21CB :A0 


03 


84 


9A 


A2 


10 


20 


18 


21D0-11 


A9 


2D 


20 


56 


47 


A4 


9A 


21D8 :C3 


CO 


11 


90 


ED 


A2 


10 


A9 


21E0 


i-M 


20 


45 


47 


20 


6F 


11 


FF 


21EB 


;06 


EF 


42 


20 


GF 


11 




15 


21F0 


:CF 


42 


A3 


DO 


8D 


rZ 


OE 


20 


21F8 


:75 


11 


18 


OA 


1j 


43 


20 


75 


??00 


:11 


1 8 


0C 


39 


43 


20 


75 


11 


2208 


: 19 


OE 


49 


43 


2C 


33 


42 


30 


2210 


:04 


A9 


03- 


DO 


03 


AI> 


BA 


42 


2218 


:20 


30 


11 


F0 


1" 


8D 


BA 


42 


2220 


:0A 


AB 


B9 


B2 


42 


8D 


A6 


42 


2228 


:B9 


B3 


42 


8D 


A7 


42 


70 


A5 


2230 


:42 


4C 


26 


42 


20 


1A 


DO 


DD 


22J8M2 


20 


Cf 


4A 


60 


AS 


48 


52 


2240 :44 


5C 


43- 


00 


00 


00 


JO 


OO 


2248 


:0F 


AD 


4S 


4E 


55 


20 


46 


4F 


22S0 


:4E 


54 


56 


49 


45 


57 


45 


S7 


22SB :4D 


4G 


4F 


4E 


54 


5& 


49 


4S 


22b0 


:57 


45 


52 


20 


56 


65 


72 


73 


2268 


:69 


6F 


€£ 


20 


31 


2E 


30 


20 


2270 


:20 


20 


2 Q 


20 


20 


20 


20 


20 


2278 :20 


20 


20 


20 


20 


20 


20 


20 


2280 


;20 


20 


20 


43 


6F 


7ft 


79 


72 


2288 


:69 


67 


68 


74 


20 


31 


39 


38 


2290 


:3B 


20 


44 


61 


6B 


69 


65 


6C 


779B 


:?0 


4C 


75 


72 


EP 


74 


20 


26 


22A0 


:20 


so 


6P 


6D 


27 


73 


13 


56 


^2A8 


:6F 


69 


72 


20 


6C 


65 


73 


20 


22B0 


:63 


61 


72 


61 


63 


74 


7D 


72 


22B8 


:65 


73 


IT 


49 


6E 


66 


6F 


72 



22c0:6D 


61 


74 


69 


6F 


6E 


73 


20 


22r8:74 


65 


fiH 


fifl 


in 


69 


71 


75 


22DO;C5 


73 


12 


43 


E8 


61 


72 


67 


22DU:bb 


VI 


20 


75 


6K 


65 


20 


70 


22E0:6F 


6C 


69 


63 


6S 


A9 


00 


BD 


7?FB:?1 


10 


=- 


1C 


10 


8D 


86 




22F0:A9 


AO 


:. 


FA 


10 


20 


05 


22 


22F8:20 


OB 


22 


A5 


03 




04 


20 


2300:23 


22 


60 


AO 


03 


B9 


i: 


44 


230B:99 


AO 




r: 


10 


F7 


AO 


06 


2310-B9 


2F 


u 


99 


BB 


36 


88 


10 


232B:F7 


A9 


01 


20 


:a 


22 


A9 


02 


2320:20 


1A 


72 


20 


bl 


11 


45 


44 


2328:A9 


CO 


20 


".: 


22 


AO 


03 


B9 


2330:21 


44 


99 


»■* 


37 


88 


10 


F7 


233S:A0 


: ; 


B9 


36 


44 


99 


BB 


36 


2340:66 


10 


F7 


20 


ec 


11 


28 


4B 


2348:52 


22 


AD 


CA 


22 


FO 


54 


2C 


2350:BB 


42 


10 


03 


20 


CF 


4A 




23SS:A3 


22 


85 


DO 


AD 


AC 


77 


R5 


2360;3". 


a: 


bl 


CD 


AC 


22 


DO 


05 


. - ' - ; A - 


DO 


cu 


AJ 


22 


90 


01 


60 


2370 :A0 


n 


Bl 


DO 


DO 


OD 


A5 


DO 


7^7B:18 


69 


IS 


85 


DO 


90 


E2 


£6 


230Q;D1 


D( 


cz 


AO 


17 


Bl 


DO 


99 


2388 :bl 


22 


86 


10 


F8 


20 


FD 


ID 


2390:28 


4B 


26 


4B 


20 


-2 


10 


28 


2398:4B 


Bl 


22 


20 


59 


49 


FO 


03 


23AO:20 


31 


46 


4C 


4E 


11 


EA 


2C 


23A8:21 


44 


AO 


] Q 


3: 


A6 


C9 


Zz 


23BO:F0 


05 


68 


68 


4C 


51 


32 


60 


23B8:EA 


EA 


20 


~!Z 


11 


;-. 


44 


70 


?im:0-S 


70 


7F 


u 


45 


24 


07 


70 


23C8:6F 


6C 


69 


63 


65 


20 


OC 


43 


23DO:68 


br 


6 9 


78 


20 


70 


6F 


6C 


23D8:69 


63 


65 


AD 


BB 


42 


DO 


09 


23EO.-20 


DD 


48 


43 


49 


60 


20 


4E 


23E8:11 


20 


57 


11 


D2 


48 


A? 


03 


23FO:20 


ce 


47 


AD 


4E 


4C 


as 


93 


23F8:AD 


it' 


4C 


85 


94 


20 


9A 


4" 


2400:18 


48 


cv 


82 


20 


9A 


47 


21 


7408:48 


8F 


OA 


AD 


51 


4C 


85 


93 


2410:AD 


52 


4C 


es 


94 


20 


9A 


47 


2418:2A 


48 


OB 


02 


20 


9A 


47 


33 


2420:48 


8B 


04 


20 


9A 


47 


3C 


48 


2428 :0C 


06 


2C 


9A 


47 


45 


48 


fc 


2430:89 


20 


9A 


47 


4E 


48 


OD 


OC 


243G:20 


Oh 


47 


57 


48 


8D 


OE 


20 


2440:9A 


47 


60 


48 


OE 


12 


20 


9A 


2448:47 




48 


8E 


14 


20 


9A 


47 


2450:72 


48 


OF 


16 


A2 


14 


AO 


05 


2459:20 


19 


11 


A2 


27 


AO 


sr 


20 


2460:87 


:: 


20 


6F 


11 


13 


06 


7B 


^468:48 


2C 8F 


4E 


30 


11 


20 


6t' 


2470:11 


13 


07 


93 


46 


20 


6F 


11 


247R:n 


06 


Rn 


46 


AC. 


04 


4.S 


?n 


2460:6" 


11 


13 


07 


E7 


46 


20 


6F 


2488:11 


13 


08 


11 


47 


AO 


09 


20 


24 90:41 


47 


AS 


00 


85 


9C 


18 


69 


2498:0A A8 A2 


:c 


20 


18 


11 


A5 



7Aan-^c 


OA OA OA 


OA OA 


2C 




2 f . AS : 7 


A9 


27 


20 


56 


47 


E6 


9C 


7 4 ft f! - A r - 


9C 


C9 


38 


90 


El 


AE 


53 


2438 :4C 


CA 


8E 


4 


4C 


EE 


47 


4C 


24C0:AD 


47 


4C 48 


4A 4A 4A 


4A 


74C8:4A 


18 


69 


OA 


A8 


6£ 


29 


IF 


24D0i8S 


9A 


4A 


4A 


18 


65 


9A 


69 


24D8::4 


M 


20 


IB 


2 1 


4E 


48 


4C 


24E0:20 


13 


If 


A2 


'■I 


ao 


02 


A2 


24E8:2A 


20 


81 


11 


AD 


47 


4C 


CD 


24FO:54 


4C 


90 




AO 


12 


20 


41 


24F8:47 


20 


BA 


11 


F7 


47 


20 


32 


2500:D0 


8B 


4: 


04 


02 


46 


5D 


44 


2508:6A 


46 


BE 


45 


73 


46 


91 


45 


2510;7A 


46 


94 


45 


4C 


4£ 


11 


AO 


2518:00 


2C 


AO 


02 


2C 


AO 


04 


69 


2520;56 


40 




B4 


45 


&9 


57 


46 


2526:8-; 


»5 


45 


B9 


50 


46 


e_ 


48 


2530:46 


B9 


51 


46 


BD 


49 


46 


20 


2538:4E 


11 


20 


57 


11 


00 


00 


A9 


2540:02 




e a 


47 


A2 


08 


AO 


03 


2548:20 


18 


ii 


A9 


00 


85 


9C 


20 


2550:E4 


4 / 


A2 


0/ 


2U 


b>l 


11 


E6 


2558:9C 


A5 


9C 


C9 


10 


90 


FO 


AO 


2560:04 


20 


3B 


47 


A9 


00 


85 


9C 


2568:18 


69 


05 


A8 


A2 


04 


20 


18 


2570:11 


A5 


9C 


OA 


OA 


OA 


OA 


20 


2578:E4 


47 


A9 


40 


20 


56 


47 


E6 


2580:9r 


AS 


9C 


C9 


10 


90 


V? 


AE 


2588:53 


4C 


CA 


8E 


47 


4C 


EE 


47 


2590:4C 


AD 


47 


4C 


4 8 


4A 


4A 


4A 


2598:4A 


18 


69 


05 


A8 


68 


29 


OF 


7 SAO -OA 


OA 


18 


69 


38 


AA 


20 


18 


25A8:11 


4E 


48 


4C 


20 


44 


46 


:o 


25BO:47 


4C 


CD 


54 


4C 


90 


D7 


AO 


25B8:15 


20 


3H 


47 


38 


6E 


48 


4C 


25C0:20 


6F 


11 


04 


15 


82 


46 


20 


2Srfl:44 


46 


4C 


70 


45 


20 


13 


4F 


25D0:20 


47 


46 


BO 


03 


20 


77 


47 


25D8:60 


5C 


46 


60 


46 


65 


46 


6A 


25E0:46 


73 


46 


7A 


46 


AD 


4C 


4C 


25E8:60 


AD 


63 


4C 


18 


€0 


& 


64 


25F0:4C 


18 


60 


E ? 


4C 


61 


72 


67 


25FB:65 


75 


72 


73 


06 


57 


69 


64 


2600:74 


68 


73 


07 


4F 


6b 


(ft 


73 


2608:65 


74 


73 


10 


4D 69 73 


.... 


2610:69 


SR 


S7 


70 


73 


79 


6D 


62 


2C10:6r 


6C 


3A 


20 


29 


21 


30 


30 


2620:30 


30 


20 


30 


30 


30 


30 


20 


2628:30 


30 


31 


31 


2G 


31 


31 


31 


7630:31 


20 


31 


31 


31 


31 


20 


32 


2636:32 


32 


32 


20 


32 


32 


32 


~<2 


2640:20 


32 


32 


33 


33 


21 


29 


21 


2648:30 


31 


n 


33 


20 


34 


35 


36 


2650:37 


20 


38 


39 


30 


3: 


20 


32 


7658:33 


34 


35 


2G 


36 


37 


36 


39 


2660:20 


30 


31 


32 


33 


20 


34 


35 


2668:36 


37 


20 


38 


39 


30 


31 


21 


2670:29 


21 


30 


30 


30 


30 


20 


30 


2678:30 


30 


30 


20 


30 30 


30 


30 



1 (Torv . irt 
/ D.W) ZAu 


■an 


30 


30 


30 


2fl 


■1 


31 


1 C OO .IT 

-i b ae : Ji 




20 


31 


31 


31 


31 


20 




- ' 

ol 


31 


31 


20 


31 


31 


31 


1 £ no . "J i 

2oyo : ji 


£1 


29 


2- 


30 


31 


32 


33 


2fcAu :2CJ 


34 


35 36 37 


20 38 


39 




Hi 




43 


44 


45 


46 


20 


t OB J : JU 


J | 


32 


33 


20 


34 


35 


36 




7(1 


38 


39 


41 


42 


20 


43 


7 Cr»fl • f. A 


HO 


46 


21 


A2 


0^ 


A9 


40 




r\A 
vH 


A2 


13 


A9 


27 


48 


20 


7 firifi ■ l Q 

^cUU I IB 


J.1 


20 


63 


47 


68 


AA 


AO 


7 finft • 
£ D UtJ m z> r 


20 


87 


11 


4C 


63 


47 


48 




21 


20 


81 


11 


68 


AA AO 


?£rQ .f>7 


20 


87 


11 


A2 


21 


4C 


81 


/nrll. 1 I 


BS 


94 


47 


20 


00 


11 


20 


jCro . cr 
cDr D ■ DV- 


11 


85 


OD 


OA 


48 


20 


FD 


o 7fin - in 

L l\J*J ilu 


80 


OD 00 


68 


20 


FD 


10 


') /C1H ■ HS 

C 1 vO . Q— 


OD 


98 


47 


AD 


50 


4C 


20 


?7io*nc 


11 




FD 


10 


85 


OD 


18 


7718:10 


70 


r.-. 


11 


FF 


00 


85 


QD 


2720:60 


o: 


2E A9 


04 


20 


2D 


11 


2728:A5 


9A 


8D 


D9 


47 


A5 


m 


OD 


2730 :DA 


a 


A2 


00 


AD 


9C 


10 


02 


2738 :A2 


41 


7 5 


7F A8 


20 


18 


11 


2740:A5 


9D 


08 


29 


7F 


A8 


Bl. 


93 


2740 :A2 


20 


28 


10 


OE 


48 


C8 


Bl 


2750:93 


OA 


€8 


90 


06 


A2 


2D 


49 


27 58:FF 


69 


00 


8E DC 


47 


48 


20 


2760:7E 


11 


OO 


00 


A2 


20 


20 


81 


2768:11 


68 


4C 


EE 


47 


2C 


BF 


4r 


2770:10 


05 


20 


90 


4E 


DO 


03 


20 


2778:0C 


11 


20 


7E 


11 


18 


10 


60 


27 80: OA 


50 


61 


72 


61 


6D 


ID 


li 


2788:72 


65 


73 


07 


47 


6C 6F 


62 


2790:61 


75 


78 


37 


59 


6F 


6C 


69 


2798:63 


65 


3A 


05 


53 


69 


7A 


65 


27AO:3A 


UU 


46 


61 


6D 


69 


6U 


79 


27A8:20 


3A 08 66 


62 


72 


45 78 


27B0:74 


20 


3A 


OR 


66 


69 


72 


73 


27Dfl:74 


43 


20 


3A 


08 


€C 


61 


73 


27c0:7a 


43 


20 


20 


3A 


08 


77 


69 


27C8:64 


4D 


61 78 


20 


3A 08 


6B 


27D0:65 


72 


6E 


4D 


61 


78 


3A 


08 


27D8:66 


52 


65 


63 


74 


57 


20 


3A 


27EO:08 


66 


52 


65 


63 


74 


48 


20 


27E8:3A 


08 


61 


73 


63 


65 


BE 


74 


27F0:20 


3A 


08 


64 


65 


73 


63 


65 


27?e:6E 


74 


5a or 


(,C. 


CS 


61 


64 


2O00:G9 


6E 


67 


3A 


29 


21 


20 


20 


2B08J2O 


54 


61 


62 


6C 


65 


20 


64 


2810:27 


6F 


63 


63 


75 


70 


61 


74 


7fl1fl!nQ 


6F 


6E 20 


64 


65 


73 


20 


2820:63 


61 


72 


61 


63 


74 


7D 


72 


2&28:65 


73 


20 


20 


20 


21 


AD 


BB 


2830:42 


DO 


03 


4C 


57 


44 


AD 


BC 


2838:42 


DO 


25 A2 


60 


20 


CD 


48 


2840:20 


Fl 


4D 


20 


65 


4C 


70 


42 


2&48:4E 


20 


05 


DO 


DD 


42 


OO 


20 


2B50:A2 


20 


20 


CU 


48 


60 


8E 


EE 


2858:18 


60 


20 DD 48 


CD 


OD 


60 



Pom's n° 40 



25 



2860:20 


DD 


48 


01) 


49 


60 


A9 


02 


2868:20 


2D 


11 


A- 


9A 


BD 


Ffl 


48 


2G70:A5 


9D 


8D 


F9 


< n 
-. - 


cU 


r — 
bt 


■ - 


2878:00 


12 


OA 


49 


20 


6F 


11 


FF 


2880:10 


00 


00 


A2 


OB 


20 


81 


11 


?8R8:20 


15 


11 


20 


51 


11 


A2 


02 


2890i4C 


91 


11 


02 


01 


OA 


32 


SO 


2898:61 


73 


20 


61 


73 


73 


65 


7A 


28A0:20 


64 


65 


20 


Hj 


bC 


61 


63 


28A8:65 


20 


73 


75 


72 


2C 


bC 


03 


2880*20 


62 


75 


73 


65 


61 


75 


tr\ 

2^ 


AaBo : /u 


6F 


*? c 




•in 
CU 


b .. 


t L. 
DJ 


50 
•ru 


28C0:67 


72 


61 


70 


GB 


G ! 


71 


75 


28C8:65 


IB 


41 


1 L 

13 


Cl 

DJ 




CP 

DC. 


cu 

pa 


28D0:20 


70 


6F 


6C 




Cl 

OJ 


cc 


M 
^_ 


28D8:65 


6E 


20 


6D 


IB 


bC 


Cr* 
be 


cn 


28E0:72 


65 


20 


39 


11 


00 


DO 


BF 


28EB:C8 


OC 


4B 


BO 


2A 


AD 


i 


4B 


28F0:8D 


ID 


4B 


80 


25 


4B 


8D 


13 


28FR:4R 


Rn 


IB 


4B 


A9 


00 


BC 


45 


2900:4C 


BD 


IE 


IB 


HD 




la 


&Q 
B3P 


2908:68 


6C 


IF 


4B 


A9 


10 


BD 


C - 


2910:48 


20 


UU 


3r 


u. 


~i 


413 


BO 


2918:25 


AD 


15 


4B 


C9 


20 


90 


OC 


2920:D0 


05 


AD 


14 


4B 


FO 


05 


CE 


2928:45 


4C 


DO 


DC 


AD 


14 


4D 


BE 


2930:20 


4B 


AD 


15 


4B 


8D 


Zl 


43 


2938:20 


Q : 


BF 


CA 


1C 


4B 


BO 


50 


2940:20 


75 


43 


AD 


45 


4C 


FO 


74 


2948iAD 


5B 


4C 


AK 


5c 


4C 


3 3 


5E 


2950;4A 


20 


00 


BF 


CE 


17 


4B 


BQ 


2958:44 


A2 


00 


AD 


56 


4C 


9fl 


90 


2960:01 


-6 


18 


6D 


59 


■Sc 


BD 


IE 


?968:4B 


an 


5B 


4C 


8A 


6D 


5A 


4C 


2970 :8D 


ir 


43 


8D 


5C 


4C 


AD 


SE 


2978MC 


18 


6D 


6: 


4C 


BD 


ar 


4C 


2980;AD 


5C 


4C 


6D 


62 


4C 


rZ 


60 


2988:4C 


AD 


61 


4C 


OA 


BD 


21 


'■r 


2990 :AD 


62 


4C 


2A 


BD 


2*1 


4B 


20 


2908:00 


DF 


CA 


lc 


4B 


BO 


S 9 


AD 


29A0:59 


4C 


AE 


5A 


4C 


85 


93 


Bfl 


2 9A8 : 94 


cu 




> - 

4A 


i ~ 


UU 


or 


UU 


c 9qU : 1 / 


A a 
- r 


nn 


no 


(•^ 


BC 






29B8:03 


20 


63 


4A 


A9 


80 


9" 


BB 


29CO:42 


a9 


00 


BD 


BA 


42 


rV\ 


13 


29CB:48 


20 


OC 


: 1 


20 


6C 


11 


B5 


29D0;0D 


69 


4B 


20 


FD 


00 


B S 


~~ 


?9nfl:18 


1 Q 


68 


4B 


?o 


00 


BF 


CC 


29E0 :24 


4B 


20 


3 G 


11 


68 


bU 


"i n 


29E8:E9 


OC 


8D 


19 


4B 


8A 




6B 


29F0:8D 


1A 


4B 


60 


A9 


00 


BD 


BC 


29F8:42 


Al 


56 


4C 


8D 


49 


4C 


A. 


2AUU:UIJ 


96 


91 


93 


CP 


91 


Hi 


■ C 


2A08;93 


BD 


AF 


4A 


AS 


94 


£C 


3- 


2A10:4A 


A 9 


OO 


BD 


IE 


4B 


A9 


: - 


2A18:8D 


IF 


4B 


Al"; 


57 


4C 


BD 


2C 


2A?0:4R 


BD 


R3 


4 A 


AD 


58 


4C 


BO 


2A28:21 


4B 


8D 


34 


4A 


20 


cr; 


BF 


2A30 :CA 


lc 


4B 


BO 


ID 


20 


11 


DC 


2A38:00 


OC 


00 


id 


00 


00 


FO 


12 


2A40:A5 


93 


18 


t ■' 




85 


53 


90 


2A48:02 


EC 


94 


CE 


49 


4C 


r : 


AF 


2A50:F0 


OS 


A9 


BO 


BD 


BC 


42 


60 


2A58.-2C 


45 


4C 


30 




60 


AD 


59 


2A60:4C 


85 


93 


AC 


5A 


4C 


65 


94 


2Afi8:A"i 


5fi 


4C 


8D 


49 


4r 


AO 


on 


2A70:Bl 


)3 


C8 


11 




FO 


ID 


A5 


2A78:93 


so 


04 


43 


I 


69 


02 


95 


2A80:93 


A5 


94 


8D 


05 


4B 


69 


00 


2A88:85 


M 


20 


1A 


DO 


00 


DO 


CE 


2A90:49 


dc 


DO 


DA 


60 


03 


2 ? 


4fi 


2A90:00 


FJS 


00 


02 


CO 


00 


DO 


CC 


2AA0:02 


00 


00 


CO 


00 


J4 


00 


00 


2AA8:80 


CO 


01 


00 


00 


01 


CO 


01 


2AW);?F 


on 


no 


00 


00 


00 


00 


00 


2AB8:00 


00 


00 


CO 


CO 


00 


00 


X 


2AC0:00 


00 


00 


00 


00 


00 


00 


00 


2AC8:00 


QG 


00 


00 


00 


00 


00 


00 


2 ADO: 00 


00 


00 


00 


cc 


00 


00 


00 


7 Anfl : 00 


00 


00 


00 


co 


00 


00 


00 


2AE0:00 


00 


00 


00 


.:: 


00 


00 


DO 



2AE8:00 


00 


00 


CO 


OC 


00 


00 


00 


?AFO:00 


" 


OB 


45 


~: 


~7 


65 


73 


2AF9:72 


2C 


4D 


4C 


4'} 


20 


A9 


01 


2300:85 


93 


A9 


66 


85 


9 '5 


a: 


CC 


2308:98 


38 


71 


93 


85 


93 


80 


4E 


2310:4C 


90 


02 


E6 


94 


A5 


94 


80 


2Bl8i4F 


4C 


AO 




31 


93 


8D 


50 


2320:4C 




00 


Bl 


93 


OA 


4G 


CO 


2B28:B. 


4i 


2A 


AA 


68 


_e 


65 


93 


2330:85 


93 


8D 


51 


4C 


8A 


r.T 


M 


2338:85 


94 


8D 


52 


4C 


ca 


Bl 


93 




53 


4C 


sfi 


CB 




93 


^c 


2B48;54 


4C 


AO 


OC 


31 


93 


BD 


55 


2350:4C 


C8 


C8 


Bl 


93 


dS 


56 


4C 


2B58:C8 


C8 


98 


18 


65 


93 


90 


3r 


?H60:4C 


KS 


94 




DO 


-" 


60 




2368:31 


93 


OA 


.V- 


C8 


31 


93 


::, 


2970 -.4 B 


18 


8A 


6D 


5F 


4C 


80 


5F 


*3/tJ:4C 




6D 


60 


4C 


BD 


GO 


tc 


2380 :A0 


18 


31 


93 


OA 


zO 


57 


4C 


?HBfi:r8 


HI 


9^ 




fin 


5fi 


u~ 


C8 


2390 : 98 


18 


65 


93 


85 


93 


'30 


50 


2B98;4C 


A5 


94 


69 


00 


85 


94 


:_ 


2 3 AO : 5A 


4C 


A2 


00 


AD 


54 


4C 


38 


03 liQ i 

. __ 


CO 

3J 




i ft 

IB 


cn 
. " 


UJ 




vl 


23B0 :E9 


OA 


BD 


61 




^ A 


2A 


~z 


CDDO • Ct 


4f* 
tv 


an 
rw 


BC 


4C 


9 H 
WW 


„ 

UU 


V J 


L - . - . ■ ■ 


iin 

I — 


jo 




.*." 


b'J 


4C 


HI 




AC 


C J 








nn 


00 


i ~ _ 


nn 


nn 


00 


nn 


no 


on 


00 


ZBU8:00 


00 


00 


:; 


00 


tti 


00 


:: 


2BE0:00 


00 


00 


DO 


00 


00 


00 


00 


2BE8:0C 


DO 


00 




00 


00 


AO 


55 


2BF0:4C 


AC 


00 


3d 


:s 


E9 


07 


BO 


23FBjFB 


BC 


27 


4D 


AD 


56 




Or 


2COO:08 


BO 


02 


A? 




8D 


28 


4D 


2CC8:A£ 


55 


4C 


CA 


-I 


47 


4~ 


2C 


2C10:24 


4E 


20 


7 ? 


4E 


CO 


00 


OA 


. .:l : '. - 


2G 


79 


4E 


}fl 


00 


DO 


68 


2C20:A9 


2E 


20 


B4 


4E 


AD 


50 


4C 


0- - ; l . 


6C 


4E 


lv 


13 


'.L 


00 


By 


- - -- - : - 




AE 


At 

4 / 


Ar- 

iv 


Eo 


Om 


in 


2C3BiS8 


4G 


riB 






1 3 






2C4C :4D 


3 7 


C4 


': 7 


AE 


47 


4C 


Eg 


2C4Q;8A 


20 


58 


4G 


00 


10 


A2 


04 


2C50:8E 


29 


4D 


EE 


4 ■ 


4C 


4E 


4f! 


7C58:4C 


20 


13 


4r 


6E 


4fi 


4C 


20 


2C60:13 


4F 


AE 


2 9 


4 


AC 


2A 


4D 


2C68;20 




4D 


AD 


n 


4C 


CD 


04 


2C70:4C 


BO 


27 


A_ 


29 


■i ^ : 


15 


6LJ 


2C78 '.2 1 


t r\ 
is 


AA 




27 


4D 


C9 


Ar* 

4F 


7CHC):9u 


CP. 


AD 


?A 




38 


6D 


28 


. - - :'i j 


It o 


Cr\ 
- - 


•JO- 
CO 


in 
"w 








2C90:AD 


20 


11 


4:: 


\'\ 


1 ; 3 


4C 


B6 


£C9a :4C 


f n 


AD 


1 


Af* 




; D 
30 


i — 

U 


2CA0 : 1 1 




AD 


00 


■CO 


10 


FB 


BO 


ZCASflO 


CO 


C9 


9B 


FO 


C . 


18 


60 


2CBO;00 


00 


00 


CO 


00 


3B 


43 


61 


^C3B; >2 


61 


&3 


'4 


ID 


/(! 


65 


'V 


2CCQ:20 


20 


20 


20 


2 2 


40 


20 


20 


cCCW :cU 


20 


2E 


20 


cn 


72 


bo 


■ i 


2CD0:73 


E 5 


7A 


20 


' = 


G B 


65 


CC 


2CD8 :74 


6F 


75 


63 


68 


65 


OC 


28 


2CE0:65 


73 


63 


20 


70 


6r 


75 


72 


. ■ . . 


71 


75 




74 


74 


65 


72 


2CF0:29 


AD 


4C 


4C 


DO 


01 


60 


BE 


2CF8:89 


4D 


8C 


7C 


4D 


A2 


00 


BE 


2D0U:49 


■"■ e 


HA 


18 


69 


10 


AA 


^0 


20C8:FF 


4F 


85 


91 


BD 


BF 


50 


B5 


?D10?92 


A? 


01 


fit. 


93 


20 


AE 


4F 


2D28 :AC 


< - 


A r- 
1G 


CI i 

B4 


9C 


Ac 


UU 


o t 
-~ 


2D20:9C 


86 


9D 


A2 


07 


a: 


40 


•\ : 


2D^8 :98 


48 


A4 


9C 


31 


9A 


85 


9F 


2D30:68 


A8 


B9 


7F 


51 


24 


9F 


FO 


2D38:07 


BD 


7F 


51 


D5 


90 


85 


K; 


2D40:C6 


9E 


FO 


23 


CA 


r: 


15 


98 


2D4B:4U 


A5 


yo 


49 


tr 


A4 


93 


20 


2D50:FE 


4E 


68 


AB 


E6 


93 


A2 


00 


2D58:86 


9D 


A2 


07 


C8 


CO 


pa 


00 


2D60:D1 


AO 


OO 


E6 


9C 


o: 


Cl 


A5 


2DG8:9D 


49 


7F 


A4 


3 3 


20 


FE 


4E 



2D70:AE 


49 


A 

4C 


Ed 


EC 


CC 

30 


Af 

4C 




2D78:86 


60 


AD 




CO 


AD 


J£ 


CU 


2D80:AD 


: 


CU 


AD 


ni 


lOu 


BU 


- — 

UL 


V. 38 :CC 


8D 


ZjZ 


CO 


30 


5F 


0'? 


BD 


2D9U:DE. 


CO 


8D 


OD 


CO 


8D 


5F 


00 


2D98:8D 


5E 


CO 


AD 


30 


OF 


D9 


52 


2DAC!DC 


03 


AD 


29 


cn 


fin 


4A 


i~ 


2DA8:09 


20 


8D 


29 


CO 


A9 


7F 


2C 


2DSO:55 


CO 


20 


IT 


4E 


2C 


04 


CO 


2D38:AC 


00 


A2 


?Z 


84 


9E 




9F 


2DC0:91 


9E 


C8 


00 


FB S6 


9F 


OA 


2DC8 :D0 


F6 


60 


an 


FO 


OF 


C9 


52 


2DDC:DC 


05 A9 


01 


80 


29 




BU 


20D8 : l~ 


CO 


BD 




CO 


8D 


Cl 

Jl 


— - 

CU 


2DEC:6C- 


50 


61 


■ - 

46 


A9 


□2 


"3fl 

C\J 


-- 


2DE8 : 1 1 


A9 


00 


cC 


8F 


4E 


i n 
1U 


AC 

UD 


*lr%r^n m if\ 


90 


4E 


r\f\ 

ImJ 


03 


20 


n/"* 


1 T 

li 


2DF0:A9 


18 


85 


Jc 


A9 


10 


85 


9t) 


2 tOO: DO 


05 


A9 


04 


20 


2D 


• 1 


»n 
AO 


2E08:uO 


31 


9C 


AA 


rc 


09 




al 


2E10:9C 


20 34 


In 

IE 


CA DO 


Ff 


r n 
H 


2E18 :00 


20 


9F 


4 : 


BE 


1A 


in 




: - - . la 


10 


A9 


1 A 

CH 


CO 


19 


- - 


fin 

wv 




4A 


4A 




4A 


20 


&n 
IV 


flr" 


inn • n n 
^lJU .Aft 


68 


29 


Vf 


:? 


30 


r9 


a 


cE Jo I^il 


n? 


69 


- ; 
. r 


60 


48 


il 


PQ 

E.7 


2E4Q:2U 


90 


42 


J A 


OA 


26 


> | 


UA 


2E48:26 


94 


18 


69 


87 


85 


~1 1 

SJ 


K C 


2E5C:94 


29 03 




51 


85 






2E58:48 


-_-A 


48 


A9 


00 


85 


9rl 


Ad 


*ir*cn ■ nr» 


50 


FF 


• — 

'i - 


BE 


91 




ar 


2E , 68;50 


85 


92 


A4 


9E 


Bl 


93 


4 9 


2E70;7F 


A4 


9A 


20 


FE 


4E 


E8 


b6 


2E78:9E 


AS 


9E 


C9 


Dfi 


90 


E2 


E6 


2E80;9A 


68 


AA 


fift 


A8 


68 


60 


48 


2E8B:8C 


11 


4F 


9a 


4A A8 


68 


o : 


2E9U;Ui 


2C 


55 


00 


91 


91 


2C 


54 


2c.9H ICQ 


AC 


00 


60 


20 


44 


4" 


Bl 


2EA0 :9A 


'20 


63 


4C 


fin 
C9 


FF 


no- 


^n 

uo 


2EA8 IBl 


9A 


8U 


64 


4C 


28 


r 


" 4 


£r,DJ "L 5 


FF DO 


ni 
ul 


60 


20 


_ « 


St 


CE.DP .LO 


31 


9A 


" i 


ED 


4A 


Ar* 


on 
OD 


2ECO:4C 


4C 


4E 


: B 


4C 


6E 


A a 

4A 


1C 


2EC8 :88 


10 


F7 


1 ■■ 


60 


2C 


48 


4C 


ipi\n .in 

£lW : .0 


IF 


AD 


1)4 


4C 


20 


bB 


4F 


cEDo :A-3 


9A 


18 


cm 
b? 


02 


85 




nn 
9U 


2EE0:02 


E6 


9B 


;c 


61 


dC 


C A 


□2 


2EE8:8D 


61 


4C 


j - 


03 


EE 


Cl 




2EF0:6O 


AD 


47 


4C 


A2 


OO 


38 




2tF8 :53 


4C 


OA 


i* n 
-.. 


61 


4C 


nn 


- . 

Ul 


2F00:E8 


BE 


62 


4C 


18 


6D 


Cr - 

or 


* /-» 

'! - 


2FUH :BS 


9A 


8A 


GO 




4C 


AC 
- - 




2F10;AO 


00 


CO 


r.l 


00 


AD 


on 


4C 


2t'18 :18 


6D 


61 


40." 


85 


9A 


A—' 


5C 


2F20:4C 


6D 62 


. ~ 


65 


9B 


Ft! 

BJ 


9A 


1 r-iD . Qrx 

ZH',3 


4A 


AC. 


' -i 


07 


fln 




4l. 


2F30:CS 


Bl 


9A 


o ~ - 


4B 


4C 


bU 


CC 


2F38 :45 


4C 


10 


24 


A2 


00 


AO; 


49 


1" jin ■ f) 


OA 90 


~ . 

01 


E8 


18 


60 




1 r-A Q • fr- 
et 40 .H\- 


BD 


CD 


AV 

HE 


8A 


6D 


cn 
3A 


if* 


iren ■ on 
if ?W !9m 


CE 4F 




05 


DO 


nn 


UU 


2F58:0O 


58 


A9 


c □ 


A2 


5B 


DO 


19 


2K60:AIP 


59 


4C 


AS 


5A 


4C 


AC 


49 


2F68:4C 


FO 


OE 


.8 


6D 


57 


Ar* 

4C 


. - 


2F70:8A 


6D 


5fl 


4f- 


AA 


fift 


no 


nn 


2F78:F2 


18 


6D 


4A 


4C 


85 


3 A 


BA 


2F60.*6D 


43 


4C 


BS 


9B 


A5 


9A 


60 


2F88:0O 


00 


00 


" Q 


00 


00 


00 


2 


2F90:60 


80 


80 


60 


80 


80 


80 


BO 


2F98:0O 


00 


00 


00 


DC 


00 






^ — -k - - - 

cr Au;MU 


OC 


80 


BU 


CC 


00 


BU 


00 


2t A8:0O 


O.J 


00 


00 


00 


OO 


DO 


OC 


cc du :o\> 


80 


80 


BU 


80 


80 


HO 


on 
BU 


2FB8:0O 


00 


00 


00 


00 


00 


00 


00 


2FC0:8O 


BO 


80 


80 


80 


80 


BO 


BC 


2FC8:28 


28 


26 


28 


2? 


28 


28 


28 


2FD0:A8 


AB 


A8 


AS 


A8 


AS 


AS 


AS 


2FD8:28 


28 


28 


28 


26 


28 


28 


28 


2FE0:A8 


AB 


AB 


A8 


AB 


AS 


AB 


A8 


2FE8:28 


28 


28 


28 


28 


28 


28 


28 


2FF0 :AB 


::- 


AB 


A6 


A8 


AB 


AB 


AS 



2FF8:28 28 28 28 28 28 28 28 
3000 :A8 A8 AB AB AS AS AB AS 

3008r5O 50 50 50 50 50 50 50 
3010 :DO DO DO DO DO DO DO DO 
3018:50 50 50 50 50 50 50 50 
3020:DO DO DO DO DO DO DO DO 
3028:50 50 50 50 50 50 50 50 

3030:DO DO DO DO DO DO DO DO 
3038;50 50 DO 50 50 50 50 50 
3U4U:DU DO DO DU DO DO DU DO 
3048:20 24 28 2C 30 34 38 3C 
3050:20 24 2B 2fl 30 34 38 3C 
3058121 25 29 2D 31 35 39 3D 
3060:21 25 29 2D 31 35 39 3D 
3068:22 26 2A 2E 32 36 3A 3E 
3070:22 26 2A 2E 32 36 3A 3E 
3076:23 27 28 2F 33 37 3B 3F 
3080:23 27 2B 2F 33 37 3B 3F 
3066:20 24 28 2. 30 34 38 3C 
3090:20 24 28 2C 30 34 38 3C 
309B:21 25 29 2D 31 35 39 3D 
30A0:21 25 29 2D 31 35 39 3D 
30A6:22 26 2A 2E 32 36 3A 3E 
JUBO:2i! 26 2A 2E 32 36 3A 3L 
30B8:23 27 2B 2F 33 37 3B 3F 
30C0:23 27 2B 2F 33 37 3R 3F 
30CB:2O 24 28 2C 30 34 38 3C 
30uO:20 24 28 2C 30 34 38 3C 

30D8:21 25 29 2D 31 35 39 3D 
30EC:21 25 29 2D 31 35 39 3D 
30E8:22 26 2A 2E 32 36 3A 30 
30FC:22 26 2A 2E 32 36 3A 3E 
JUFH:2J 2/ 2B 2F 33 37 3B 3r 
3100:23 27 2B 2F 33 37 33 3F 
3108:80 40 20 10 OR 04 0? 01 
3110:00 00 00 00 00 00 00 00 
3116:18 18 18 18 18 00 18 00 
3120:36 36 36 00 00 00 00 00 
3128:36 36 7F 36 7F 36 36 00 
3130U9 7C IE 3C 78 3E 18 00 
3138;06 66 30 IB OC 66 60 00 
J140:UC IE IE OC 7E 36 7C 00 
3148:18 18 18 00 00 00 00 00 
3150:18 OC Ofi 06 06 Or. 18 (M 
3158iOC 18 30 30 30 IB OC 00 
3160:18 7E 3C 18 3C 7E 18 00 
3168:00 18 18 7E 18 18 00 00 
3170:00 00 00 00 18 18 OC 00 
3178:00 00 00 3F. 00 00 00 00 
3180iOO 00 00 00 00 18 19 00 
3188:00 60 30 18 OC 06 00 00 
3190:3C 66 76 7E 6E 66 3C 00 
3198:18 1C 18 18 18 18 3C 00 
31A0:3C 66 60 38 OC 06 7£ 00 
31A8:7C 60 30 38 60 6G 3C 00 
31B0:3O 38 3C 36 7t 30 30 00 
3138 :7E 06 3E 60 60 66 3C 00 
31C0:78 OC 06 3E 66 66 3C 00 
31C8:7E 60 30 18 OC OC OC 00 
31D0:3C 66 66 3C 66 66 3C 00 
31D8:3C 66 66 7C 60 30 IE 00 

3lE0:0O 18 18 00 18 18 00 00 
3iE8:0o ia ia on is la nr. on 

31F0:30 18 OC 06 OC 18 30 00 

31F8:0O 00 3E 00 3E 00 00 00 

32O0:0C 18 30 60 30 18 OC 00 

3208 :3C 66 30 18 18 00 18 00 

3210i08 10 3C 60 7C 66 lc 00 

3218;1B 3C 66 66 7E 66 66 00 

3220:3E 6b 6b 3E bb 6b JE UU 

3228:3C 66 06 06 06 66 3C 00 

3230x35 66 66 £» 66 3E 00 

3238.-7E 06 06 3E 06 06 7E 00 

3240.-7E 06 06 3E 06 06 06 00 

3248:7C 06 06 06 76 66 7C 00 

3250:66 66 66 7e 66 66 66 00 

3259 :3C 18 18 18 18 18 3C 00 

3260:60 60 60 60 60 66 3C 00 

3268:66 36 IE OE IE 3b b6 UU 

3270:06 06 06 06 06 06 7E 00 
3278:66 7E 7E 7E 66 66 66 00 



Pom's n° 40 




"Eric WeyCand 



Qu'est ce que 
Thunderscan ? 

Thunderscan est un appareil qui va 
transformer le couple App lc- 
ImageWriter en un 'scanner' bon 
march6 mais de bonne qualite. Le 
principe dc fonctionnement en est trfcs 
simple : 

/ vous remplacez le ruban 
d'impression de voire imprimante 
Image Writer par Thunderscan ; 

/ vous reliez le Thunderscan k la 
prise joystick de voire Apple // ; 

V vous lanccz le logiciel fourni avec 
Thunderscan... 

...aussitot, vous etes pret a Humeri ser 



votre premier document (dessin, logo, 
photngraphie, carte, schema, etc.) La 
tete dc lecture de rimprimantc ainsi 
transformde va balayer le document 
tout en le faisant apparaitre, au fur et a 
niesure, h I'foran. Une fois 1' operation 
termin6e, vous pouvez recuperer voire 
chef-d'ceuvre dans un programme 
graphique et lui donncr les couleurs el 
la facture qui lui manquent. Ainsi, 
vous pourrez creer des collections dc 
'clip art*, copier facilcmcnt les dessins 
que vous n'avez pas la patience de 
reproduire ou simplement person - 
naliscr votre courrier. 

Historiquenieni, Thunderscan est 
d'abord apparu sur Macintosh. II n'y 
avait pas de raisons pour que les 



utilisatcurs de 1' Apple // ne profitent 
pas de cene technique, surtout qu'eux 
aussi om d'excellents progranimes de 
PAO friands de dessins et logos en 
tout genre. 

Configuration requise 

L'utilisaiion de Thunderscan neces- 
site : 

/ un Apple //e, //c, ou IIGS 

/ une imprimante ImageWriter 1, 

ImageWriter II, ou ImageWriter I 

grand chariot, 

Bien entendu, rimprimante doit ctrc 
reliee a 1'AppIe // soit par la carte 
Super Serie, soit par le port 



3280166 


66 


6E 


7E 


76 


66 


66 


00 


3318:00 


00 


3C 


60 


7C 


66 


7C 


00 


3390 :0C 


OC 


3E 


OC 


oc 


GC 


36 


DC 


3'. 48 | 2D 


64 


65 


73 


73 


6F 


75 


73 


3288:3c 


66 


66 


66 


66 


66 


3C 


00 


3320:06 


06 


3E 


66 


66 


66 


3E 


uu 


jJB8:0'J 


00 


66 


bb 


66 


66 


7c 


:; 


3450;20 


73 


69 


20 


76 


6F 


75 


73 


3290 :3F. 


66 


66 


r 


06 


06 


06 


00 


3328:00 


00 


7C 


06 


06 


.> 


" :: 


00 


33C0:00 


jO 


66 


66 


66 


3C 


18 


00 


34 58 :20 


64 


7B 


73 


69 


72 


65 


7A 


3298:3c 


66 


66 


66 


7E 


36 


6C 


00 


3330:60 


60 


7C 


66 


66 


66 


7C 


00 


33C8:00 


00 


66 


66 


7E 


7E 


66 


Ofl 


34 60:20 


75 


6E 


20 


61 


66 


66 


69 


32ftO:3E 


66 


66 




IE 


36 


66 


00 


3338:00 


X 


3C 


66 


7E 


06 


7C 


00 


33D0:00 


00 


66 


3C 


18 


3C 


66 


00 


34 fifl:fi3 


60 


61 


61 


65 


20 


64 


65 


32A8:3C 


66 


06 


3C 


60 


66 


3C 


00 


3340:38 


6C 


uc 


JE 


OC 


OC 


: . 


00 


33D8:O0 


00 


58 


66 


66 


7C 


6C 


3E 


34 70:73 


20 


G3 


or 


M 


G5 


73 


20 


32BO:7E 


18 


IB 


18 


18 


18 


18 


00 


3348:00 


QG 


3C 


66 


66 


7C 




3E 


33EO:00 


00 


7E 


30 


18 


OC 


7E 


00 


3478:63 


61 


72 


61 


63 


74 


7D 


72 


3?Rfl:6fi 


66 


fifi 


66 


66 


66 


3C 


on 


3350:06 


06 


3.E 


66 


66 


66 


66 


00 


33E8:10 


08 


3C 


66 




36 


7C 


00 


3480:65 


73 


r F 


07 


22 


65 


6E 


20 


32CQ;66 


66 


66 


66 


66 


3C 


18 


00 


3358:18 


00 


1C 


18 


18 


18 


3C 


00 


33F0:O8 


10 


66 


66 


66 


66 


7C 


00 


3488:68 


65 


78 


61 


64 


73 


63 


69 


32C8:66 


66 


66 




7E 


7E 


66 


00 


3360:30 


M 


3B 


30 


30 


30 


36 


:c 


33E8:08 


10 


3C 


CC 


7E 


06 


7C 


00 


34 90 ; GD 


61 


6C 


20 


61 


75 


20 


6C 


32DO:66 


66 


3C 


18 


3C 


66 


66 


00 


3368:06 


06 


66 


36 


IE 


36 


66 


jj 


3400:00 


66 


00 


30 


00 


00 


00 


00 


34 9B:S9 


G5 


75 


20 


64 


65 


20 


G4 


32D8:66 


66 


3C 


16 


18 


18 


18 


00 


3370:1C 


18 


18 


18 


18 


18 


3C 


03 


3408:00 


2A 


14 


2A 


14 


2A 


00 


CC 


34A0;7fl 


63 


69 


bU 


61 


6C 


2B 


rV 


32E0:7E 


60 


30 


18 


CC 


06 


7E 


00 


3379:00 


00 


66 


7E 


7E 


66 


66 


00 


3410:10 




Tfi 


7E 


3F 


3F 


7F 


36 


34AB:08 


00 


14 


43 


6P 


64 


65 


73 


32E8:3E 


06 


06 


06 


06 


06 


3E 


00 


3380:00 


oc 


3E 


GC 


66 


66 


66 


00 


3418;10 


oe 


3G 


41 


21 


21 


49 


36 


34 BO: 20 


65 


6E 


20 


68 


65 


78 


61 


3i!FU:UU 


UU 


7C 


06 


U6 


Ob 


YC 


18 


iJ««:00 


DO 


3C 


66 


66 


66 


3C 


00 


342U:1B 


43 


« 


a.i 


46 


49 


47 


35 


3'. BBi64 


7B 


63 


£9 


6D 


€1 


6C 


01 


32F8:3E 


30 


" 


30 


30 


30 


3E 


00 


3390:00 


00 


3£ 


66 


66 


3£ 


06 


06 


3428:52 


41 


54 


49 


4F 


4B 


20 


46 


34C0:0C 


1C 


OC 


03 


06 


00 


05 


01 


330f3:Ofl 


in 


.36 


61 


00 


00 


DO 


00 


3398:00 


:: 


7C 


66 


66 


7C 


60 


60 


3430:4F 


48 


54 


56 


49 


45 


57 


45 


34C8:1B 


OD 


00 












3308:00 


00 


OC 


00 


op 


00 


00 


7F 


33A0:Q0 


00 


7E 


0E 


06 


06 


06 


00 


3439:52 


FP 


03 


46 


54 


61 


70 


65 


















3310:0C 


18 


10 


00 


00 


00 


00 


00 


33A8:00 


00 


7C 




3C 


go 


3E 


00 


3440;7A 


20 


4F 


55 


49 


20 


6* 


69 



















Pom's n° 40 



27 



imprimante integrd (J/c et IIGS). Sur 
le IIGS, il n'est pas possible d'utiliser 
une carte Super S6rie, il faut 
obligatoirement passer par le port 
sdrie int6gr6 du GS (au grand d6sespoir 
des possesseurs de GS aux ports series 
passablement deTectueux...) 



Materiel fourni avec 
Thunderscan 

Le scanner proprement dit 

II se presente sous la forme d une 
cartouche ayant le meme format que 
celle utilises pour 1' impression. C'est 
lui qui assure le transfer! enue I'image 
que Ton place dans rimprimante el 
1'image num&isee que Ton recuperera 
sur 1' Apple. 

Le logiciel Thunderscan 

II va piloter le scanner en permettam 
de choisir la zone a numeriser, la 
quulite de la numeration, et la 
resolution choisie. Une fois ces 
parametres definis, il nc reste plus qu'a 
envoyer un ordre pour commencer a 
numdriser. En outre, le programme 
pcrmct de joucr sur la lumicre et le 
contraste de 1'image obtenue, de 
Timprimer, et bien sQr de la 
sauvegarder sur disquc. 

Divers accessoires 

Des bandes Velcro pour iiiaiiiteuir en 
place le cable du scanner pendant le 
ddplacement de la tete de lecture sur 
1'image, un aiiuaiii permettant 
d'utiliser 1'ImageWriter I sans son 
couvercle, des bandes de plastique 
blanc a culler sur le tambour de 
rimprimante pour permettre au rayon 
de balayage du scanner de se 
synchroniser convenablement et, 
enfin, un manuel d'installation et 
d'utilisalion de 72 pages comprenant 
une partie 'tutorial' et une partie 
reference. 

Thunderscan et Ies 
resolutions de 
l'Apple // 

Thunderscan pcrmet d'exploiter toutcs 
les resolutions graphiques disponibles 



sur l'Apple que vous utilisez. C'est la 
resolution graphique qui determine 
comment une image apparait sur 
l'ecran (nombre de pixels). Une fois 
I'image numirisee, on peut passer 
d'une resolution a une autre en lapanl 
simplement sur une touche. Cela 
signific que Thunderscan utilise un 
format independent de la resolution 
que vous avez choisie pour stocker 
I'image numerisee. Elle est stockee 
dans un fichier — le fichier de scan — 
qui n'a pas de limite de taille, sinon 
celle du support magnetique uulisd. 
Thunderscan peut done numeriser 
n'importe quel document : ce n'est pas 
la taille dc cc dernier qui importc mais 
la limite de la memoire de masse 
(disquette ou disquc dur). En outre, ce 
nouvcau format est des a present 
reconnu par un logiciel de PAO 
(Personnal NewsLetter) ; dommage 
que cc nc soit pas lc plus attrayanu 



Voici les resolutions que Thunderscan 
peut utiliser sur Apple IIGS ; 

✓ Iiaute resolution (280x192) 

✓ double haute resolution (560x192) 

✓ super haute resolution (320x200) 

✓ ulua haute resolution (640x200) 

Sur les Apple qui n'ont pas la chance 
d'etre GS, la super haute et l'ultra 
haute definitions ne sont pas 
disponibles. On peut neanmoins, en 
passant par le fichier de scan, profiler 
de la resolution du GS sans avoir a 
recommencer tout le fastidieux travail 
de numerisation ; cela est intcrcssant 
pour les utilisateurs qui n'ont pas 
encore d'Apple IIGS et seraient temds 
par Thunderscan. 



Les resultats les plus imprcssionnants 
sont donnes par la super haute 
resolution, qui sera toujours 
superieure a l'ultra haute definition 
puisque la premiere autorise 16 
niveaux de gris ou couleurs alors que 
la seconde, malgr6 une definition 
horizontal double, ne permet que 4 
niveaux de gris ou couleurs. Sur les 
Apple autres que GS les meilleurs 
resultats sont bien sur obtenus avec la 
double haute rdsolution (celle de 
Dazzle Draw parexemple). 



Installation de 
Thunderscan 

L'insiallation de Thunderscan ne m'a 
pas posd de probleme particulier. Le 
manuel est explicile et agreuienle de 
photos. II faut environ trois minutes 
pour preparer l'Apple h un travail dc 
numt5rtsation. 

Type de documents 
'num€risables* 

Tous les types de documents se 
pretent a la numerisation mais il est 
important de savoir que certains 
donneront des resultats beaucoup plus 
uulisables que d'autres. Par cxcmplc, 
la numerisation de documents 
photographiques en couleurs est assez 
raremcni unlisable autrement qu'en 
super haute resolution (lanl pis pour 
ceux d'entre vous qui aurait Tintention 
de numeriser tout l'album de famille). 
En revanche, les documents en noir el 
blanc bien contrastes avec une marge 
droite bien blanche seront tout a fait 
exploitables par Thunderscan, surtout 
s'il s'agit de dessins (bande dessinee, 
caricature. ..)• De maniere generate, le 
document a placer dans rimprimante 
ne doit pas etre trop epais, et ne doit 
pas etre plie ou froiss6 (Thunderscan 
fait rcssortir tous les defauts). De 
tmites faenns, il est assez rare de 
rcussir une numerisation du premier 
coup. C'est Ic plus souvent par 
tatonnement que Ton obtient un 
resuliat acceptable. II ne faut pas 
oublier que, dans la plupart des cas, le 
document numerise devra etre imprime 
sur papier ; a mon avis, c'est ce criiere 
qui doit etre retenu pour decider si une 
numerisation est reussie ou non. De 
plus, pour les sorties sur imprimante, 
vous risquez d'etre decu si vous 
imprimez une image super haute sur 
une Image Writer I ou II, I'iinpressioii 
n'ctant de qualite qu'a partir d'une 
imprimante laser. En revanche, les 
resolutions plus faibles soriirunt 
beaucoup plus avantagcusemcnt sur 
papier que sur ecran, surtout si Ton 
considere que les Apple 8 bits 
disposent d'une gamme de logiciels 
d'imprcssion et de PAO beaucoup plus 
performanis que ceux Merits en mode 
natif passant par le Print Manager. 



Pom's n° 40 



Le logiciel 

et ses faiblesses 

L'uiilisation du logiciel fourni avec 
Thunderscan n'est pas specialement 
une partie de plaisir. En effet, son 
interface utilisateur esi des plus 
vieillote : dans la plupart des cas, on 
choisiL une option dans un menu a 
l'aide de l'iniiialc de la commando, 
puis on valide son choix avec la 
touche Return. C'est assez penible 
surtout lorsquc Ton sail qu'il faut 
obligatoirement repasser par le menu 
principal pour changer la moindre 
option. On ne peut pas non plus faire 
varier les parametres pendant le 
processus de numerisation : il faut 
soit abandonner le travail en cours, 
soil attendre la fin de la numerisation. 



Ce n'est pas tres commode car la 
numerisation d'un document est lente, 
environ 5 minutes pour une page au 
format A4. Ayani examine le logiciel 
fourni avec la version Macintosh de 
Thunderscan, il y a de quoi etre assez 

dfigu par celle vendue avec la serie 

Apple //» Sur Macintosh, vous auriez 
droit a un logiciel rapide, dote d'une 
interface utilisateur performante... 
Peut ctrc Thundcnvare d6veloppera-t-il 
un jour une version du logiciel digne 

de I'Apple //. 



Le logiciel permet de choisir une zone 
a numeriser sur le document place 
dans rimprimante. Cette zone est celle 
que le rayon du scanner va trailer. A 
1 interieur de cette zone, on definit une 
fenetre qui va correspondre a celle qui 
sera effectiveinent affichee a 1'ecran 
dans la resolution choisie. Bien 
entendu, a resolution ecran constants 
plus cette fenetre est de taille rfduite, 
plus le resultat sur ecran est precis. 
C'est ce qu'indique 1'indicateur DPI 
(dots per inch) lorsque Ton definit la 
zone a numeriser et la fenetre 
d'affichage. Bien entendu, plus le DPI 
est eleve, plus 1c fichicr dc scan a unc 
taille importante et plus 1'espace 

disque necessaire a sa sauvegarde doit 

liic grand. Le fichier de scan se 
sauvegarde automatiquement pendant 
la numerisation (sur le volume que 
Ton indiquc), le logiciel nous prcvicnt 
qu'il n'est pas possible de numeriser 
lorsque le fichier de scan est trop 
volumincux pour le support de masse 
utilise. II faut alors diminuer le DPI 
en faisant varier la fenetre d'affichage 
ou en faisant du vide sur disque. Les 
contr&les de la taille de la zone a 
numeriser et de la fenfctre d'affichage se 
font avec *-T-»i et les touches (5 et 
Ce controle n'est pas du tout 
precis, les fenetres ne son I pas 
reglables au millimetre pres* et il faut 
une patience certaine avant d'arriver a 
numeriser dans la taille voulue ce qui 



nous initiresse vraiment. Sur 
Macintosh, ces fenetres sont ajustees a 
l'aide de la souris... 

Une fois nos fenetres definies, la 
resolution, le mode (niveaux de gris 
ou points simples) et la qualit6 
choisis, il ne nous reste plus qu'a 
lancer la numerisation. Pour ce faire. 
on place TteiT du scanner sur la partie 
la plus claire du document, puis on 
regie la sensibilit6 a l'aide d'une 
molette se trouvant sur la partie 
superieure de la cartouche. Plus le 
nombre obtenu est proche de 60, plus 
le rdsultat sera contrasted Les rcglagcs 
sont maintenant terminus, une 
pression sur la louche Return et le 

faisceau du scanner commence a 
examiner le document. A chaque 

passage, une ligne est affichee sur 

1'ecran. Cela est pratique car on voit 
tout de suite si l'image est bien cadree. 

Ce travail est assez long et esi 

function de 1'importancc du document 
a numeriser. Un *bip' nous avertira 
que Iliunderscan a terming son travail. 

II est maintenant possible d'amcliorcr 
le rdsultat obtenu en faisant varier la 
Iumiere et le contraste. Cela permet de 
gommcr certains defauts (rayures - 
/ones floues). On peut aussi changer 
la rdpartition des niveaux de gris sur 
une image. Par cxcmplc, si certains 
niveaux de gris sont un peu fonces par 



Pom's n° 40 



29 




Quelques 'trues' pour Thunderscan 

pour eviter que la tete d'impression de 
l'lmageWriter ne salisse le document k 
traiter, ou encore qu'elle 'n'accroche' 
un document un peu trop epais, il est 
possible — et pas du tout dangereux 
pour 1'imprimante — d'6ter la tete d'impression. Re- 
portez-vous au mode d'emploi de votre imprimante 
pour obtenir la m^thode d'extraction de la t§te ; 

les documents trop petits (photos d'identite par exem- 
pt* pie) seront colles sur du papier standard 21 x 29,7. Pour 
ce faire, il semble que le meilleur produit soit la colle 
dite 'pour montages successifs' qui se presente en 
bombe, et se trouve chez les fournisseurs de materiels 
pour arts graphiques ; 

pour eviter qu'un document colic sur une fcuille dc 
papier ne fasse des plis lorsqu'on le passe dans 
1' imprimante, une bonne methodc consiste k coller le 
document k traiter sur une fcuille enroullce autour 
d'un support cylindrique (tube pour papier k dessin, 
rouleau a patisserie, boutcille de Bordeaux 47...) ; 

les bandes de synchronisation en plastique blanc peu- 
vent etre avantageusement remplacees par de la pein- 
ture blanche en bombe. II faut toutef ois etre un peu bri- 
coleur, puisqu'il est necessaire de sortir le rouleau de 
1' impriman te pour y apposer une couronne blanche, et 
surtout savoir le replacer apr&s sechage. Cette 
operation est de toutes manieres assez simple k 
realiser, surtout sur l'lmageWriter I, de construction 
plus 'aeree'. 



rapport au document original, il est 
possible de leurs attribuer des niveau* 
de gris plus clairs. On peut aussi 
inverser les niveaux de gris pour 
produire une image en ncgatif. Pour 
colorer une image, on pcut attribuer a 
chaque niveau de gris la couJeur de son 
choix que Ton choisit dans une 
palette. De plus, Thunderscan donne 
un hisiogramme montrant le 
pourccntagc que chaque niveau de gris 
occupe sur une image. Cela est utile 
lorsque Ton veul changer cette 
rdparulion. 

Une fois que Ton esl plciiiemerii 
satisfait par le rdsultat, il ne reste plus 
qu"& sauver l'image dans la ou les 



resolutions choisies. Thunderscan, 
outre le fichier de scan, permet la 
sauvegarde des images au format HGR 
(recupcrable dans MousePaint), au 
formal DHGR (Dazzle Draw) ou au 
formal Apple IIGS (GS Paini - Deluxe 
Paint II). II ne faul surtout pas 
confondrc le fichier de scan (image que 
Ton peul iravailler a nouveau dans 
Thunderscan) el les images 
rccupcrablcs dans les logicicls 
graphiques que I'on ne pourra pas 
travailler a nouveau dans Thunderscan. 

Voila, il ne nous reste plus qu'a 
quitter le logiciel pour aller voir nos 
images dans dc vrais programmes dc 
dessins. Hdlas, l'option QUIT de 



Thunderscan n'en n'est pas une ; elle 
permet de rebooter a partir d'un slot, 
ce qui fera pcrdre un temps monstrc 
aux uiilisateurs de ProD05 16. 
Heureuscmcni, il est possible dc taper 
un ClrURcsct qui nous ramene sous 
Basic. System, nous autorisani ainsi a 
taper la sympathique commande BYE 
qui rendra la main a nntre selecteur 
ProDOS prefers (ProSel ou auire). II 
me semble que Thundenvare aurait pu 
y penser... 



Prix et disponibilitcs 

Ce materiel est disponiblc aux 
Elals-Unis chez n'iniporte quelle 
socictd de vente par correspondance. Je 
vous donne aussi i'adresse du 
fabricant. II vend direcicment au 
public mais son prix (S220) est 
curieuscment Idgercment sup^ricur a 
eclui pratique" en boutique (S180). 
ThunderWare 
2 1 Orinda Way 
Orinda, CA 94563 
U.S.A. 

w (415) 254-6581 

Conclusion 

Techniquemem et economiquemeni, 
Thunderscan est tout a fait valablc. 
Les images numerisees sont 

exploiiables dans les logicicls dc PAO 
pcrmcttanl ainsi a I'utilisateur de se 
constiiuer une banque d'images. Bien 
sur, ruiilisation de ce materiel n'est 
pas tr5s rapidc surtout si on 1c 
compare a la vitesse que donnerait une 
cane a num&iser et une camera video ; 
le prix n'est pas du tout non plus de la 
meme grandeur. T.a nurnerisation en 

couleur ne me semble pas 

indispensable, les imprimantcs 
couleur de qualilc ne sont pas encore 
accessibles au particulier. II reste 
quand mcmc a Thundenvare a 
ameliorcr les performances du logiciel 
qui n'est pas du tout a la hauteur de la 
r£ussite technique de la panic 
materielle. Tl serait aussi souhaiiable 
que Timprimante ImageWrker LQ soil 
prise en compte dans la prochaine 
version dc Thunderscan. 



Pom's n° 40 




Herve Thiriez 



FullWrite Professional sera enfin disponiblc dans sa version franchise au debut mars. 
Herve Thiriez nous fait part ici de son experience de six mois d'milisation, sur la version 
US puis surlcs versions do travail succcssivcs dc la traduction franchise. Nous altcndrons 
la version definitive pour parler de bogues cveniuelles qui demeuremicnl non corrig^es. 



Avant FullWrite, le traitcnicni de texte que j'ulilisais le plus 
souvent emit encore MacWrite. Writer Plus m'avait decu 
par ses bogucs. Write Now m'avait plu par sa rapiditc, rnais 
nc m'apporiait pas tout ce que j'aitcndais d'un programme 
qui remplacerait MacWrite. Word enfin me gfinait, princi- 
palcmcnt par sa conviviality rcduitc cl par i'impossibilitc 
d 'editor un texte mulu-colonnes en WYSIWYG, sans parler 
des surprises liees a la sortie laser d'images qui Cuiient 
eadrces parlaitcmcnt a I'tScran ... 

En ce qui concernc tes 6ditetirs dc page, j'ai travaille* avec 
- dans l'ordrc alphabctiquc, pour ne pas fairc dc jaloux - 
PageMaker, RagTime, ReadySeiGo ct XPress. J'admcls 
volontiers que ces programmes peuvent donner satisfac- 
tion a un profcssionnel de la rnise en page qui y trouvera la 
possibililc de loin re.gler au point d*impressinn pres. Pour 
ma pan, jc irouve ces programmes moins conviviaux que 
les programmes habiluels du Macintosh ct j'ai du mal a 
accepter certains defauts dc chacun d'entre eux. 

En premier lieu, je me suis intcrcsse a FullWrite pour scs 
possibilttes dc tnutcment de texte. Ccla m'a amcn£ a 
decouvrir qu'il clait aussi un excellent outil de rnise cn page 
qui, s'il ne fait pas tout ce que font les programmes 
specialises, componc la plupart de leurs fonctionnalilcs, 
tout cn rcstant d'un abord facile : la formation complete a 
FullWrite d'un utilisa- 

teur dc MacWrite re- 

quieri unc journce en 
cours particulier, peut- 
eire deux pour un 
cours collcctif. 



fois qu'un reglage est effectue dans FullWrite, I'utilisatcur 
peut le specifier dans 1' unite vouluc (lignes, polices, centi- 
metres, picas, points ou pixels). 

La taille des carac teres est reglable a volonte, en foncuon 
de chacune des unites cit6es ci-dessus (nous ne le 
repeLcrons pas : chaque reglage peut etre eltectuc ainsi). 
Les eoneepieurs de FullWrite oat meme pense a donner la 
possibility d'obtenir de jolis guillemets comme dans 'abc' 
ou "abc" a la place des tradilionncls 'abc' ou "abc". 

Les styles standards de FullWrite component les options 
suivantes : standard, gras. ltaliquc. soulignc. barr6. petites 
capilales. Mais il est aussi possible de selectionncr des 
options de style plus riches, jusqu'au reglage d'un exposant 
ou d'un indice (voir Figure 1). L'utalisateur peut eniin 
dcTinir des styles pcrsonnaliscs, h la maniere des feuilles de 
Style de Word, baptisant par excmple Rithrique un style de 
tiire de rubrique en Times 18 points gras : les styles person- 
naliscs s'ajoutcnt automaiiqucmcnt au menu Style; ces 
styles sont cvidemment modifiables a loisir, ce qui permei 
par excmple de modifier d'un coup la presentation dc tous 
les litres dc rubriqucs, passes ct futurs. 

Notons aussi unc id£c gCniale : cn style Italique, le curscur 
d'insertion apparait lui aussi en italiqucs ! 



Le traitement de 
texte de FullWrite 

Bien entendu, loutes 
les fonctionnalilcs dc 
MacWriie. sont presen- 
ts clans 1c programme 
FullWrite. Nous pou- 
vons done nous con- 
tenter dc montrer ce 
que FullWrite apportc 
cn plus. Notons tout 
d' abord que, chaque 



Standard □ 

□ 6ras □ 

□ ItBfique □ 

□ Souli gne □ 

□ *»ff& □ 

□ Petites cap. □ 

□ En indice : 

□ En exposant : 



Condense 
E t endu 
MAJUSCULE 
minuscule 



□ Surligne 

□ SouJj.gne.p.pj.ntiHe 

□ Double souligne 
["I Mots souliones 



□ Grise : 



O 
O 

O 
o 



OK 



3 



Hnnuler 



Figure 1 - Les r6glages avanc6s du style 



Pom's n° 40 



31 



Position : 
Repeter 



□ 



chaque : 



— Abbreviations ■ 

& tigers 

po pouces 

cm centimetres 



5.5000 cm 



pc picas 
pt points 
px pixels 



fllignement : 
^ ® Gauche 
^ O Centre 
^ O Droite 
zix O Decimal 



c 



OK 



Complement 
® Sans 
O ■ 

o 

O Autre 



flnnuler 



Figure 2 - Les regiages des tabulations 



Au niveau des regies, noions une autre innovation 
extrerncment tnteressante : quand on ajoute une regie, un 
texte etant selectionne, une regie s'ajoute au debut du texte 
et une autre regie a la fin de ce texte. Sur une regie, on peut 
defimr des tabulations reglables a volonte et avec des 
caracteres de complement si necessaire (voir Figure 2). 

Le multi-colonnage ne pose aucun probleme. Par un simple 
clic dans un syrnbole place dans la regie au debut d'un 
chapitre, on augmente ou diminue Ie nombre de colonnes, 
cela se faisant en WISIWYG complet : toute modification 
du nombre dc colonnes est immcdiatcmcnt visible a Fecran, 
jusqu'a la ensure du texte, et l'utilisateur continue a editer 
son texte de la meme facon que s'il 6taii restc en une seule 
eolonne ! 

La recherche et remplacement est extremement puissante : 
il est possible de limiter le champ de la recherche a un 
chapitre seulement (tout document peut etre decoupe en 
chapitres), a seulement Tamont ou l'aval du curseur. En 
outre, la recherche ct/ou le remplacement peut - cn plus des 
criteres usuels - s'effectuer en fonction de la police, du 
corps, du style ou de la justification : on peut ainsi 
rcmplaccr une chainc dc caracteres par une autre seulement 
si la chains originate est en Times 12 gras dans un 
paragraphe en pleine justification ... Bicn cvidemment, des 
codes specifiques permettent d'inclure dans les chaines 
origine ou destination des caracteres speciaux (tabulation, 
retour chariot, ...). 

Huit types de notes sont disponibles : bas de page et haut de 
page, notes standards, notes memo, notes finales, notes de 
bibliographie, notes de matieres et notes d' index. 
L'utilisateur peut demander la creation d'un chapitre de 
prdfacc, d'un chapitre de table des matieres (avant le corps 
du document), d'un chapitre de bibliographie, d'un chapitre 
d'annexes et d'un chapitre ft index, la creation des trois 
elements citds cn italiques etant automatiquc. 

FullWrite gere des glossaires, et propose un dictionnaire 



tres complet, un dicuonnaire des synonymes et un controle 
orthographique pousse. La cesure peut etre activee ou 
dcsactivcc sur une partie du texte seulement. 

A la demande, l'utilisateur peut obtenir un certain nombre 
de statisliques sur Ie texte complet en meme temps que sur 
un texte selectionne : nombre de caracteres, de mots, de 
lignes, de paragraphes, dc pages, taille sur disque, et meme 

un indice de mesure de lisibilite ! 

L'utilisateur peut demander une sauvegarde automatique a 
intcrvallcs rcgulicrs, et meme une sauvegarde a deux 
niveaux : a renregislreme.nl, les deux dernieres versions du 
texie sont sauvcgard<5es. 

A Fimpression, nous avons enfin ce. que nous avons aitendu 
depuis l'arrivee de rimprimante laser : la possibility, parmi 
bcaucoup d'autres (voir Figure 3 dans la page suivanic), 
d'imprimcr en recto/verso, FullWrite se chargeani de vous 
dire quaud il faut retourner ks pages deja irnprimees en 
recto. 

Les autres possibilites de FullWrite 

Certaines possibilites avanci.es de FullWrite sont aujour- 
d'liui habituelles dans les bons programmes de traitement 
dc texte ou dans les editeurs dc page : gestion de plans 
d'excellente facture. filets horizoniaux et verucaux (16 
possibilites pour chacun), possibility d'afficher les pages cn 
reduction deux a deux a l'ecran, ... 

Ce ne serait pas faire justice a FullWrite que d'ignorer les 
blocs. Un bloc est une entile dont on determine la taille a 
volonte. et dans laquelle on peut loger du texte. des images, 
d'autres blocs, ... Chaque bloc peut cue encadie, grise, et 
loge de facon tres flexible : soil a un endroil precis dans une 
page (qui peut etre different scion qu'il atterrit dans une 
page de gauche ou de droite), soil a I'endroit de son 
insertion dans le texte (on definit alors son positionncment 
horizontal). 



32 



Pom's n° 40 



Les images peut Sue inserees telles quelle dans le texte, par 
simple collage, ou logees dans un bloc. Une image logee 
dans un bloc peul etre habillee par le texte environnement, 
qui suil alors le contour dc 1* image. Nous en voyons un 
exemple ci-dessous avec le vehicule spatial qui se trouve 
enveloppd par le texie a sa gauche et a sa drone. Lors dc la 
definition d'un bloc, on specifie si Ton souhaite qu'il se 
comporte comme un element selecnonne par un rectangle 
ou au lasso. Tout bloc peut aussi etre encadre, avec des 
possibilites d'encadrement varices, mis en noir sur fond 
blanc ou en gnse et, dans ce dernier 
cas, avec un pouicentage ✓*^* s v Q|_ 

de grise qui est reglable a C 
volonte. 



Full Write comporte en outre un ediieur 
graphique qui est un petit MacDraw a 
lui tout scul, avec lequcl on peuL laire du dessin ou du teste 
vectorise (sortant impeccable a la laser), permetiant la 
gestion d'objets (devant/derrierc, groupage, alignement) et 
allani jusqu'a offrir des courbes de Bezter. 

Enfin, il est possible dc fairc du publiposuige, en allaiu 
chcrchcr les informations a integrer dans les Icttres person 
nalisees dans un fichier texte Full Write, un fichier ASCII 
ou un fichier dBASE Mac. 

Conclusion 

FuIIWrite Professional est un logiciel tres puissant, parve 
nanr a allier de tres riches possibilites a une convivialile qui 
- si elle n'aueint pas celle de MacWrite - est largernent 
supcricurc a ccilc de Word et, a fortiori, des cditeurs de 
page profcssionnels. A vrai dire, je ne vois plus pour mon 
usage personnel rinicret d"un Cditeur de page specialise. 



Certes, pour travaiUcr confortablcmcnt avec FuIIWrite, il 
est fortement conseille de disposer d"une memoire etendue 
(2,5 Mo par exemple). Ceci dit, 1 'utilisation du MultiFinder 
exige de toute facon une memoire superieure au mega-octet 
standard. 

Les fanatiques de Word diront que les feuilles de style de 
Word ne sont pas totalement presentes dans FuIIWrite. II 
est vrai que les possibilites dc FuIIWrite cn cc domainc sc 
lirnitent a la defintion de styles de caracteres au sens le plus 
large du terme : choix de la police, du 




~ — • 3 style, dc la taillc et dc la justification, 
mais aussi celui de Finterlijinage et des 
tabulations, en plus de la possibility dc demander que ce 
style au sens large affecte ou non le paragraphe cntier. En 
cc qui concerne la comparaison avec Word, ces quelques 
limitations sont laigement compensfes - a mon sens - par 
les ires nombreuses possibilites supplementaircs offertes 
par FuIIWrite. 

Le seul inconvenient de FuIIWrite est sa relative lenteur de 
fonctionnemcnt. En ce qui me concerne, cet inconvenient 
est largenieui conuebalance par la richesse des possibilites 
de FuIIWrite - que je compare ou non a Word - et par le 
fait que ce logiciel me permel de faire de la mise en page dc 
haul niveau, iitcluant le reglage de Tapproche enLre deux 
caracteres, sans devoir passer par un editeur de page. C'est 
aujourd'hui mon outil de base pour le traitement de texte et 
pour la mise cn page. 

Bien entendu, ces trois pages oni ete enticrcment realisecs a 
1'aidc de FuIIWrite, afin que vous puissicz jugcr de visu des 
possibilites de ce logiciel. Et encore, nous n'avons pas 
utilise la richesse de la numerotation, qui permel d'indiqucr 
automatiqucment N° de chapitre etN° dc page. 



LaserWriter <LaserUJriter> 



v4.0 



a : 



OK 



flnnuler 



flide 



Copies jj Pages: (5)Toutes Q De : 
Page de titre : (§) flucune O Premiere O Dernier e 
Chargement : (•) flutomatique O Manuel 

□ Imp. qroupee □ N° de lignes □ Deun pages/feuille 

□ Ordre inuerse Q Barres de modif. □ Repems 

□ Recto/uerso... □ Impression dc tous les articles des plans 

□ Lier auec une base de Uunnees... 

□ Impression d une image de fond... 



Figure 3- Le lancement de rimpresslon 



Pom's n° 40 



33 



Jwn-Luc tBazanegu&j Christian Tiard 



Cette nouvelle etape de I'exploration 
d'HyperCard est musicale. Elle sera 
pretexte a I'etude dc la transmission 
hiera rchique des 'messages' et 
accessoirement (accessoirement ?) elle 
conduira a la creation dcs gammes ct 
accords chers aux musiciens. 



Le but d'Hyper Accords 



Les variantes ne sont plus du domainc d'HyperCard mais de 
celui de l'inspiration. 

Les gammes et accords issus d' Hyper Accords son joucs snr 
le haut-parleur integrd du Mac avec une sonorite qu'on 
qualificra d'utiliuiire. Pour les plus chanceux, il est prevu 
une sonie vers 1'interface MIDI el done vers vos 
instruments preTerds : orgue, piano elecirique, synlhetiseur, 
ou boitc a rythmes pourquoi pas ? Si vous avez branchd un 
lei instrument sur votre Mac, vous pourrez jouer les 
accords plaques et en arpege ei meme iatervenir sur le 
'toucher*. 



HyperAccords est une pile capable de geneYer des gammes 
(60) dans toutes les tonalites et 2058 accords. Dans le 
domaine des accords, il n'est pas possible d'etre exhausiif 
mais l'ensemblc propose ici comporte l'essentiel des bases. 



1 2 demi -tons 




L'ensenible de la pile a die" eoncue dans I'optique de 
I'ergonomie maximale. Cliquez sur Majeur, puis sur Sol, 
puis sur Gamme. puis sur Diese. changez d'avis et cliquez 
sur Accord , ecoutez. avec le bouton Jouer, ajoutcz une 
septicme mineure... difficile de faire plus souple. 
Voici quelques elements dc thcorie que les 'forts en solfege' 
passe ronL 



Les gammes 



La frequence de la note La est aujourd'hui fixec a 440 IIz 
Tout le monde n'est pas d'accord sur cette valeur : on va de 
435 & 444. Les FIT ont adopte 440 Hz pour la tonalite du 
tdl^phone cc qui pennel U'avoir toujouis un diapason sous 
la main. Le premier La plus aigu que le La 44 ® a une 
frequence de 2 x 440 Hz soil 880 Hz (ce n'est en fait pas si 
mathdmatique, mais cela convient ici, il ne s'agit pas 
d'accorder un piano). 

L'ociave est 1'intervalle defini entre deux notes dont le 
rapport de frequences est de 2. De a Do y de Sol a Sol ou 
La a La par cxcmple. 

Cette octave est divisee en douze derm-tons. Le demi-ion 
au-dessus d'une note donnde sera appe!6 diese (#) et 
au-dessous bemol (b). Pour trouver la frequence du La ft, il 
suffit, dans notre approximation, de multiplier 440 Hz par 
la racine douzieme de 2 soit 440 * 1,05946 = 466 Hz. 

Les puristes nous pardonneront de ndgliger la difference 
d'un neuvieme de ton (un comma) entre le diese et le 
hernol. Re # = Rd + 5 commas, Mi b = Mi - 5 commas. 
Comme on compie neuf commas seulement entre Do et 
Re, un Re # n'est pas tout a fait un Mi b, mais comme sur 



34 



Pom's n° 40 



les instruments a clavier il n'y a qu r une seule touche pour 
les deux, K6 # = Mi b. 

Toutes lcs gammes, aii moins occidcntalcs, sont jouces en 
7 notes 6talees sur les douze demi-tons de LoCtave. Enlre 
certaines notes, il y a done plus d'un demi-ton : en voici lc 
detail. 



autornaiiquement par La b Majeur (qui se joue sur les 
merries notes). Les raisons de ces incompatibiliics 
(musicales et non lagicielles) depassent le cadre de cette 
presentation. 

La pile IlypcrAccords jouera done 15 gammes majeures 
et 45 gammes mineures. 



Gamme Majeure 



Lcs accords 



Les demi-tons sont repartis ainsi : 
2 2 1 2 2 2 1 
par exemple, la gammc de Do Majeur : 
Do Re Mi Fa Sol T^* Si 



de Do a Re 
de Re a Mi 
de Mi a Fa 
de Fa a Sol 
de Sol a La 
de La a Si 
de Si a Do 



2 demi-tons 
2 demi-tons 

1 demi-ton 

2 demi-tons 
2 demi-tons 
2 demi-tons 
1 demi-ton 



Une gamme majeure ne commence pas necessaixement au 
Do, voici la gamme de Fa # Majeur : 

Fa #, Sol #, La #, Si, Do #, Re #, Mi # 



Gammes Mineures 

Ici on distingucra trois types de gammes mineures : 

Mineur Naturel 

Les demi-tons sont repartis ainsi : 

2 12 2 12 2 
par exemple. en Do : 

Do, R6, Mi b, Fa, Sol, La b. Si b 

Mineur Harmonique 

2 12 2 13 1 
par exemple, en Do : 

Do, Ke, Mi b. Fa, Sol, La b. Si 

Mineur Melodique 

2 1 2 2 2 2 1 
par exemple, en Do : 

Do, Re, Mi b. Fa, Sol, La r Si 
mais, en redescendant la gamme, on adopie le Mineur 
Naturel, e'est-a-dire : 

Si b, La b, Sol, Fa, Mi b. Re, Do 

II est possible de commencer une gamme majeure ou 
mineure a partir de n'importe quelle note. Chaque note peut 
elre diese, becarre (sans alteration), ou bemol : 7 notes * 3 
6lats = 21 combinaisons. 

Voiis n'aurei pourtant le choix qu'entre 15 tonalites 

majeures et 15 tonalites mineures. 

Par exemple vous pourrez choisir Do # Majeur ct R6 b 

Majeur mais Sol # Majeur sera remplace 



Cette pile propose trois grandes series d'accords : Majeur, 
Mineur et Quinte diminuee. Tous lcs cxcmplcs seront 
donnes en partant du Do. 




Accords Majeurs 

lis sont composes de la Tonique (Do), de la Tierce 
Majeure (2 tons au-dessus, done Mi) ct de la Quinte 
Juste (3 tons et demi au-dessus, done Sol). 
L'accord baptist arbitrairement ici 'fondamental V sera 

compose de Tonique, Tonique a I'octave, Tierce et 

Quinte : Do, Do, Mi, Sol. 
L'accord baptise ici 'fondamental 2' sera compose de 

Tonique , Tierce el Quinte : Do, Mi, Sol. 
L'accord pent-erre joue en ler renversement, e'est-a-dire avec 

la tierce a la basse : Mi, Do, Sol, Do. 
Noue 2eme renversement est caracterise par la Quinte a la 

basse : Sol, Sol, Do, Mi. 

Uniquement sur le fondamental 2, il sera possible d'ajoutcr 
une 7eine Majeure ou une 7eme Mineure (5 tons et 
demi ou 5) : Si ou Si b. 

On pourra egalement le doter d'une 9eme Majeure ou 
9eme Mineure (7 tons ou 6 et demi) : Re ou R6 b. 
Pour la Heme, vous aurcz a choisir entre Heme 
Diminuee, Heme Juste on Heme Augmentee (8. 

8 et demi ou 9 tons) : Fa b. Fa ou Fa ft 

Enfin, vous pourrez ajouter la 13eme Majeur ou la 

13eme Mineure (10 et demi ou 10 tons) : La ou La b. 

A noter que la 7eme est plutot choisie Mineure, la 9eme 
Majeure, la Heme Juste et la 13eme Majeure. Voici un 
accord Do Majeur standard : 



Pom's n° 40 



35 



Do, Mi, Sol, Si b, R€, Fa, La. 

La pile vous imposera une 7 erne si vous demandez unc 
9eme t une 9eme et une Ikme si vous demandez unfl 
Heme, etc. Si vous n'avez pas de Time, le fondamemal 
2 sera joue Do, Mi, Sol, Do au lieu de Do, Mi, Sol, 
e'est plus plaisant. 

Pour Ies accords, il n'y a pas de tonalMs exclues done on 
doit obtenir 966 combinaisons d'accords majeurs. 



Accords Mineurs 

lis sont composes de la Tonique (Do), de la Tierce 
Mineure (1 ton et demi au-dessus done Mi b) et de la 
Quinte Juste (Sol). 

Ces accords scront jou& commc les accords majeurs, 
en fondarncntal 1 : Do, Do, Mi b, Sol 
cn fondarncntal 2 : Do, Mi b, Sol, Do 
en ler renversement : Mi b, Do, Sol, Do 
en 2eme renversement : Sol, Sol, Do, Mi b. 

Pour les 7cmc a Heme, le fonctionncmcnt est identique 
aux accords majeurs. 

On obtient 966 combinaisons d'accords mineurs. 




Accords de Quinte Diminuee 



lis sont composes de la Tonique (Do), de la Tierce 

Mineure (1 ton et demi au-dessus done Mi b) et de ia 

Quinte Diminuee (Sol b). 

Ccs accords scront joues comme les accords majeurs, 
en fondamental 1 : Do, Do, Mi b, Sol b 

en fondamental 2 : Do, Mi b, Sol b, Do 

en ler renversement : Mi b. Do, Sol b, Do 
en 2eme renversement : Sol h, Sol h, Do, Mi b. 

Sculc la 76mc pcut 6trc ajoutee au fondamental 2 : la 7eme 
Diminu&e ou la 7feme Mineure (4 ions el demi on 5 tons) : 
Si bb (Si double bemol) ou Si b 

On obtient encore 126 combinaisons d'accords. 



LE SERVEUR MlNlTEL Dt 

Pom's : 
(1)39 53 04 40 



L'interface MIDI 



Hyper Accords utilise, de fagon optionnelle, 
1'intcrfacc MIDI Apple -ou unc autre- pour la 
sortie des notes sur Tinstrurnent de musique de 
votre choix ; on obtient ainsi une qualitc sonore 
sans commune mesure avec celle de notre 
Macintosh ; une courte presentation du systeme 
MIDI (nous aurons certainement 1'occasion d'y 
revenir plus longuement) s'impose done, d'autant 
plus que les liens entre les micro-ordinateurs et la 
musique sont de plus en plus courts. 

Lc but de MIDI 

L'apparition de la norme MIDI (pour Musical Instrument 
Digital luerface), il y a quelques annees, constitua un 
evenement majeur pour deux raisons esscnticllcs : 

• il allait enfin ctrc possible de connecter entre eux tous 
les instruments de musique elect roniques possibles, 
sans avoir recours au fer & souder, connections 
heterogencs ct autrcs cablages 'spaghelliques'. Bref : 
sans avoir aucune connaissance en elect ronique ou en 
acoustique ; 

• fait unique dans les annales de la micro informatique : 
tous les consinicteurs -pour la plupart eoncurrents- 
se SOnt mis d'accord sur un seul et unique standard, en 
roccurrcnce un standard de communication. 

Hardware 

Cold 'plombene', la normc MIDI utilise une liaison serie h 
3 1 250 bauds et d'antiqucs connecteurs Din 5 broches que 
Ton croyait disparus de tout, sauf de notre national Minitel. 
Ce choix permct l'emploi de connecteurs existanis que Ton 
peut se procurer facilement (pas commc les Mini-Dins 8 
broches de nos Macintosh !), et surtout evtte les 
branchemems dangereux pour le materiel, puisque ce format 
n'ctait pas utilisd auparavant sur les instruments de 
musique. 

On trouvc pratiquement sur tous les instruments MIDI 
trois connecteurs Din : 

MTDI Out envoie des informaUons vers les autres organes 
du systfcmes. Un exemple simple : on frappe le La 5 sur 
un clavier maitre (clavier sans generateur dc sons) ; le 
code correspondant a ce La est envoye, via la prise 



36 



Pom's n° 40 



MIDI Out, & un 'expandcur' (synthctiscur sans clavier) 

qui interprete le code et joue le La. 
MTDT In recoil les codes e.mis par le connecteur MIDI Out 

d'un autre insirumeni ou dun micro-ordinateur. 
MIDI Thru envoie une copie de ce qu'a recu MIDI In. 

Ceci permet de chainer plusieurs instruments, un peu a 

la maniere de ce qu'autonse rinierface SCSI du 

Macintosh. 



Software 

Cote 'soft', la norme MIDI est exemplaire : simple et 
claire (on est a des lieues de la norme Videotex) mais 
pourtant pas Iimitee puisqu'elle permet de tout faire passer, 
meme des codes destines a des fonctions auxquelles on 
n'aurait pas encore pense, ceci grace a une astuce toute 
bete : les messages exclusifs. Nous verrons un peu plus 
loin a quoi cela correspond. 

Un expose complet de la norme MIDI prendraii beniiconp 
trop de place ; nous limiterons done ici les explications a la 
mdthode gencralc ct aux quclques points particuliers lies a 
Hyper Accords. 

MIDI utilise des messages -un peu comme HyperCard- 
composes de un ou plusieurs octets, et dont la nature est 
determinee par le premier de ces octets, appele* 'Status'. U 
cxiste dc nombreux octets Status indiquant des messages 
different^ -nous allons en voir quclques uns- mais ils ont 
tous un point eomrnun qui permet de les reconnaitrc dans le 
flot des informations : leur bit de poids fort est toujours a 
1, autrement dit -si vous n'etes pas farnilier des bases de 
numerations exouques binaire ou hexadecimalc- leur valeur 
est toujours superieure ou egale a 128 , alors que le bit de 
poids fort des octets composant les donnees ou arguments 
soul toujours a 0, ce qui donne des octets dont la valcur est 
toujours inferieure a 128- Est-ce que loul le monde a 
suivi? En fait, il suffit de savoir qu'un octet peut 
'contcnir* une valeur comprise cntrc ct 255 (inclus) et que 
le bit de poids fort 'vaut' 128 soit : 
poids fort a = de a 255 ; 
poidsfortal=del28a255. 

Les messages em is par Hyper Accords font partie de ceux 
qui sont parfailemenL defiuis dans la norme ; il s'agit dc 
l'envoie d'une note (frappe d'une touche sur un piano par 
exemple) et rlu relachement de la note. Voici la structure de 
ces messages : 

Envoi d'une note S8c Stt Svv 

relachement d'une note S9c Stt $w 

$8c reprcscnte la valcur hexadecimalc S80 (128 en decimal, 
done poids fort a 1) plus c, ou c indique le numero du canal 
MIDI auquel est destine le message. 
Le systeme MIDI permet de distinguer 16 canaiix differents 
numerotes deOd 15, ce qui permet dans le cos de systcmcs 
complexes d'emettre des messages destines a tel ou tel 



oT^o'r p^ED EEED HyperAccords 

02 OIQ Trensp. (oct.) I D&lel entre K fi |Q n g. Pnm -t. 

J Chrfetim Pinrd n- 
Jean-lur R*7nnpgiip 



02 
03 

04 
05 

Ofl 

07 
08 



O »o 

On 

OI2 
O »3 
OH 
(•) lb 
O 16 



Tnb. rie bord 


Stondorfl 


Transp. (oct.) , 


[ir-iai enlre 


® Defsut 


notes 


O-i O-i 


(accords) 




* o ^ 


Uelocltfe I 


UfclotltG * 


<p 66 O 


<p 60 t£ 



ft 



Pom's/Editions MEU 
12, rue d'flnjou 
78D00Uersailles s*T\ 
39.51. V 



instrument. Le mode de reception fixe par defaut sur 
pratiquement wtis les instruments est le mode 'Omni Mode 
On qui prend en compte les messages naviguani sur tous 
les canaux, permet tant ainsi dans les configurations 
simples de ne pas se saucier Au probleme. II est peut-etre 
utile de priciser que tous les canaux passent par le mime 
cable. 

Stt est un octet de donnee (valeur inferieure a 128) 
indiquant le numero de la note. Ce numero est compris 
entre et 127 (inclus), ce qui repre^ente un peu plus dc 10 
octaves. Par exemple, le La 440 porte lc numero XX. 

$vv est un octet de donnee (toujours infeiieur a 128) qui 
represente la velocite. Pour un clavier, il s'agit de la vitcsse 
de frappe sur la touche. La valeur est ici aussi comprise 
entre et 127. 

Les messages exclusifs 

l£ principe des messages exclusifs permet de faire transitcr 
n'importc quel type d'informations cn fonction des besoins 
de chaque constructeur (sequences, sons numeris6s, 
parametrages particuliers, etc.). Une structure de base 
comportant une indication dc debut ct dc fin est definie dans 
la norme mais, entre les deux, on peut faire passer ce que 
Ton veut a condition de n'employer que des octets dit 'de 
donnee', dont la valeur est inferieure a 128. Voici la 
structure d'un tel message : 

$F0 (240 en decimal) octet de status indiquant l'arrivce 
d'un message exclusif 

identificatcur du constructeur 



Sid 

$xx 
$xx 

$F7 



ce que Ton veut, et autant que Ton en veut 

(247 en decimal) octet de status indiquant la fin du 

message exclusif 



Ce 'survol' de MIDI ne donne qu'une toute petite idee d'un 
sysiime qui renferme d'enormes possibilitis, possibility 
encore augmentees par Varrivee recente de 'MIDI File', un 
standard pour les fichiers MIDI, et de 'MIDI Time Code' , 
une version MIDI de la base de temps des professionals de 
la video. 



Pom's n° 40 



37 



Vous le specialiste Mac 

Le LightSpeed C n'a plus de secret pour 
vous ? Ou peut etre on ne peut rien vous 
apprendre sur PageMaker ? A moins que 
voire specia lit 6 ne soit l'assem bleur 
68000 ? C'est peut-etre la communi- 
cation ? 

Quel que soit votre domaine de predi- 
lection, vous en etes le specialiste et que ce 
soit du pilotage de train eleclrique par le 
Mac a la fonction externe pour HyperCard, 
vous pouvez collaborer avec Pom's. 

Ecrivez-nous ! 



Programmation 
d f HyperAccords 



La structure de la pile est simple : on utilise un fond -on 
ne peut pas faire moins- et six cartes, quatre pour le 
fonctionnement 'musical' ("Gamme Mineure", "Gamme 
Autre", "Accord Quinte" et "Accord Autre"), et deux pour 
les fonctions annexes ("A propos" et "Alerte"). Les copies 
d'Scrans vous montrent la disposition des elements 
composant chacunc des cartes. 

Structure de la pile 

Les boutons communs & toutcs les cartes sont iogiquement 
des boutons de fond, y compris les touches du clavier de 
trois octaves. Afin de re pas avoir a repeter bctement 36 
scripts quasi-identiqucs pour les 36 notes accessibles, la 
solicitation d'uue louclie est traiiee au niveau du fond par 
le script suivant : 



Procedure "mouseUp" du script 
du fond "Fond" 

on mnusetlp 

— VSrifie s'il s'agit bien d'un bouion, 

if second word of the target is "button" 

then 

« Si la note est 'diesee' , on affiche 

— t'icdne 'impact btanc sur noir'. Sinon 

— on Qffiche Vicone 'impact noir sur 

— Mane' 

if third char of third word of the—. 

target is "#" then 

set icon of tho target to 601 
else 

set icon of th« target to 3584 
end if 



— On joue la note correspondant d la 

- touche activee. 

play harpsichord tempo 4C0 third word— > 

of the target 

-- AJficfie I'icdne 'vide' pour effacer 

•■ 1'impact. 

set icon of the target to 642 
end if 

end mouseUp 



On utilise le principe de transmission de parametres 
d'HyperCard : un message non traitc par 1'objet directement 
concern^ est passe a 1'objet suivant dans La hierarchie. 

• Lorsquc Ton rclachc lc bouton dc la souris aprcs un 
'die' sur une louche -le.La 3 par exemple- le. message 
mouseUp est envoyd au bouion "A3" (chaque bouton 
correspondant a une touche porte lc nom dc la note cn 
notation anglaise, pour Sire en phase avec le play 
d'HyperCard, soil A = La, B = Si, C = Do, D = Rd, E = 
Mi,F = FaetG = Sol) ; 

• Le message n'est pas traite par le bouton car on a pas de 
procedure correspondant au message dans son script ; il 
est pass£ h 1'objet suivant dans la hierarchie, done a la 
carte courante (par exemple a la carte "Gamme Mineure" 
si Ton est dans ce mode) ; 

• Comme le message n'est pas non plus traitc par la 
carle, il passe a 1'u-bjel suivanl dans la hierarchie, soil 
au fond (si 5a ne s'arrete pas a la prochaine etape, je pars 
elever des haricots de mouton sur le plateau du 
Laizac...) i 

• On arrive au fond et, ccttc fois, notrc message trouvc a 
qui parler (ouf...), c'esl la procedure mouseUp listce 
ci-dessus. Si le message n'avait pas ete intercepte par lc 
fond, je serais parti, et il aurait coniinucr vers lc scripi 
de noire pile, puis vers ]a Base et, enfin, dans 
HyperCard lui-mSme. 

Une fois arrive dans la procedure, il nous faui verifier que le 
bouton de la souris a bien 6\& reiachg dans un bouion et 
non pas sur la carte. Pour cela, nous pouvons consulter la 
variable 'systeme* the target qui coniient, en quelque sorte, 
rargument du message, the target comiendra, par exemple, 
card "Accord Autre" si le bouton de la souris a etc rclachd 
sur la carte " Accord Autre", alors qu'elle comiendra, 
toujours par exemple, bkgnd button "A3" si elle a 616 
relachesur \eLa 3. II suffit done dc verifier que le dcuxLcmc 
mot de the target (second word of the target) est hien 
button. 

On visualise ensuite 1" impact' sur la touche en affeciani 
une icone au bouton lie a la note. II nous faui pour cela 
faire a nouveau un petit test afin de determiner si Ton traite 
une touche noire ou une blanche, l'icone utilise dans les 
deux cas n'&ant pas le meuie (impact en blanc sur noir, ou 
I 'inverse), the target est a nouveau employe, mais de 
manure un peu plus tine puisque seul un caractcrc est ici 
intcressant : nous avons vu que le iroisi&me mot repr&enie 
le nom du bouton, lui-meme etant le nom de la note 
ranglaise' or, les touche noires 6tant des notes diesdes. 



38 



Pom's n° 40 



lcurs noms component toujours un '#' ("A#3'\ "G#4"...). 
On sait done si la louche est blanche ou noire en tesiant le 
trotsicmc caractere (les font partie du nom) du iroisicmc 
mot de the target (third char of third word of the target). 

On fait maintenant joucr la note par play. Lc nom du 
bouton (third word of the target) etant celui de la note, play 
n'aura qira jouer lc nom du bouton. 

Reste a effacer l'impact sur la louche en affectant au bouton 
une icone 'vide' 

Appel (Tune procedure 

Toujours dans ie but de ne pas repetcr mulilement les 
scripts ou segments de scripts, ce qui est toujours 
fastidieux, meme avec Ie ^couper/coller 1 , et de toutes facons 
augmenie considerablement la taille de la pile, on pcut 
utiliscr des proeddures qui seroni appelees depuis plusieurs 
endroits. Le script ci-dessous traile les messages returnKey 
et enterKey pour simuler une action sur le bouton "Jouer" 
dc la carle couranie, un peu a la maniere du bouton "Ok" 
des fenerres de dialogue. 



Script de la carte "Gamme Autre" 

-- Action sur la louche 'Retour Chariot' '. 

on returnKey 

-- Envoi* (a message 'toucheReturri . 

send toucheRetum 
end returnKey 

-- Action sur la louche 'Entree* 
on enterKey 

- Envoie le message 'toucheReturn 
send toucheReturn 

end enterKey 

— Cette procedure traile les deux cas. 

on toucheReturn 

On fait 'flasher le bouton "Jouer" 

- pour acquiescer i'ordre. 

set the hilite of button "Jouer" to true 

set the hilite or. button "Oouer" to false 

Envoie le message 'mouseUp' 

- au bouton "Jouer" . 

3end mouoeUp to button "Jouer" 
end toucheReturn 



HyperCard envoie k la cane courante le message returnKey 
pour une action sur la touche 'retour-chariot', et enterKey 
pour une action sur la touche 'entree*. Ces messages sont 
intercepts par Ie script de la carte puisqu'il contient des 
procedures correspondantes. 

Chaque proc6dure envoie un message *maison\ autrement 
dit, un message qui ne fait pas partie de ceux envoyes par 
un objetou HyperCard : send toucheReturn. 



id! Icons from Hyperflccords 




<> 




o 


V/ 








M 






<> 







La destination du message n'est pas specifiee ; le 
cheniincment sera le parcourt standard (fond, pile...) en 
commencant par le script emetteur, en l'occurrence celui de 
la carte. 

Pour intercepter le message dans le but d'operer le 
traitement adequat, on cree une procedure qui pone Ie nom 
du message, soit on toucheReturn. 

Une fois dans la procedure, on fait 'flasher' Ie bouton 
"Jouer" pour visualiser la prise cn comptc dc l'ordrc (il est 
extremement important de tenir l'utilisateur inform^, dc la 
bonne marche des operations), puis on emet Ie message 
mouseUp au bouton "Jouer". 

L 'emission du message mouseUp est different de celui du 
message toucheReturn sur deux points : 

• mouseUp est un message 'officier alors que 
toucheReturn etail un message 'maison 1 destine a une 
seule procedure creee pour l'occasion ; 

• on indique ici la deslinalion (to button "Jouer") pour 
que le message tombe directement dans le script du 
bouton. 

Quand le bouton "Jouer" recoit le message mouseUp cmis 
de cette facon, il se comporte comme si le message avait 
ete envoye 'ofhciellement' par un Clic de la souris. 

Actions simulees 

La possibility de simuler des actions autorise des reactions 
cn chaine difficilement envisageable avec d'autres langages. 
La gesrion des boutons de la carte "Accord MajeuT"est un 
exemple simple de ce type de iraiteinent. Nous prendions 
pour exemple le script du bouton correspondant a une 
13cme majeure. 



Script du bouton de Carte "Majl3 

on mouseUp 

if the hilite of button "Mcijl3" is— 1 
false then 

-- Cos ou le bouton "MojD" posse de 
- 'nonsilectionni d ' silectionne' . 



Pom's n° 40 



39 




Carte "Accord Autre" 



mnjeur 


| fonrlom. 1 |[ 


fondam. 2 \ 


mincuT 


lc-r iciu-ciacttKnt 


quinrc dun. 


Zcmc rcm'crscf nc(it 


/ur,i 






minrurp 


9tm* 








11. MU 


dim 


nuw || jufto 


t m ;mer!*e (| 







Carte "Gamme Autre" 



mujiur 



Carte "Gamme Mineure" 



majeur 


nnturel 


minriit 
ijuiriic itim. 


finmuminiir 



set the hilite of button "Majl3" to true 
set the hilite of button "Minl3" to talse 

- Envoie le message "mouseUp" au bouton 
"FonF" pour forcer le mode "Fondam. 2" . 

send MouseUp to button "FonF" 

if not the hilite of button "Dimll" and-i 

not the hilite of button "Jusll" and-, 
not the hilite of button "Augl!" then 

- Si aucun dcs boutons "Heme" nest 
sOectionne, on force la selection 

- du bouton "Jusll" , qui lui mcmefera 

- - la verification pour les 9 et 7 erne. 
send mouseUp to button "Juoll" 

end if 

else 

- Cos ou le bouton "MajH" passe de 

-- ' selectionne' a ' tion silectionne' . 
set the hilite of button "Majl3" to false 
end if 
end mouseUp 



tnnjeut 



jondnm. 1 



ftmdnm. 2 



mineur ler rmversemmt 


qulnte dim. 


2eme retwersement 


7etne 


majeure 


mineure 




majeure 


mineure j 


1 leme 


diminuee | augmentee 


13eme 


majeure 


mineure 



Le but du jcu est de ne jamais avoir une l3eme sans avoir 
de Heme, pas de Heme sans %me, etc. Les raisons qui 
eonduisent a ce chuix sunt exposees dans la parlie 
'musicale* de cet article. Le script fonctionne ainsi : 

• on regarde si le bouton "Majl3" est selectionne. Si e'est 
le cas, on se contente de le ddselectionner et on arrete ; 
il n'y a rien de plus a fairc ; 

• si le bouton "Majl3" n'dtait pas s61ectionne\ on le 
sdlectionne bien sur, et on deselect ionne le bouton 
"Minl3" au cas ou il serail stSleciiunnc (on ne peut pas 
avoir a la fois "Majeure" et "Mineure") ; 

• on simule un 'die' sur le bouton "FonF" (qui indique le 
mode "Fondamental 2") en lui envoyant le message 
mouseUp. 

• il convicnt c-nsuitc dc s'assurcr dc la selection do Tun dcs 
trois boutons affectes a la 'Heme*. Si Tun des trois est 
silectionne, pas de probleme tout va bien et on arrete 
la. II faut sinon s61ectionner le bouton "Jusll" (par 
defaut, la Heme est juste) en lui envoyant le message 
mouseUp ; 

A premiere vue, les operations s'arretent la mais, enmme le 
bouton "Jusll" recoit un mouseUp et que que le script 
dudii bouton est semblable a celui du bouton "Maj 13", On 
va assister a une verification du niveau 4 9cme' par le niveau 
'1 leme', le niveau *9enie* etant peut etre lui-meme appete 
a verifier le niveau *7eme\ Cest une mini reaction en 



40 



Pom's n° 40 



chaine, le tout est de savoir gaider le conirole dans des cas 
plus complexes : ce systcmc procure unc souplcsse de 
prog ram mation etonnante, mais peut aussi donner lieu a 

des bouclages permanent en cas de logique douteuse. 
Un peu plus complique... 

II s'agil ici de garder une coherence entre les boutons des 
toniqucs (La, Si, Do...)> les boutons des alterations (Diese, 
Becarre et Bemol) et la 'graiiunaire musicale'. La methode 
est, en gros, la meme que pour les Berne, 1 leme, etc., la 
settle difference etant que Ton obtient le nom du bouton 
'destination' par une 'indirection*. Prenons rcAeinplc du 
bouton "Diese". 



Script du bouton de fond "Diese" 

on mouseup 

global Tonique, Alteration, list© 
-- place la valeur 'J ' dans la variable 

globale "Alteration" . 
-• I indique 1/2 ton de plus pour 'Diese' ; 

— indique rien de plus pour 'be'earre' ; 

— -I indique lil ton de mains pour 'bimol . 
put 1 into Alteration 

— Seiectionne te bouton "Diese" et 

— 'desilcctionne' les autres. 

set the hilite of bkgnd button "Diese"-» 
to true 

set the hilite of bkgnd button "Becarre**- 

to false 

set the hilite of bkgnd button "Bemol "-i 

to false 

-- Envoie le message 'mouseUp' au bouton de 

— fund calcule pour controle. Voir le texte 

— pour la mAtkode de calcul. 

send mouseDp to bkgnd button first char— i 
of item Tonique of 1 \ ste 
end mouseUp 



la 




si 


do 


J 


re 


mi 


f* 




sot | 



Le debut du script est sans mystere : on selecuonne le 
bouton "Diese" ei on deseleclionne "Becarre" et "Bemor. 
Les choses se compliquent un peu avec send mouseUp to 
hkgnd button first char of item Tonique of liste. Voyons 
done cela point pax point, dans le calme et la screnite : 



Bibliographie 

Trois revues specialisees de&tinees aux musiciens, 
amateurs ou professionals, traitent regulierement 
desproblemesd'utilisation de MIDI. Ellessont touted 
en vente libre et en kiosqucs : 

Keyboards 

Destinee principalement aux pianistes et 
synrMtisles, elle se distingue des autres surtout par 
sa rubrique 'Macintosh' de Benoit Widemann. 
Keyboards 10, rue de la Paix - 92100 Boulogne 
» (D4fi.03.15.51. 

Musicien 

Revue generaliste qui, contraircment a Keyboards et 
si on en croit le numero de janvier, serait plutot 
orientee TMg Blue'. Mais ce n'est peut-etre qu'une 
impression. 

Musicien - 9, rue Chaptai - 75009 Paris 
» (1) 42.85.04.96. 

Disc 

Revue generaliste presenlant episodiquement des 
programmes 'musicaux' pour le Macintosh. 

Disc - MediaPrcssc - 148, rue de Paris 
92100 Boulogne - * (1) 46.03.60.60. 

La Librairie Musicale de Paris est une des plus 
importante librairie specialist ; on y trouve de 
nombreux ouvrages sur MIDI. 
Librairie Musicale de Paris - 68 bis, rue de Reaumur 
75003 Paris-»(1)42.72.30.72. 

Numera n'est pas reellement a placer dans la rubri- 
que 'Bibliographic', mais nous nous devions dc le 
citcr ici cn tant que concessionaire Apple specialise 
'musique'. On trouve chez Numera toute 
rinformalique MIDI et ses peripheriqucs. 

Numera - 11, rue Primatice - 75013 Paris 
•b (1)45.87.17.56. 



on dispose, comme seule information sur le bouton a 

adresser, de ta variable globale Tonique. : 
Petit rappel : une variable globale est une variable 
commune a lous les scripts (done a toutes les procedures), 
alors que les autres -non declarees— sont des variables 
locales qui ne gardent leur contenu qu'ti iinlerieur de la 
procedure, Ainsi, deux variables locales portant le meme 
nom dans deux procedures differentes sont totalement 
independanles. 

• la variable globale Tonique. contient une valeur 
numerique representant la position -en demi-tons- de 
la uoLe dans une liste. Cettc valeur est fix6e lorsqu'on 
sollicite un des boutons La, Si... Sol. 

La Si Do Re Mi Fa Sol 
11 13 2 4 6 7 9 



Pom's n° 40 



41 



lisle est une liste qui correspond a ce que Ton appelle un 
tableau a une dimension dans la ptupart des autres 
langages. Elle est iniiialisee au niveau du fond au 
moment de l'ouverture de la pile, ct contieni les noms 
de toutes les notes gdnerees par le clavier de trois 
octaves, noms qui sont aussi ccux des boutons 

correspondant au touches : 



Carte "Accord Quinte" 



ttinjcur 


f o tiff nm. 1 || frtH/fntu. ? 


mtiie-ur 


let rent'L'ibe-rm'TiL 


quitiic dim. 


Zemc rctircrscmmt 


7ciIW* | noUurc niiimcv 



Carte "Alerte" 



— r. 



Pos de Quinle en mode 'Gornme*.-. 



Carte "A propos" 


Conol MIDI 

01 OS 

02 Oio 
OS Oil 

O* O 12 

Oi O ii 
OS 1*1 

07 ® 15 
O" O Id 


Tab. de bord 


Standard 


HyperAccords 

J 1 £ 1 989 - Pom's, 
* Christian Piard IV 
Jean-Luc tiazanegue 

Pom's/Editions MF.U 
12, rue d'Rnjou 
78000 versa) ties y*r| 
will 39.51.24.43 N-* 


Tramp, loct.l 
<8>QefBut 

O-l o*i 

0-2 oo 


Delei entre 
nolet 

lac (Of (Hi 

n ri> 


UAlorita | 


UfftlOCllB t 





Extxait du scxipt du fond "Fond" 

global liste 

put M B2 / C3 / C#3 / D3 f L;#3 / K3 / t"3 / F#3,G3 / G#3,A3 l ,, - 
& "A#3, B3, 04,0*4,04, D#4,E4, F4 f F#4 ,G4, G#4, ' '-. 
& "A4,A#4 r B4,C5,C#5,D5,D#b,Eb,F^,Ffi),G5,"- 1 
& "C#5,A5,Af5,B5,C6,C#6,D6,D#6,E6,F6"-. 
into liste 



■ les bouions des toniques (La, Si.. Sol) portent le nom 
des notes 'a l'anglaise', soit : 

La Si Do Re Mi Fa Sol 
A B C D E F G 

On a maintcnant tous les dldmcnts pour 1'adrcssagc du 
bouton en main. Avez-vous compris ? II faut bien l'avouer, 
cela peut sembler un peu tordu au premier abord ; une 
relecture de ce paragraphc et quelques mots d'explication dc 
plus seront sans doute necessaires aux debutants. 

Si Ton compare la liste des notes, les noms des boutons 
des toniques el les decalages donnes par la variable globale 
Tonique, on trouve une constante : 



1 


B2 






2 


C3 


C 


Do 


3 


C#3 






4 


D3 


D 


R6 


5 


D#3 






6 


E3 


E 


Mi 


7 


F3 


F 


Fa 


8 


F#3 






9 


G3 


G 


Sol 


10 


G#3 






11 


A3 


A 


La 


12 


A#3 






13 


B3 


B 


Si 



U est clair que le premier caractere (first char) du 
4 Toniquicme' cldmcnt (item Toniquc) dc la liste (of liste) 
est le nom du bouton. 



Nous avons abordc dans ce deuxieme cahicr HyperCard 
(voir nurnero 19) des aspects un peu plus evolucs du 
ddveloppemenl des piles. Nous aborderons dans les 
prochains numcros d'autres aspects d'HyperCard, telles les 
fonctions et commandes cxtcrncs par exemple. Vos 
suggestions, critiques, piles sont les bienvenues. 




Cable de liaison MIDI 

La norme presise que la longueur ne doit pas depasser 

15 m ; cependant. dans un environnement 
magnetiquement propre. 11 est possible d'ntiliser des 
cables plus longs sans problcmc. 




i 



Pom's n° 40 






L'extension de la gamme 
Macintosh se poursuit avec un 
nouvcau modele qui — bonne 
nouvelle — a su garder le 'look' 
caracteristique et convivial des 
premieres versions. On pcut 
d'ailleurs regretter k ce sujet, 
toutes considerations techniques 
ct financicrcs miscs a part, que 
les 'geniteurs" des Macintosh II 
et IIx n'aient pas adoptd un 
design plus type, moins... 
'standard industriel', si vous 
voyez ce que je veux dire. 
Enfin... il s'agit certainement la 
d'un effet secondaire de 
l'impitoyable loi du marche et 
puis, de toutes fatjons, les II et 
IIx sont quand meme beaucoup 
moins moches que la plupan des 
compatibles. Refermons cette 
parentheses esthetico-subjective 
pour en venir — enfin — au petit 
dernier de la famille Apple. 



Presque 
un Mac IIx 

Si la tctc du Macintosh SE/30 est 
bien faite, elle est aussi bien pleine. 
On y uouve en effet un MC68030 (le 
meme que sur le Mac IIx, le Mac II 
Slant, lui, equipe d'un MC68020) qui 
tourne a 15,6672 Mhz, un vrai 32/32 
bits disposant cn plus d'une mernoire 
cache de 512 octets, 256 pour les 
donnees et autant pour les 
instructions. On peut en profiter pour 
oler de la panvre tete malade dont ont 
malencontreusemeni herite certains de 
nos contemporains redacteurs de 
presse : la mernoire cache du 
MC68030 n'a pas grand chose a voir 
avec les 4 disques virtuels' et autres 
'Ram-caches', il s'agit d'une zone de 
mdmoire vive interne qui pratique un 
stockage 'intelligent 1 destructions 



apres recherche en mcmoirc vive 
'traditionnelle'. La methode permet 
l'ex6cution beaucoup plus rapides de 
segments de programmes repetitifs, 
les boucles par exemple. On trouve 
aussi dans le 68030 un systfeme de 
gestion de la mcmoirc paginee... ce 
qui peut paraitre nebuleux, surtout si 
vous avez eu une nuit difficile. En 
fait, ledit 'bidule' sera principalement 
employe par les systemes multitSches 
(sortes de Super MultiFinder) et plus 
generalement lc systemc d 'exploitation 
A/UX. Reste a signaler que tout ceci 
est compatible avec les Mac Plus, SE 
el II. Cela pcut scmbler evident, mais 
il y a certainement plus d'un employ^ 
d'Apple qui s'est cass6 la t£tc pour que 
l ca toume'. 

Le MC68030 est ici seconde, pour les 
calculs en virgule flottante, par le 
coprocesseur arithmetique MC68882. 



Pom's n° 40 



43 



Celui-ci d£charge le 68030 de tontes 
les operations les plus coflteuses en 
temps-machine et autorise, d'apr&s 
Apple — on n'a pas pu essayer mais 
on veui bien les croire — un 
fonctionnement 100 fois plus rapide 
que sur un 'ancien' Mac SE lors de 
calculs malhematiques complexes. Le 
MC68882 est, quant a lui, 30 a 40% 
plus rapide que le MC6888 1 du Mac 
II. 



La memoire 

Cole" mdmoires mortes, pas de 
surprise ; on reirouve les 256Ko du 
Mac IIx avec QuickDraw Color pour 
la gestion des ecrans couleurs 
externes. La mini-cane supponani les 
ROM est placcc sur un connccteur 
baptist 'barrettc SIMM 1 , ce qui 
facilitcra les mises a niveau et les 
operations de maintenance en cas de 
gros bugs. 

Cote* memoires vives on dispose en 
standard de 2Mo ; e'est bien mais 
aussi asscz peu, si Ton considere que 
la memoire minimum pour utiliser 
MultiFinder ainsi que certaines 
applications voraces est, justement, de 
2Mo. En revanche, une version 4Mo 
en standard est disponible, et il est 
possible d'etendre la m6moire a 4Mo 
(pour la version 2Mo bien sur), 5Mo 
ou 8Mo et la, e'est carremeni Byzance. 

Memoires 
de masse 

Le lecteur de disquettes du Maciniosh 
est du type Apple FDHD : 3,5 
pouces/l,44Mo, compatible avec les 
disquettes 400Ko des Mac 512, les 
disquettes 800Ko des autres Mac, les 
disquettes MS/DOS 720Ko et 
1,44Mo, les disquettes OS/2 1,44 Mo 
et enfin les disquettes ProDOS 8OOK0 
de nos chers Apple //. Le plus 
interessant, e'est que le Mac SE/30 
peut lire joyeusement n'importe lequel 
de ccs supports grace a 'Apple File 
Exchange*, desorrnais int6gr6 au 
nouveau systfeme d'cxploitaLion 
(v6.0.3). 



Les deux versions de Macintosh 
SE/30 (2Mo et 4Mo) distributes en 
Europe sont equipes de disques dur 
internes de 40Mo. Les utilisatcurs de 
Macintosh americains sont plus gates 
que nous puisqu'ils peuvent aussi 
acquerir une version avec disque dur 
8OM0. Cecl est du semble t-il a ta 
nature du marche europeen, moins 
vaste. qui oblige Apple a restreindre 
aussi sa gammc pour conserver des 
prix de vente decerns. 

Affichage 
et son 

L'6cran du Maciniosh SE/30 est 
semblable a celui des Mac 512, Plus 
et SE : 9 pouces, 512 * 342 pixels el 
72 pixels par pouce. La seule 
difference vicnt de la vitesse 
d'affichage, nettement aumentce sur 
ces nouveaux modeles par rutilisation 
d'une zone de memoire d<5di6e a temps 
d'acces ires couri. Pour des 
applications qui requierent la couleur, 
il sera toujours possible d'ajouter une 
carte et un moniteur couleurs cxtcrne. 

Pour le son, Apple annonce un 
«g4nerateur sonore comprenant un 
synthitiscur quadriphonique et un 
echantillonneur stereo capable de. 
piloter un casque ou des enceintes 
stereo*. En fail, il semble que les 
termes soient tres mal choisis, 
voloniairement ou pas, puisqu 'il s'agil 
en realite dun generateur de sons a 
quatre voies et d'un convertisseur 
analogique/numeriquc a deux voies. 
Ceci peut sembler etre un detail mais 
un client, mtisicien par exemplc, qui 
achfeierait un Mac SE/30 pour le 
pretendu echantillonneur (appareil de 
conversion et traitemcnt des sons, 
rarernent vendu moins de 10 000 F) 
risque d'etre decu. 

Extensions 

Le Mac SE/30 comporte les ports 
d'extension deja rencontres sur les 
anciens modeles, a savoir : 
• port SCSI (jusqu'a 7 p£ripheriqiics 
avec iransferts des informations a 



l,25Mo/seconde); 

• 2 ports ADB pour Ic raccordcmcnt 
du clavier, de la souris ou d'autres 
peripheriques lents (Track-ball, 
tabletie graphique...) ; 

• port pour un lecteur de disquettes 
externe ; 

• les traditionnels ports s£rie 
'communication' et 'imprimante'. 

On dispose en plus d'un connccteur 
d'extension interne Euro Din 120 
broches qui recevra les carles 
d'extension specialises (communica- 
tion, acquisition numcrique, video 
couleur...)- Plusieurs cartes sont deja 
annoncees. Seul probleme, le 
connecteur 120 broches n'est 
compatible ni avec le 'NuBus' du Mac 
II, ni avec 1'Euro Din 96 du Mac SE 
de base. Bon, tant pis... 



A la caisse 

Si vous desirez acquerir la petite 

merveille lechnologique qu'esi le Mac 

SE/30 (disponible debut mars), il 

vous faudra quand rncme laisser 

tomber violemment voire tirelire ; 

Maciniosh SE/30 -2Mo 

disque dur 40Mo : 37 900 F I IT 

Macintosh SE/30 - 4Mo 

disque dur 40Mo : 42 900 F HT 

Pour bien situer les choscs el faciliter 
un eventuel choix, voici les prix des 
autres Macintosh de la gammc 
'compacte* : 

Macintosh Plus : 14 900 F HT 

Macintosh SE - IMo 

2 Icctcurs de disquettes : 22 900 F HT 

Macintosh SE - 2Mo 

disque dur 20Mo : 28 900 F HT 

Macintosh SE - 2Mo 

disque dur 40Mo : 32 900 F HT 



Les utilisatcurs de 'vieux' Maciniosh 
SE pourront bicntot fairc mcltrc lcur 
machine a niveau en raison de la 
rcmarquable et unique habitude prise 
par Apple dc nc pas laisser ses anciens 
clients. Le prix de la mise a niveau 
n'est pas encore connu, mais on peut 
deja lc deviner interessant. 



Pom's n° 40 



Christian (Piard 



Pom's distribue Tun des meilleurs programmes 
d'echecs, ChessMaster 2100, hclas sur GS 
seulcmcnt aujourd'hui. Nous avons eu dans Ies 
mains deux excellents partenaires d'echecs sur 
Mac : The ChessMaster 2000 et Sargon IV. 



Les echccs, c'est la guerre. Tout au 
moins, c'est la" guerre des mols sur les 
cmballagcs. Sur cclui de Sargon IV, 
on lit «Sargon bat ChessMaster 2000 
sept fois sur hull* — aux Etats-Unis, 
la pub comparative est un sport. 
Sur ChessMaster 200 un autocollant 
indique «Iere place au champion nat 
US des ordinateurs 1986, 1987, 1988* 
ct sur une photo de Yasser Seirawan, 
le champion amdricain, on lit «The 
CfwssMaster est le programme le plus 
pu'issanl du tnonde aujourd'hui*. 

Le fait est que ces deux programmes 
satisferont la grande majorite des 
amateurs et qa'D n'est pas trop difficile 
de se faire ballre. En ce qui eoncenie 



revaluation des niveaux, voir l'encadre 
EIo. 

Presentation 

Pour Sargon, une fort belle boite 
laille Microsoft Basic qui renfenne, 
perdus tout au fond, une disquette et 
un petit livre d'une centaine de pages. 
II couiprend : 

• un petit cours pour celui qui n'a 
jamais joud ; 

• un mode d'emploi detaille ; 

• une analyse succinate des 107 
parties de maiires enregistrees sur 

le disque ; 

• un detail des problemes proposes 



egalement sur le disque : les mats, 
les ouveriures, les taciiqucs, la 
strat£gie, les fins de parties, 
e'est-a-dire tout ce qu'il faut pour 
progresser ; 

• le mode d'emploi de l'editeur de 
ptfee. 

The ChessMaster 2000 est livre dans 
une pocliette luxueuse qui renferme 
disquette et livret. Ce dernier 
comprend : 

• un petit cours d'&hecs ; 

une historique de ce jeu ; 

• un chapitre consacr6 aux cham- 
pions du monde : 

• un detail de 100 parties de 
maitres ; 

• des problemes et une biblio- 
graphic. 

Pas de vraie difference done sur la 
presentation. ChessMaster est prot6g6 
centre les copies mais TooIWorks 
propose une disquene de sauvegarde a 
S5,00 ct une disquette d'installation 
sur disque dur a S 10,00. Sargon ne 
semble pas protege et il fonctionne 
sur notrc disque dur. 

L'ecran 

La, nous avons un faible pour 
ChessMaster, aussi bien en 
representation 2 dimensions que 3. A 
vous de juger d'apres les copies 
d'ecran, c'est l'dquivalem en 
monochrome de la version 2100 du 
GS. 

Sargon presente un petit disagreement : 
apiis disparition d'une feneire qui eiail 
sur l'echiquier (fenetre de dialogue ou 
accessoire de bureau par exemple), 
l'echiquier met 3 ou 4 secondes h se 
redessiner, dommage. 




Pom's n° 40 



En revanche, un point de plus k 
Saigon qui fonclionne eu couleurs sur 
Mac II, et donne un editeur de pieces 
pour les personnaliser. Toutefois. les 
exemples proposes sur le disque t s'Us 
sont elegants, ne sont guere 
utilisables. 

Niveaux de jeu 

La guerre des mots c'esl aussi celui du 
nombre de coups d'ouverture : Sargon 
en connait 145 000 CL ChessMaster 
7 1 000. Loisqu'on joue a la pendule, 
ces programmes sont capables de jouer 
plus de dix coups sans 'reflector' si on 
se trouve dans une ouvcrture qu'ils 
connaissent. El e'est pour eux autant 
de temps gagne pour approtondir 
l'analyse dans le developpcment de la 
partie. 

Les deux programmes proposent des 
niveaux de jeu determines en fonction 
du temps de reflexion. De 60 coups cn 
5 mn a 40 coups en 400 mn pour 
Sargon, plus un niveau reflexion 
infinic, et pour ChcssMastcr dc 60 
coups en 5 mn a 1 coup en 100 
heures. 



Playing Board Display EHtras Setup Analysis SolueMale 



00:16:11 



R Player 

00:07:51 

47.h8-gS 




ChessMaster en 3D 



Pour chaque programme, il s'agit de 
temps cumulus : si un coup ae 
necessite qu'une seconde de reflexion, 
i'ordinateur r6flechira sur un coup Le JGU 
suivant plus tranquillcment. 
Chacun propose ses variantes : 
ChessMaster peut ne pas jouer 
systematiquement son meilleur coup 



et meure un peu de vari6ie. Les deux 
disposent a chaque niveau d'un mode 
simplific ou 1'ordinatcur ne reflcchil 
pas Iorsque sou adversairc refleehil, il 
est possible de debrayer les 
bibliotheques d'ouvertures, etc. 

Bien entendu, ces programmes 
appliquent toutes les regies des echecs. 
connaissent bien sur la prise 
en-passant et savent pratiquer la 
sous-promotion e'est-a-dire choisir une 
autre piece que la Dame lorsque 1c 
pion arrive en rangee 8 ou 1. 



Pour le listage des coups, 
ChessMaster offre un petit bonus, la 
notation algcbrique abrdgee : il est 



* FUfl Edit Leuel options Features Screen Spec let 



r.ijrus/Sarnnn III 









WW, 


4 




# 




§1 








m 


i 
















iHP 


i 


X 
m 


m 




mm 




B 










'(MM 












IP 










mm 




. . • . ■ 


"/K 








mm 




m 




,<> 






m 




m 









snncoN 


plover 




00:00.16 


00:00:00 




SRRfittN 


PI flVFR 




46. b2xd 


c6xcl 






47. g2-ft 


K8-g8 






18. b3-b8 


a7xa5 






19. 















Window on the Search 



Client 


Pre'-'iou3 


Depth: VO 


Depth: 0/ 


Scone: 680 


Scone: 


b8-e8 




g?-fB 




d5-f6 




g8-g7 




«8-d8 





plus agreable de lire 'Qxe&V qui 
signifie «Ia Dame prend en e8, echec'» 
au lien de 4 h8xc8\ Bien sur, vons 
objecterez qu'en francais, la Dame 
n'est pas symbolisee par Q... Bon, 
d'accord. 

Nous avons oppose Sargon TV £ 
ChessMaster 2000 sur Mac, plus pour 
la demonstration que pour un 
jugement : sen] un tournoi de 20 a .10 
parties a 40 toup$/120 nin scrait 
significatif. 

Voici le listage de cette partie. A noter 
l'616gancc dc ChessMaster qui 
abandonne au 51eme coup au lieu dc 
perdre du temps dans un mat certain. 
Nous lui avuns demande dc cuniiiiuei 
tout de mdme et le mat eut lieu au 
69eme coup. 

Cadence 40 coups en 10 Din, suit un 
coup en 15 secondes. 



L'affichaQft standard de Sargon I 



Sargon IV 


ChessMaster 


Mac 




2000 Mac 


1 


f4 


d5 


2 


Cf3 


Cf6 


3 


63 


g6 


4 


Fe2 




5 


0-0 


0-0 


6 


d3 


C$6 


7 


C©5 


Cxg5 


8 


fXG5 


Ce6 


9 


d4 


f6 


10 


Cc3 


fxe5 


11 


Txf8+ 


Rxf8 


12 


dxe5 


e6 


13 


Dd4 


Dg5 


14 


Df4+ 


Dxf4 


15 


exf4 


9 5 



46 



Pom's n° 40 



lb 


rflz 




1 7 
I / 


9/1 

a** 


nl/ 


1 Q 


1 dJ 


"Q f 


1 Q 


I/Do 


"AU3 


Ort 

ZU 


ov uc 

axDO 


Do7 

ne / 


21 


Rf2 


RI7 


22 


r3b 


DO 


£.6 




rno 




Th3 


Ra7 




ncO 


aj 


Oft 
zo 


U V qR 




97 


no 


Tfft 


k.O 


a3 
9 J 


a5 


<iy 


h*2 
D«5 




.30 


Ha J 


gXT4 


ol 


THA 

1 ri4 


Q4+ 




bx94 


dxc4+ 


oo 


nXC4 


U3+ 


J4 


KDo 




JO 


1 y4+ 


RhR 


JO 


F V JC 

rxao 


exac» 


37 


QXI4 


1*1/1 

04 


Jo 


hi 

no 


TVA 

■ v° 




rD4 


rg/ 


4U 


GO 


no 




f 1 ! 
i*> 


Rh7 


AO 


Tnfi 


rcj 


HO 


*? f 


Te8 

1 cu 


44 


Teo 


rno 


/1C 


rOZ 


tig i 


40 


rxno+ 


r» 1 / 


47 


rgi) 


TziQ 

igo 


48 


Rb4 


Tb8 


49 


Td6 


Te8 


50 


f6 


Tg8 


51 


Td8 


abandon 



La notation algebrique 

Quelqucs cles pour lire les listings 
dos parties d'echers. 

Les rangces dc cases sont 
numerotees do 1 a 8, los rnlnnncs 
sont nommfes a, b, g, d, e, f, £, h. 
al-a2 signific : la piece en al va en 
a? par pxemple. 

En notation algebrique abrcgee, 
on evite la redondance : en debut 
do partie, ?4 signific g2-s4 puisque 
seul le Pion q2 peut aller en c4. 
Dd4 : Dame va en d4. 
Cxd7 : Cavalier prend d7. 
Rh6 : Roi va en h6 
Tbdl : Tour en eolonne b va en dl . 
Fxe8+ : Fou prend e8, cchec. 
0-0 : Petit Roque 
0-0-0 : Grand Roque 
dxclD++ : le Pion d va en cl, est 
promt! en une Da meet fait mat. 




■'. ■■ --. - Sv-v.w-v.vs . VV- : 



SARGON ; 




Deux affich^Mtn 3D par Sargon IV. Notre compatible, avecle* nolrs, Mmble en difficult*... 



S ARGON : 00:00:00 





13 


b3 


Fxd5 


Mac/PC 


14 
15 


Fd2 
e4 


Fb7 
Db4 




16 


Cg5 


Da3 


Nous avons opposd Sargon IV ail 


17 


Ff4 


Tfb8 


programme Cyrus sur un compatible 


18 


Tbd1 


Ta7 


Victor. Mcme remarque en ce qui 


19 


Fc1 


Da5 


conccme la valeur d'un tel test. 11 n'est 


20 


Ff3 


Ch5 


la que pour illustration mais ne 


21 


Ca4 


Chf6 


cachons pas notre satisfaction 


22 


Fd2 


Dd8 


mesnnine rip, voir If, Mac battrc un 
compatible. 


23 
24 
25 


Fg2 
Ch3 
Fq3 


h6 

Ce5 

Fa6 


Les specialistes reconnaltront 


26 


Fxe5 


Fxf1 


l'ouverture, il s'agit du Gambit BenkO, 


27 


Fxf1 


Df8 


jeu dynamiquc dans Icqucl les noirs 


28 


Fb2 


e5 


sacrifient un pion sur 1'aile Dame. Les 


29 


Fg2 


Cg4 


deux programmes ont utilised une 


30 
31 


De2 
F53 
Dd3 


Cf6 
De7 


variante qu'ils connaissaicnt chacun 


32 


Ce8 


jusqu'au Heme coup. 


33 


Fd2 


DeG 


Reglages : 40 coups en 10 mn soil 


34 


Ta1 


$4 


une moyenne dc 15 s/coup. Au 40eme 


35 


De3 


Tbb7 


coup, Sargon en etaii a 9 mn 19s et 


36 


Cb2 


gxb3 


Cyrus a 9 mn 30s. 


37 


a4 


T 9 7 




38 


aS 


Ta6 


Sargon IV Cyrus 


39 


FQ3 


TaQ6 


Mac Compatible PC 


40 


Ca4 


D94 




41 


Fb2 


Db4 


1 d4 Cf6 


42 


CbG 


Ta7 


2 g4 Q5 


43 


Cd5 


Dg5 


3 d5 b5 


44 


Dxb3 


Rh8 


4 gxb5 a6 


45 


Tg1 


Dxc1 + 


5 bxa6 Fa6 


46 


FX9I 


TX9U 


6 Cc3 d6 


47 


Ff1 


Rg8 


7 Cf3 g6 


48 


DbS 


Txa5 


8 g3 Fg7 


49 


Dxe8+ 


Rh7 


9 Fg2 Cbd7 


50 


Ce7 


h5 


1 O-O O-O 


51 


Cg5+ 


Rh6 


1 1 Dc2 Db6 


52 


Cxf7+ 


Rh7 


1 2 Tb1 Fg4 


53 


Dg8+4- 





Pom's n° 40 



47 



Elo 

Les joueurs d'echecs sont classes 
avec le systeme ELO. Plus le ELO 
d'un joueur est elevc, mcilleur il 
est. Les maltres interna tionaux 
peuvent depasser 2500 mais si on 
est 1600, e'est qu'on a deja passe de 
inngiies henres dans les livres et 
devantles tables. 

1 o FT .0 d'un jouenr est dotermi ne 
en fonction de ses victoires et 
defaites contre d'autres joueurs 
classes apres elimination des 
defaites contre les trop forts (Elo 
superieurde plus de 350) et elimi- 
nation des victoires contre les trop 1 
faibles (-350). 

Attention, le classement 
amcricainestsuperieurauclasse- ! 
ment francais : une machine 2100 I 
aux USA a ete classee 1852 en 
France par exemple. 
Ni Sargon IV ni ChessMaster 2000 
ne precise de classement Elo sur 
les ernballages, de la a dire qu'ils 
sont faciles a battre... 



ChessMaster 
analyste 

Ccs programmes sont inanifestcmcnL 
trop fort pour nous, alors nous avons 
demanrie a ChessMaster son opinion 
sur le duel Sargon IV/Cyrus. Pour 
cette analyse, nous avons demande 3 
mn de reflexion par coup et la 
sauvegarde sur disquc cn un fichicr 
texte. Pour chaque coup, ChessMaster 
estime le score en nombre de pions 
(pawns) positif ou n^gatif ainsi que la 
serie de coups qui iui semble la 
meilleure. 

Voici ses cogitations sur les demiers 
coups : 

48. b3-b8 

Scoro 4.66 pawns; 

Line: b3-b8 a7xa5 b8xe8+ g7-f8 

d5-f6+ g 8-g7f2-f4 

48. a7xa5 

Score 6.22 pawns; 

Line: a7xa5 d8xg8+ g8-h7 d5-e7 



c1xf1+ g1xf1 a5-a1+f1-g2 
49. b8xe8+ 

Score 5.79 pawns; 

Line: b8xe8+ g7-f8 d5-f6+ g8-g7 

f6-d7c1xf1+g1xf1 a5-a1+f1-g2 

49. — » g8-h7 
Score -7.20 pawns; 

Line: g7-f8 d5-f6+ g8-g7 f6-d7 
f8-e7 e8xe7 a5-a1 

50. d5-e7 

Score 8.05 pawns; 

Line: d5-e7 c1xf1 + g1xf1 a5-a1 + 

f1-g2 h6-h5 h3-g5+ h7-h6 e8xf7 

50. - — h6-h5 
Score -13.91 pawns; 

Line: dx(1+ g1xf1 a5-a1+- f1-g2 
a1-a8 ©8xa8 h6-h5 a8-g8+ h7-h6 
g8xf7 

51. h3-g5+ 

Score 99.97 pawns; 

Line: h3-g5+ h7-h6 g5xf7+ h6-h7 

68-g8++ 

81. -»» h7-he 

Score -6.28 pawns; 
Line: h7-h6 e8xf7 

52. g5xf7+ 

Score 99.98 pawns; 
Line; g5xf7+ h6-h7 e8-g8++ 

52. h6-h7 

Score 99.98 pawns; 

Line: h6-h7 f7-g5+ h7-h6 e8xg6++ 

53. e8-g8++ 

Score 99.99 pawns; Line: e8-g8++ 

On voit par exemple qu'au 49eme 
coup, alors que Cyrus est bien mal 
engage, il aurait micux valu joucr lc 
Fou de g7 a f8 au lieu de deplacer le 
roi de g8 iih7, 

ChessMaster est ainsi capable 
d'analyser, non seulement ses parties a 
posteriori, mais toute panic que vous 
saisirez. 

Cette analyse est passionnante dans 
les cas difficile : on met le Mac k 
reflechir Ic temps d'un repas ou mcme 
toute une nuit et on decouvre parfois 
une solution a une situation qui 
paraissak insoluble... 

En 5 coups 

Nous avons releve* dans l'excellente 
revue Europe Echecs dc dcccmbrc 
dernier. Tun des 14 problemes que 
Pierre Nolot a choisi pour tester les 
machines spdcialisdcs. II s'agit de 
trouver comment les blancs mettent 
mat en cinq coup. Voici done cette 
position issue d'une partie jouee en 
1846 : 







m 






Hi 




mm 


















wm. 




m 






m 





















































La solution, pas necessairement 
limpide pour chacun consiste a mettre 
la Dame en el, done a la sacrifier et k 
donner une Dame aux noires. Vous 
Taviez trouvee ? 



1. Del! dxe 1 D ou fxelD 2. 
Td4 ... 3.Ta4+ Fxa4 4. 
b4+ Dxb4 5. axb4++ 

La, face a ces machines dont certaines 
sont dotees de processeurs 68020. il 
nous faut cue indulgents : Sargon IV 
n'a rien vu en 55 mn, ChessMaster 
2000 non plus alors que l'ordinateur 
d'echecs Mcphisto Dallas 32 bits 
met... 86 secondes. 

Soumis au meme test, notre GS 
equipe de ChessMaster 2100 a trouve 
ce sacrifice de la Dame. En 38 mn 
peut-etre, mais il l'a trouve ! Voilaqui 
fera plaisir aux GSistes. . . 

Rassurons-nous, un mat en 3 coups a 
etc rcsolu en 13 s par ChessMaster cL 
1 s par Sargon TV. 

Bibliographic 

Europe Echecs est chaque inois en 
kiosque. On y trouve de la th6orie, 
I'actualitd, un cahier technique, 
d'innombrables parties, quelques pages 
rcservees aux Echecs electroniques. 
Citons aussi Grasset qui coedite avec 
Europe Echecs une vaste litterature sur 
cc jcu. 

Lieu dc rencontre oblige dc tous les 
joueurs, pour tout trouver concernant 
les 6checs, Le Damier de TOpera 
7 rue Lafayette a Paris. 

Bien sur la Federation Francaise 
des Echecs - 37 quai de Grenelle a 

Paris XV. 

En fin, si vous avez un Minitel, 3615 
code EE ou code Roque. 

A 



Pom's n° 40 




Ariel Stbban 



Dans la rubrique total le monde en 
parle : The Next de Steve Jobs. 
Bien, il fallait en parler, c'est fait 
refermons la parenthese. Jusqu'a 
nnuvel ordre le journal que vous avez 
dans les main est bien consacr6 aux 
ordinateurs Apple, non ? El ceite 
rubrique s'occupe du Mac, Restons 
sectaires. Mcrci Monsieur Bourdin. 

Vous les vouliez ces nouvelles 
annonces : les voil& : le Mac SE 
devient SE/30. Officiel MacWorld 
Janvier 1989. Cette expo va devenir 
bicntot mcnsucllc si cela continue. 
SE/30 c'est un SE avcc une carte mere 
comprenant un 68030 et coprocesseur 
arithmetique 68882. Le tout a 16 
Mhz. 2 nn 4 megas de Ram. Roms en 
barrette. Lectcur de 1,44 Mo 
compatible ProDOS, MS/DOS 
(dois-je redire beurk ?). Vous avez dit 
Mac IIx c'est presque cela. La 
difference : Femballage et les 
connecteurs d'extension. 11 n'y en a 
qu'un seul comme dans Tancetre (!) 
SE simple, mais deja des petits 
malins lui adjoignent des boltiers 
externes qui permeltent le 
branchement de huit cartes en tous 
genres. Ce nouveau SE supportera la 
couleur par ajuul de cartes el ecrans 
externes. Apple annonce la possibility 
de mise a niveau des anciens SE pour 
un prix ind&ermind, souhaitons 
seulement que cette offre se fasse dans 
d'aussi bonnes conditions que celle du 
passage des 128/512 au Mac+. 

Restons concrets ! 

Vous avez dit Remember? 

Jc viens de faire un tour du cote de 
notre bibliothfeque de programmes. J'y 
ai dficouvert des choses sinon 
fabuleuses tout au moins 6tonnantes. 
Je vous livre ici le fruit de mes 
recherches. Tout d'abord le programme 



uulitaire qu'il faul avoir : Remember? 
Si comme rnoi vous avez la memoire 
courte, cet accessoire de bureau couple 
a un fail, a ehaque allumagc de votrc 
Mac, vous rappellera ce que vous avez 
a faire pour la journ€e. Vous pouvez 
dcTinitivement mcttre en memoire 
ranniversaire de votre belle maman, a 
la date idoine. Remember vous le 
signalcra infailliblement. Je ne vous 
en dit pas plus, c'est tout simplement 
genial et superbe. Cout 10S. Auteur 
David Waker. Quand on voit ce que 
nous proposent certains "develop- 
peurs" franc,ais -el pour quel prix- 
cela laisse reveur. Pour que continuent 
des productions de qualites. envoyez 
ces 10S a son auteur, il suffit 
d'adresser un chfeque fran^ais que vous 
aurez libelle en dollars. Soit dit en 
passant, vous pouvez acqucrir 
n'importe quel produit par ce proc&J6. 
Mais nous avons aussi une production 
liexagonale de qualite en la pcrsonnc 
de Benoit Widemann qui a dcrit 
JoliPhone. JoliWnte, et JoliPrint. 
JoliWrite est un editeur de texte a faire 
palir d'envie beaucoup de gros 
traitements de textes. 

Tout y est, mulufenetrage, recherches 
et remplacements tres puissants, a une 
vitessc eclair. Le scul produit 
supdrieur qu'on puisse lui connaitre 
est MacSink, autre shareware qui offre 
des possibilitcs ahurissantcs pour un 
accessoire de bureau. Si vous voulez 

vous en servir comme editeur de 

programmation il permel en plus dc 
num6roter les Iignes, parameter 
r indentation, regler la longueur des 
phrases et jc passe sur la foultitude 
d'autres options. Auteur Dave. 
MacWerther. Pour en revenir a la sfirie 
des "Joli'% Joliphone est un accessoire 
qui regroupe un carnet de telephone, et 
un composeur automatique si vous 
avez soit un modem Hayes soit un 
minitel 10. Simple mais fort efficace. 
JoliPrint permet d'imprimer la liste de 
ses numeros de teldphonc. 



Le systeme 6.x 

Dans le dernier numero je vous ai 
annonc6 la disponibilite du nouveau 
syst&me. Voici ce qu'il faut en 
savoir : neuvieme revision du 
systeme d'cxploitauon du Mac en 5 
ans, le systeme 6.0 apporte des 
ameliorations substantielles par 
rapport au syst&me 5.0 qui avait 
introduit MultiFinder, le nouveau 
tableau de bord avec la gestion des 
CEDV et des Inits . Pour memoire un 
Tnit est un petit (?) programme qui se 
place dans le dossier syst6me et qui 
s' execute au demarrage de la machine. 
II permet par exemple d'installer des 
trappes logicielles qui vont interceptor 
et modifier certains ordres au systeme 
de base. Un lnit peut ainsi se 
transformer en une sortc dc 
superviseur. 

C'est ainsi qu'un lnit pourra controler 
que nul virus n'est en train d'attaquer 
vos chferes disquettes. Ou bien 
amcliorcr tel ou tel dialogue standard. 
Un CEDV est un utilitaire qui est 
parametrable du tableau de bord au 
niveau duquel son icone apparait. II 
peut aussi etre un lnit si en plus on 
veut lui faire avoir une action 
specifique au demarrage. MultiFinder 
avait introduit le systeme multitaches, 
et voit desormais son foneaonnement 
plus sur. II est possible desormais 
d'ouvrir un document a partir du 
Bureau, meme si Implication qui Ta 
g6n6rd est deja ouvertc. De plus, le 
"Notification manager" avertit 
Tutilisateur qu'uue litche de fond est 
termini. Si on est a ce moment dans 
un dialogue 'modal', la barre des 
menus se met a flasher. Trop pcu de 
programmes ulilisent cette possibility. 
An niveau du Finder, le dialogue "Lire 
les informations" domie la version du 
programme en cours, pour autant que 
celui-ci ait correctement 6crit la 
ressource correspondante. Ce meme 



Pom's n° 40 



49 



Finder affiche avec plus de precision le 
type des fichiers conienu dans le 
dossier systdme. 

Un des utilitaires les plus interessant 
du nouveau systeme est le generaLeur 
dc Macros. Cct utilitaire permet dc 
(re)definir le clavier, les touches de 
functions du clavier etendu prenant des 
lors toutes leurs valcurs. On pcut 
aussi stocker du texte qui sera resscrvi 
sur appel d'une combinaison de 
touches, et aussi enrcgistrer unc 
sequence de touches. Pour autant ce 
gdnerateur resie rudimeniaire par 
rapport a des produits autrement 
puissants que sont Quick Keys de CE 
Software, ou Tempo II d'Affinity. 
Ces deux programmes autorisent la 
construction de macros par morceau, 
el se souviennem des noms des menus 
et fenetres et non pas uniquement de la 
position absolue du pointeur a 1' 6c ran. 
Ce g6n6ratcur de macros presente aussi 
quelques incompatibilities d'humeur 
avec certains logiciels, en particulier 
avec le module tableur de Works de 
Microsoft, ou il affole la barre des 
menus et e'est la bombe assuree si on 
clique dedans. A cc propos. Works est 
annonce dans sa version 2, tres 
prochainement, et devinez ce qu'il 
conticnt cntrc autrcs, son proprc 
generaieur de macros. Parmi les plus 
de ce nouveau systeme, on peut 
trouver un CEDV qui permet de 
grossir la partie d'ecran sous le 
curseur, ce qui n'offre de r6el integer, 
qu'avec un grand ecran. De plus une 
planisphere permet aussi en CFDV, de 
garder en memoirc l'heure du lieu ou 
vous vous trouvcz. Ccci est un moyen 
plus rapide de regler l'heure du tableau 
de bord, mais surtout de ne pas 
rdveiller brutalement votre vieux 
copain anx U.S.A., vous savez celui 
qui vous envoie par paquets tous les 
derniers programmes du domaine 
public. 

Ah vous n'avez pas de copain comme 
ca ! et Pom's alors ! a quoi servent 
done ses disquettes bounces de ce 
genre de choses ! Mais dans la 
rubrique des choses marrantes : le 
nouveau systeme grace & un CEDV 
"sons" qui gere les bips de voire Mac 
Plus ou SE comme un Mac II. Vous 
pourrez des lors lui fake hurler le cri 
de Tarzan chaque fois que vous ferez 



unc action qui le merite. On trouve 
aciuellement facilement des piles de 
son du domaine public, qui vont de 
I'aboiement au cri du be.be dans son 
berceau en passant par la 9fcme de 
Beethoven, ou pourquoi pas par la 
Lorraine, avec mes sabots, mais qu'est 
ce que je raconte moi ? 

Font/DA Mover version 3.8 livr6 
avec ce systfcme, autorise la 
manipulation dc plusieurs cenlaines de 
polices et non plus seulement 255. 
Mais quoi qu'il en soil avant de passer 
definitivement au nouveau systeme, 
faites des tests pour verifier qu'aucune 
incompatibility grave n'cxistc avec 
vos programmes favoris. Mais a peine 
avez vous installe ce nouveau systeme 
qu'il va falloir pcut ctrc cn changer 
puisque le systeme 7.0 est deja 
annonce. Possibility de 
communications plus 6tcndues cntre 
programmes, reecriiure de Color 
QuickDraw pour le Mac II, et on 
repartira pour un nouveau lot 
d'incompatibilites en tous genres. 

Un nouveau Basic 

J'ai recu la semaine derniere le 
nouveau Basic baptise QuickBasic, de 
chez Microsoft, et je n'ai pas encore 
eu le temps d'en demonter toutes les 
possibilites. Neanmoins sachez qu'il 
integre (enfin) un compilateur, et qu'il 
permet 1'appcl a la totalitc dc la Rom 
du Mac. La solution retenue pour ce 
faire n'esi pas des plus filenames mais 
cllc fonctionnc. Jc crois qu'on devra 
lui consacrer un plein article. Son prix 
d'environ 1 000 francs resie des plus 
raisonnablcs comptc tcnu dc scs 
possibilites, neanmoins il sera 
im&essant de le mettre en concurrence 
avec des produits comme ZBasic 
nouvclle version (5.0) ou TrueBasic . 
Qui a dit «Basic e'est fini» t et dire que 
c'£tail 1c langagc dc mcs premieres 
amours ? HyperCardiens au piquet ! 

Au secours ! j'ai 
'crashe' ma disquette... 

Que celui a qui cette horreur n'est 
jamais arrive leve la main. Personne, 
e'est bien ce que je pensais. Et 
pourtant Dieu sait si on vous avez 



prevenu : sauvegardez. sauvegardez. 
sauvegardez. Et vous ne nous avez pas 
ecoute et voila le travail. Pas de 
panique : le programme qu'il nous 
faliait est enfin arrivd : j'ai nommd 
SUM ou Symantec Utilities pour, le 
Macintosh. Comme son nom ne 
Tindique pas, ccttc trousse d'urgence 
regroupe tout ce qu'il faut pour sortir 
du cauchemar de la perte de donnees et 
surtout de nc plus recommcnccr. Est-il 
n^cessaire de rappeler les causes et 
consequences d'un accident. Deux 
possibility ; soit lc crash est du a un 
probleme materiel comme la chute 
d'un disque dur et la lesion de ses 
surfaces magndtiqucs, soil e'est du a 
un probleme logique, comme la perte 
de la table deallocation des fichiers 
pendant unc grave crreur systeme etc. 
Vous savez, la petite bombe, Dans le 
premier cas, seul Dieu pourra vous 
venir en aide et encore s* il est bien 
initie\ Dans le deuxicme cas ses anges 
ou plutot SUM pourra y pourvoir. 

Ce programme est capable de 
reconstituer le catalogue pour autani 
que vous ayez employ6 les outils 
ndcessaires. II comporte en effet unc 
Init, qui couple a un auue piogramme, 
permet la sauvegarde de ce catalogue 
sur un autre support, et si vous avez 
cette sauvegarde, ce qui risquait d'etre 
la pire des catastrophes se resumera k 
un simple desagrcment de quelques 
minutes. Autre joyeusete* du 
programme, e'est de pouvoir 
ressusciter un fichier mis a la 
poubclle. A qui n'cst-il pas arriv6 
d'aller trop vite et de jeter un fichier 
important a la place d'un autre. La 
aussi il faut savoir que lorsqu'on jcuc 
un fichier, seul sa trace dans le 
catalogue est perdue et tant que les 
secteurs du disque sur lcqucl cc fichier 
£tait dent n'ont pas et£ 6cras6s, le 
document est toujours potentiellement 
exislant. Moralit6 si au moment de 
reffacement vous gardez une trace du 
fichier, ce sera un jeu d'enfant de le 
faire reapparaitre. C'csi cc que fait 
SUM. 

En prime, on trouve un outil de. 
chimrgie fine au travers d'un gditeur de 
secteurs. A ne surtout pas mcttrc 
entre tomes les mains, mais peut en 
dernier recours avoir & faire un 
formalage absolutoire et imSmddiablc, 



50 



Pom's n° 40 



pour pouvoir reutiliser voire disque. 
Pour completer le tout, un 
compresseur d'espaces morts permet 
d'optimiser les richiers. Ce 
programme est disuibue par BR 
Publishing. 

A la reflexion, il y a bien un autre 
programme qui fail tout cela : Copy // 
Mac. 

Et HyperCard ? 

Maintenant qu'une rubrique specifique 
existe dans Pom's, on va pouvoir en 
parler un pcu plus- Tout d'abord 
connaissez-vous FreDos Stack ? C'est 
une pile du domaine public qui 
rogroupe a peu pres toutes les 
meilleures XCMD el XCFN a ce jour. 
Qu*ouYs-je qu'est qu'une XCMD. Eh 
Monsieur Bazanegue apprenez-leur 
vile ! C'est tout simplement une 
routine externe que Ton raltaehe k ses 
piles pour ajouter des commandes qui 
ne sont pas prevnes h Porigine. 
Exemple : HyperCard ne permet pas la 
creation de nouveaux menus, qu'acela 
ne tienne la pile "Menus for 
HyperCard", y pourvoit. Comment 
fait-on pour ecrlre une XCMD, c'est 
fort simple, il suffit de programmer en 



Pascal, C, ou assemhleur. Comment 
c'est dur ! alors prenez VIP de 
Mainstay, son traducteur pour C, et 
LightSpeed C chez BR Publishing, et 
sans savoir le moindre peiit mot de C, 
vous pourrez ecrire vos XCMD. 

C'esl quoi VIP, un langage genial, qui 
permet de programmer sous forme 
graphique. Mais verifiez tout de meme 
qu'un autre ne Pa pas fait avant vous, 
il ne sert a rien de reinventer la roue, 
Bon, mais voila vous n'avez qu'un 
boa vieux 512Ko et vous aimcricz 
bien lire des piles HyperCard. Mais 
non ce n'est pas la peine d'acheter un 
SE/30 uniqucmcnt pour cela, achetez 
plutot HyperDA, qui est un genial 
accessoire de bureau, qui permet de lire 
une pile HyperCard, les bouions 
fonctionnant, et les donnfes textuelles 
copiables dans le presse-papiers. En 
plus, HyperDA offrc la possibilite de 
redimensionner la feneire d'HyperCard. 



Bon moi je vous laisse, il faut que 
j'aille reserver mon SE/40, quoi le 
68040 n'existe pas encore ? Ne vous 
inquietcz pas ce sera pour lc prochain 
Mac World... Dans quinze jours bien 
sur. 



Les adresses 



David Walter 
1330 W. North Street 
Egg Harbour, N.J 08215 
* (609) 965-4357 

Affinity Microsystem 
1050 Walnut st 
Boulder 
CO 80302 

Benoit Widemann 

68, av d'ltalie 
75013 Paris 
Dave McWerther 
Signature Software 
2151 Brown Ave. 
Bensalem,PA 19020 
9 (215) 639-8764 

Microsoft 

519, local Quebec 
91946 Les Ulis Cedex 
*. 69 86 46 46 
» 69 86 10 20 
BR Publishing 
16, rue Gustave Courbet 
75116 Paris 
« 47 04 46 46 
Mainstay Europe 
71, rue des Atrebates 
B-1040 Bruxelles Belgique 



— 



— v"^ 




Disquette Pom's/Mac 40 

La disquette 40 contient la pile Hyper Accord et tous les pro- 
grammes en shareware cites par Ariel Sebban dans sa rubri- 
que, sauf JoliWrite de Benoit Widemann que vous avez de.fi 
pu trouver sur la disquette Mac 38 7 et FreDOS Stack, trop vo- 
lumineux pour que nous puissions le placer sur la disquette 
cette fois. En revanche, vous trouverez aussi quelques sur- 
prises suplementaires comme, par exemple, la dernidre ver- 
sion de Virus Detective. . . 



Reliures Pom's 

Pour 6 numeros 

75,00 Francs franco 



Pom's n° 40 



Madeleine Hode travaille depuis des 
annees sur son traitement de textes, 
['original Gribouille. La version GS 
prf?sent£e r£cemment renonce par 
principe a des concepts Mac/GS bien 
assis telle que I'impression gra- 
phique ou le traditionnel Couper/ 
coller. 

Deux ecoles dans le traitement de 
textes pour un joli paradoxe : 

AppleWorks/SuperFonts a reussi a 
s'affranchir des limitations dues a 
Timpression en mode texte et 
travaille 'a la Mac', tout graphique. 
Gribouille version GS, 16 bits, avec 
sour is, menus deroulants, ecran 
graphique... n'imprime qu'en texte. 

Madeleine Hode nous explique sa 
position. 



Intewiouve : 




Pom's — Pourriez-vous nous faire I'historique de 
Gribouille? 

Madeleine Hod£ — Juilld 1981, j'achcte un ordinateur 
et je commence & me servii d'un uahemeni de texte. Passe 
le premier emerveillement, desastre : ce traitement de texte 
ne coupait pas les mois et ll allait & la page quand ga lui 
chantail, pas quand c.a mc chantait a moi. 

Je me suis dit : les gens qui vivent sous la tcnte ne peuvent 
pas etre de bons architectes, meme s'ils connaisscnt bicn la 
brique et le mortier. Un traitement de texte doit etre fait par 
quelqu'un qui 6crit. 

J'ai done appris I'assembleur et j'ai 6crit Gribouille. I-a 
veritable difficult^ a 616 de le commercialiser. Cesi 
bcaucoup plus difficile de vendre un logiciel que de l'ecrire. 
J'ai connu les ernbuches qui attendenf I'aiiteiir en quete 
d'editeur. Je suis devenue solide quand j'ai decide de vendre 
mon logiciel moi meme. 

Passons sous silence la version DOS 3.3. II y a eu la 
version //e, //c et GS en emulation. Je continue a la vendre 
assez bien, parce qu'il y encore des tenants du //e et du lie. 
Ce n'est pas Pom's qui leur doimera tort Elle connait un 
regain de favcur aupres des personnes qui achetent un //e 
d'occasion, et aupres des petites entreprises qui se servent de 
Gribouille pour faire leur courrier el lcuis factures. 

Maintenant, voila la version GS. 

Pom's — Precis6ment, pourriez-vous nous dire ce que 
Gribouille GS apporie de nouveau ? 

Madeleine Hod£ Nouveau par rapport a quoi ? Par 
rapport an GS, il appnrte la rapiditd pour une raison sim- 
ple : d'embkSe, il s'est affranchi du "GS way of life". 

"GS way of life" = bit image + Wysiwyg + Line Edit. 

A notre avis (nous, c'est les 'collegiens' et moi) Je GS 
attele & son ImageWriter nc peut pas faire le bit image a 
une vitesse acceptable. On nous promel des drivers rapides. 



APPLE UGS, APPLE HE, APPLE IIC 

REVEILLEZ-VOUS 1 
nC: Z-RAM ULTRA. L2oua 

Carle meraoire de 256K ft 1 MO. avee ou sani horloee, avec ou &an« CP/AM pour lous 
Apple DC 12flK. 128K Rom 3.5". 384K. Utililairea "Super AppleWorka". Creation de 
RamDisque sous DOS. Pro DOS. Pascal. 

I IE: TRANSWARP 

Votre Apple II E 40 * plue rapid© que 1'Apple II GS. AcceUroUur 3,6 Mg» 
Acceleration de la m£moirc principal*, uuxiliaire et accfee Rom. AccfcUrntio-n de la 
carle eontrelcur dieeue dur BJX 20. 

I1E; RAMWORKS III. 

Elue "Meilluun: Carle" 88 dt» Icclcurt* dc "IN CIDER'. Carte 80 colonraea etendue de 
256 K. a 1 MO, possibiliW d'eatension 4 4 megaa. L'tupHiider auppwrtc d« Dram Chip* 
IMO. UliHlaircB 'Super AppleWork*— . 

IIE II GS: RAMFACTOR RAM CHARGER 

Carte memcire configurable de 256 K a 1 MO avec port extension pour carte 
additionnclle venan; y ajouter de 1 £ 4 mtgns. t'artitionn&ble juiqu'a y Kcteurs 
totalement independants. 

Utilitaireu "Super AppleWorks"" a l'&xception de L'oplion Buffer. 

RamCharger: Module d'alimentation permanente de la carte RamKactor voua 

offrant AppleWorks en 2 secondes, le Finder en 12 secondes etc... 

IIE H GS: DISQUE DUR BJX 20 

Disque Winchester 3.5* cxterne, de 20 ra<gas, peu encombrant, sopportant lea 
systernea d'exploitation DOS, PASCAL USCD. ProDOS el MS-DOS sur Apple IIGS, 
main aussi le CP/M sur Apple IIE. Livrt "Plug and Play' avec Programme Belectif 
de sauveearde etles uulitairea ProSel. 

* SUPER APPLEWORKS ProD06 «. 

Reatructuralion AppleWorks 1.4 F et 2.0 USA (2.1 USA sur demande) pour obtenir 
22.600 lignea en texte et Genes en base de donnecs, 2.042 lignes "Couper-Coller". dale 
et heure a 1'ecran et en categoric de base de donnees si horloge, buffer d'impression 
etc... 

LOGIC* ELS 

FJOUEJIGS: APPLEWORKS GS. MULT ISC RIBE, DE5KW0RKS, PAINTWORKS 
GOLD. PROGRAM WRITER. PRINTSHOP. DELUXE PAINT, TML PASCAL, 
TML BASIC. MERLIN 8/16. VISUAL1ZER, DB MASTER. SL'PER-SENIOR etc... 
etc... 

POUR 11C UK TICS: MULTISCRIBE. PROGRAM WRITER. PROSEL. UMDOS. 
SUPERMACROWORKS. FONTWORKS. PRINTSHOP. TOY SHOP etc... etc... 
etc... 

BRE JOUX-AE APPLE U FOR EVER 

fiOA rue MontriMc-ud GO 000 LYON Tel: 7&96-£'i60 



Pom's n° 40 



Us seront toujours francs par ies 9 600 bauds dc la sortie 
serie. 

Lc GS equipc de ses oulils Quick Draw ct Font Manager 
actuels ne peut pas faire tin veritable Wysiwyg : les 
caracteres condensds ei Ies caracteres elargis lui sonL 
intcrdiLs, 

L'outil Line Edii du GS ne peut pas servir de base a un 
traiiement de texte professionnel, il est Irop rudirnentaire. 

Gribouille GS tourne viie sur Tfiquipement actuel de nos 
clients ; GS un mega et ImageWriter I ou II. 

Ecran graphique : il affiche a recraii les caiacteres crees par 
l'utilisateur (il continue de comporter un gene>ateur de 
caracteres, enregistrables et telechargeables sur l'lmage 
Writer I ou II). 

Pom's — Pom's a du attendre I' Apple Expo pour pouvoir 
trouver Gribouille GS. II semble que le mode de diffusion 
de Gribouille et les rapports entre auteur et utilisateurs de 
Gribouille sont assez particuliers dans la profession, 
ressemblant parfois plus a un club {les 'Collegiens' ) qu'aux 
relations d'une entreprise avec ses clients. Pouvez-vous 
nous expliquer cela ? 

Madeleine Hode* — II faut avouer que Gribouille SARL, 
sans publicite, sans telephone, ayant transfer6 son siege de 
Strasbourg a Paris, ct vendant uniquement par 
correspondance, n'etait pas commode a trouver. 

Maintcnant, ca va etre trop facile : le gerant lui a paye le 
telephone. Un coup de Minitel, et fa y est 

Cela etant, un nombre appreciable de clients ont trouvd la 
bonne adresse. Avec le temps, en depit de cette politique 
commerciale contestable, peul-clre grace \x elle, je me sens 
de plus en plus solide. Voyez-vous, quand on vend par 
correspondance. en ne comptant que sur le bouche a oreille, 
on ne peut pas s'amuser a vendre un programme bugue, 
illogique, avec un manuel mal fait, une mauvaise interface 
utilisateur. 

Et main tenant, j'ai mes clients. lis comptent sur moi et 
moi sur eux. 

Grace a eux, je ne me soucie pas de la mode. Gribouille 
n'est pas fait pour servii un ordinateur. II exploite dans un 
ordinateur les fonctions qui scrvent son objet : meltre a la 
disposition de Tuiilisateur le meilleur outil d'ecriture 
possible. Assurer une parfaite adequation entre la pensee, le 
regard ct les gestes dc la pcrsonnc qui ccrit 

Exemple : le 'couper/coller' est une fonction excellente, 
familicrc, et nous aurions pu l'adoptcr. Mais nous avons 
garde le 'tiroir' parce qu'il estbeaucoup plus puissant. 

Autre fonction simple ct familicrc : la barrc dc format. 
Nous lui avons prefere nos commandes de mise en page, 



parce qu'elles sont beaucoup plus precises, plus completes 
et plus nuancees. 

Adopter lc 'couper/coller' classique ou la barre de format 
aurait appauvri Gribouille, nous ne Tavons pas fait. Mes 
clients anciens et nouveaux m'approuveront et apprecieront 
ccllc version GS. Jc 1& sais parce qu'eux ct moi nous 
sommes du me me bord. 

Pom's — Vous savez parfaitement que des copies 
illegales de Gribouille circulent. Et pourtant. comme 
Pom's, vous continuez a ne pas proteger vos disquenes ei d 
faire des prix corrects, Pourquoi ? 

Madeleine Hode — II n'y a pas tant que ca de piralage. 
Pour l'eviter, je fais, commc vous le dites, des prix 
corrects, avec un manuel epais et depourvu de resume. 
Cette absence de resume est genarue, et inainienant inutile. 
Je vais fournir un resume, non seulement dans le manuel, 
mais aussi a Tec ran. 

Quant a nous, pour la version 1.0 de Gribouille GS, les 
outils dont nous avons dispose jusqu'a present ne uuus ont 
pas tous donne satisfaction. Nous avons ecrit un driver 
iniprimante. 

Nous comptons hien passer sous GS/OS. II est possible 
que nous uulisions alors davantage Ies outils. Mais pour 



BKEJOUX . AE 

29A rue de Montribloud 69009 LYON 
Tel: 78.36.52.69 

APPLEWORKS GS NOUVEAU 
(Ex GS WORKS) EST ARRIVE CHEZ NOUS! 

Logiciel mt6gr& comprenant trailement de texte et mailing Incorpore, base de 
donnees, mise en page, tabieur avec grnphe integre, grapheme el communi cation. 
D'une puissance et d'une elhcacile" elonnantes, AppJeWorKs OS est un veritable 
logiciel protessionnel qui demande un minimum d'equipement: ('2 lecteurs 3.5* ou 
disque dur et 1 ,25 Mo de memoire dispomble). 

II GS: GS RAM. GS RAM PLUS. 

Kxuension memoire de 51 2 K a 1 it MO avec possibiiltfi de rccuperer les Hams de voire 
carte actuelle. Utilitaires "Super AppleWorks' memoire cache etc.,. 
La cane GS HAM VLUS suppofle 6 bancs memoir de 1 MO. 

IIGS; RAMKEEPER 

Support d'une ou deux cartes extension memoire en 3lot spccifiquc Apple IIGS dont la 
carte Apple standard. Son programme implant* en Rom permet de diviser 
1'ensemble de la memoire obtenue en Rom Disque, Ram Disque et Ram avec 
possibilit* de boot en Rom Disque. 

II GS: DISQUE DURBJX20 

Disque Winchester 3.5" externe. de 20 m£gas. peu encombrant. supportant les 
systemes d'exploitation DOS. PASCAL USCD. ProDOR et MS-DOS sur Apple FIGS. 
T.ivn* "plug and play" programme de sauvegarde stflfvtif at uui PrnDOS les 
utilitairiw fit ftAtivtpur ri> prAgrammpR PrnRol. 

• SUPER APPLEWORKS ProDOS 8. 

Restructuration AppleWorks 1.4 F et 2.0 USA pour obtenir 22.S00 lignes en texte et 
fiches en base de donnees, 2.042 lignes "Couper-Coller", date et heure a l'tfcran et en 
categoric de base de donnees si horioge, buffer. 

IIGS: PC-TRANSPORTER 

Von* Vattandiez Tl fait merveille ! Decouvrpz vite mnnnV PC. jwr In Ini-nm*> He 

vnlr* Apple II OS *>n ga rriunt vrw hahitudea et voa pCriph^nqm-B 

... et bien d'autres cartes et piripheriques. (Serial-Pro. ParalUl-Pro, BufTor-Pro. 
Time Master H-0 „.) 

Enfin, nous avons le plaislr dc vous annonccr que nous sommes 
aujourd'hui 'Fartenai re Apple". 

Nous sorarues done pi-ets a vous proposer des solutions d >■ lumu i u-> "cl^ 
en main." sur Apple II. 

"APPLE II FOR EVER' 



Pom's n° 40 



53 



passer sous GS/OS la disquette systeme ne suffit pas. La 
documentation est indispensable ct, au 30 octobre, Apple 
ne l'a pas mise. a la disposition des developpenrs. Des que 
nous l'aurons, il nous faudra un d61ai d'un mois ou deux 
pour rendre notrc logicicl compatible. 

La mise h jour de Gribouille GS/OS sera alors fournie 
gratuitement aux acheteurs de la version actuelle, je les 
previendrai des qu'elle sera disponible. 

Pom's Les lecteurs de Poms aimgraient vous 
connattre. Serait-il indiscret de vous demander de voiis 
presenter ? 

Madeleine Hode — Prevenez vos lecteurs, j'ai rage 
d'etre plutot leur grand-mere que lcur petite saur. Moi, 9a 
m'est egal, mais c'est pour eux. Qu'ils n'aienl pas un coup 
au cceur en me denichant sur mon stand. Je ne vois rien 
d'auire a dire. Je suis comme je peux, comme je veux. Je 
travaille trop. Je n'ai pas Veussi\ Je. suis presque triujours 
heureuse, et je le suis completement quand je fais de la 
marche en montagne ou en fort. Ou quand j'ecris de 
rassemhleur. 

Pom's — Vous etes iexemple vivant qui prouve que le 
sexe feminin pent, en matiere de programmat ion. /aire 
mieux que beaucoup d'hommes. Que diriez-vous « louies 
les dames d qui I'ordinateur fait peur ? 

Madeleine Hode — Le 'sexe feminin', les 'dames' ! 
Voila bien 20 ans que plus personne ne parle comme 5a. 
Pas plus vous qu'un autre, je suis sure. Mais il faut bien 
ressorlir ce vocabulaixc a propos de rinformatiquc, vous 
avez raison. Les 'dames' font peu d'informatique, e'est le 
paradoxe. C'etait un terrain nouveau, elles avaient 1'egalite 
avec les hommes, elles la laisscnt cchapper, alors qu'ellcs 
la conquierent partout ou elles ne l'avaicnt pas. 

Pourquoi ? Moi aussi, je voudrais 1c savoir. L'etude de cc 
probleme serait surement pleine d'enseignements. 

Pom's — Pouvez-vuus nous dire avec quels outils vous 
travaillez ? 

Madeleine Hode — Assembleur avec APW d'abord sur 
GS et maintenant sur Mac IL C'est plus rapide. Et comme 
le GS est en train de se rapprocher beaucoup du Mac, un 
programme mis au point pour GS sera rclativement facile a 
passer sur Mac. 

II a dvidcmmcnl des menus deroulant, et autres commandes 
sooris. Celles-ci sont presque toutes doublees par des 
commandes du clavier, indispensables pour les personnes 
qui tapent beaucoup. 

II a surtout un mulufeneirage que je crois tres bon : une a 
trois fenetres que Ton pcut dimensionner et placer comme 
Ton veut. Ascenseur vertical seulement, l'horizontal est 
inutile, car Taffichage respeele la largeur de la fenetre. 
Passage d'une fenetre a I'aotre par la souris, avec transport 



immediai de fragments de textes de longueur quelconque. 

Assembleur 16 bits : cela signifie beauennp de place pour 
les textes de l'utilisateur. Pour le programmeur, c'est la 
possibilite d'augmenter la rapiditc et la puissance des 
fonctions. Si Ton met a part le. calcul el 1'impression des 
graphiques, qui ont disparu, les fonctions dc Gribouille //e 
ont etc maintenues, et presque toutes ameliorees. 

Mais cela signifie aussi des fonctions nouvelles. Outre le 
multifenetrage, on peut signaler trois des principales 
innovations : 

- le 'tiroir 1 est multiplie par dix. Le tiroir de Gribouille est 
proche du 'couper/coller', ou du presse-papicrs. Sur GS, il 
donne acces non pas a un seul cxtrait, mais aux dix extraits 
delimites en dernier lieu. II permet de les examiner et de 
choisir entre eux de facon simple et rapide. 

- le dispositif general de la page a donne lieu a beaucoup de 
remarques de la part dies ulilisatcurs de Gribouille //e. Sur 
GS, Ton peut faire cc que Ton vcut : recto/verso avec marge 
large du cote de l'onglet, justification et decalage des 
numeros et litres en tele ou en pied dc page, imprimcr les 
pages impaires, retourncr le papier ct imprimcr les page 
paires. 

- fonction 'exporter' qui enregistre les textes en combinant 
de multiples options : kilometre ou formatted ASCII pur 
ou maintien des codes, transposition des voyelles 
acccntuccs, formatagc pour imprimante ou pour modem. 

Enfin n'oublions pas les gadgets : possibilite decrire do 
droitc a gauche, et de forcer les majuscules en debut de 
phrase ou dc paragraphe. 

Pom f s — La version 1.0 de Gribouille GS n'est pas 
compatible avec GS/OS. Des versions ulterieures sont-elles 
prevues ? Et d queltes conditions pour les utilisateurs 
actuelsde Griboidlle ? 

Madeleine Hode — La version 1.0 dc Gribouille est 
compatible avec le systeme GS 3.1. Mais elle n'est 
compauble ni avec GS 3.2, ni avec GS/OS. 

J'ai interroge Apple sur les versions du systeme GS. 
Reponse d'Apple : c'est la version 3.1 qui est actuellement 
diffusee en Fiance chez les concessionnaircs. Les versions 
3.2 el GS/OS ne sont pas encore francisees. Elles devraicnt 
l'etre au debut de 1989. GS/OS sera alors la version 
diffusee chez les concessionnaiies. 

Les personnes qui utilisent des copies de Gribouille 
finissent par 1'acheter. Elles savent bien que Gribouille 
SAKL n'est pas une grosse boite et qu'elle a besoin de ven- 
dre son logiciel. Et puis lc manuel est necessaiie. El puis il 
y a surtout eelte relation des utilisateurs de Gribouille, avec 
moi et entre eux. qui n'est pas compatible avec le piraiage. 
Je crois que piratcr Gribouille, ca nc sc fait pas. 



Pom's n° 40 




Repomdeur Telematique 

Yves Crepel 

Voire 'Repom'deur' du numero 34 fonctionne-t-il sur le 
pun irucgrc du GS ou lui faut-il une cane SSC. 
// sail uiiliser les dctix inltrfucts, indifferemmeni. 

VersiotiTel et serveur Pom's (1) 39 53 04 40 
Gilbert Morin 

Pourquoi n'est-il pas possible de se connecter a voire 
scrvcur avee Ic programme VcrsionTcl sur //c ? 
Vous avez pu vous connecter et laisser ce message avec 
voire Minilel mats pas avec votre He : la reponse est dans 
la question. Voire emulateur ne se comporte pas comme un 
Minitel el ne sail pas interpreter I 'ensemble des messages 
Videotex qu'envoie noire serveur. voire emulateur emuie 
tout sitnpletrient trial, ou tres rnal. 



I.es types de fichiers ProDOS 

Une question souvent posee : comment changer le type 
d'un fichier ? 

Si vous n'uvez pas d'udlitaire spicialisi, vous pouvez faire 
I'operation depuis le Basic. Prenons I'exemple d'un fichier 
PROG de type SYS a transf ormer en un fichier SF8 : 
Prendre note de la longueur du fichier en faisant le 
catalogue, disons dans eel exemple 3812. Faire alors ; 

SBLOAD PROC e A$?00O r TSYS 

SCREATE PROG,T$F6 

SBSAVE PROG l A$2000 f L3812 l T$F8 

Bien sur, cette method?, ne change que le type du fichier et 
un fichier TXT transform^ en AWP ne sera pas pour auiani 
coherent pour AppleWorks, idem pour un fichier change 
sans discernement de RIN a SYS. 
Voir a ce sujet egaletneni Vencodre du numero 39 page 49. 



+ de 39Ko sous Basic 
Denys Schmitt 

Hxiste-t-il un moyen de disposer de plus de 39Ko de 
memoire pour un programme Basic ProDOS sui Apple //e 
128Ko? 

Oui, avec le compilateur Beagle qui sail mettre les 
variables en memoire auxiliaire. ainsi. Tensemble de la 
metnoire principale est disponible pour le Basic, variables 
et tableaux ne I'encombram plus. 



SupcrFonts, Edipol & caracteres vietnarniens 

Claude Brocai 

Dans les multiples polices que vous proposez, quelle est 
celle qui comporte les caracteres vietnarniens ? 
Nous n'avons helas aucune police vietnamienne tf mais 
peut-etre un lecteur en a-t-il cree une d Vaide d'Edipol. 
Vediieur de polices du numiro 39 ? 

Rappelons que nous avons un catalogue de reference avec 
toutes nos polices. 



ZipChip, Teek (64447) 

Philippe Bijon 

Dans le dernier numero de Pom's, on dit qu'il n'est pas 
besoin d'etre technicien pour installer ZipChip. Quelles 
precautions prendre pour ne pas risquer dc 'pepin 1 avec mon 
//c384Ko? 

Au sujet de ce //c, un PEEK (64447) me donne 3 et non 
pas Tune des valeurs indiquees dans le numero 39. 
Pilote-t-il un Ilnidisk ? 

Pour installer ZipChip sur un lie. it n'y a pas de problem 
paruculier, mais une succession d' operations iletnentaires a 
praliquer avec precautions : enlever quelques vis, soulever 
le clavier, enlever une puce, en mettre une autre, eic. Un 
petit quart d'heure doit suffire. Si vous etes du genre d 
provoquer un court-circuit lorsque vous changei une 
ampoule, pas de doutefaites appel a un ami plus bricoleur I 
Dans tous les cas, le fait d'ouvrir le lie vous enleve le 
benefice de la garantie d'Apple (mais cette garantie est 
certainement dejd a expiration). 
Voire lie peut exploiter un Unidisk. 



SuperFonls et polices de caracteres 

Nous avons recu douze mille questions (peut-etre un peu 
moins d la reflexion) concernant SuperFonls qui repond 
l Erreur en lisanl la police. . 

Ce message indique que SuperFonls n'a pas trouve la police 
de caracteres que vous avez indiquie ; il peut s'agir d'une 
simple question d'orthographe mais, le plus souvent , il 
s'agit du chemin d'acces : 

& Demandez a AppleWorks la liste des fichiers de la 
disquette qui comporte les polices (il peut s'agir de ia 
disquette SuperFonts. d'une disquette 'Polices.xx' ou 
autre). Vous obienez ainsi son nom, par exemple 
/polices. 012. Vous voyez dans les fichiers un dossier 
nomme fonts ? C'est lui qui contient les polices. 
Indiquez a AppleWorks comme "lecteur standard du 
disque de donnees" le catalogue : /polices. oi2/fonts 
{depuis le menu general, c'est I'option 5 puis Voption 
6). Puis demander la lisle des fichiers du disque actuel : 
vous obienez la liste des polices accessibles sur ce 
disque. 

Enfin, ilfaut indiquer a SuperFonts ou il doit chercher 
les polices : prenez le JimeOut Utilitaires, 
Configuration de SuperFonts, et convne 'emplacement 
des polices \ donnez : /polices. 012 /fonts. 
C'est la fin des difficultes. 



Pom's n° 40 



Jean-ffies (Bourdin 



Nouvelles du front 



✓ USA : 

la reprise en mains 

Sculley Pa dit, Apple s*occupe 
maintenant serieusement de P Apple //, 
au lieu de laisser Ies ulilisateurs se 
debrouiller eux-memes. Apres s'etre 
cquipc en achetaiit les eerveaux, 
individus ou entreprises emigres, 
Apple redevient incollable sur 
P Apple // : loui le monde dil "bravo". 
Arrive alors la phase des boulons 
qu'on serre el des dents qui grincent : 
la reprise en mains par le chef... 

«* II y avait deja eu le serveur Apple 
Link, trcs belle rdalisation, mais qui 
concurrence direciement les auircs 
serveurs, genre Genie. Consequence : 
['information qui circulc sur Apple est 
controls par Apple. Pratique, non ? 

* II y avait d6j5 eu 1'achat de 
StyleWare el de son AppleWorks GS 
par Claris, e'est-fc-dire par Apple. 
Comme ca, le principal producteur de 
logiciels pour Apple //, e'esi Apple. 
Pratique, non ? 

«" Prenez PAPDA, Passociation 
am£ricaine des d6ve!oppeurs et 
programmeurs Apple, doni j'etais 

membre. Cette association diffusait 

touies les documentations techniques 
Apple, les outils de developpement 
Apple, en meme temps que les 
produils des tiers (commc Orea, 
TML). Lc service qu'elle assurait eiait 
absolument remarquahle. Eh bien, 
e'est fini. 

Apple a achete le stock et la liste des 

membrcs, et a decide de diffuser tout 



r;a hii-meme. Quand on compare le 
niveau du service habituellement 
assure par Apple a celui de PAPDA, 
cela n'est pas forcemenl rejouissant. 
En plus, si Apple (enttsprisc privce) a 
acheie PAPDA (cooperative), e'est 
aussi parce que c'etail une affaire qui 
marcliail ; ce qui 6tait auparavant un 
service devient desormais un secteur de 
la vente des produils Apple. Nous 
auruns done les documentations dans 
la mesure ou ce sera rentable... 

L'APDA etait une filiale de la 
cooperative independante A.P.P.L.E. 
Au bout de dix ans d'existence de 
P A.P.P.L.E., Apple se rend compte 
qn'on utilise son nom, et veut faire 
payer des droits. Du coup P APPLE 
COOP change de nom et devient 
TECHALLIANCE. Meme Open 
Apple, Pexcelleiite revue de Tom 
Weishaar, va desormais s'appelcr A2 
CENTRAL... 

✓ France : 

les mieux lot is 

Je le maintiens, en France, nous 
sommes des privileges, et pas 
seulement pour des raisons de prix : 
Apple ne fait pas de grandes 
campagncs punlicitaires pour le GS, 
et va seulement essayer de faire le 
travail minimal (ventes, SAV, mises 
a jour, nouvcaux systftmcs) qu'il nous 
doit. Pour le reste, nous nous 
debrouillons tout seuls : et e'est bien 
mieux comme ca. 

Si j'ai ma voiture, qu'elle marche, et 
Que mon concessionnaire en assure les 
reparations et Pentreucn, je n'ai plus 
rien a demander au constructeur : a 
moi de conduire. A force de 
s'accrochcr aux jupes d'Apple, meme 



si e'est pour se plaindre, on risque de 
fin i r comme les grcnouillcs qui 
demandaient un roi. Souvenez-vous de 
la fable... 

Or, avec mcs galeres de mises a 
niveau de GS (c,a y est, enfin !) et de 
Rom Revision C pour la carte SCSI 
(^a n'y esl toujours pas 1), je finis par 
comprendre (pas excuser, mais 
comprendre) les reticences des 
concessionaires : e'est vrai que ca 
prend cinq minutes de main d'eeuvre, 
el que cela ne devrait poser aucun 
problerne. Mais... il y a les papiers h 
remplir, les coups de fil & donner, les 
comptc-rendus a faire : toute la 
paperasse bureaucratique. Si vous etes 
un tcchnicien de maintenance, c'esl 
cxactcrnent le genre de travail que 
vous haYsse.7 le plus. Pour une 
operation gratuite pour l'utilisateur, 
on comprend (toujours sans excuser) 
que ca renacle. 

Alors franchement, moins j'ai besoin 
d'Apple, mieux je me porte. Et si 
Apple, en France, laisse la bride sur le 
cou des u'Jlisatcurs d'Apple //, ce 
n'est pas moi qui m'en plaindrai. 

✓* Les mieux lotis 
I'ANAP 

Nos amis americains sont tout 
contents : certains (pas tous, loin de 
I&) des lyceens et des etudiants 
americains vont desormais pouvoir 
b6n6ficier sur le IIGS de la reduction 
qu'AppIe USA ne faisait jusqu'ici... 
que sur le Macintosh. Eh oui, 
jusqu'ici, pour Petudiant amdricain, le 
Mac Plus etait considdrablement 
moins chcr que le IIGS. Le QGS 
1 280Ko coulcurs etait a pcu prcs au 
meme niveau que le Mac SE - 1 
M£ga... 



56 



Pom's n° 40 



Les profs americains aussi sont 
contents ; jusqu'ici, la reduction 
enseignants marchait pour un seul 
achat d'ordinaieur Apple pour toute 
leur yic. Maintcnant, ils auront droit a 
un autre tous les deux ans, du moment 
que ce n'esl pas le meme modele. 
Bref, ils vont pouvoir passer au CS. 
Incroyable generosite d' Apple USA : 
ils pourroni meme, d6sormais, payer 
avee leur carte dc credit, rendcz-vous 
cornptc ! 

Peui-ctre ignorcz-vous cc que 
1' operation TAvenir N* Attend Pas 
(ANAP) permet tranquillement ct sans 
bruit en France depuis des annccs aux 
enseignants et aux etudiants (et qui, 
dans notre dpoque de formation 
pcrmancnic, pcut dire qu'il n'dludie 
pas ?) pour toute la gamme du 
materiel Apple. Dans ce cas, un coup 
dc fil a la division Education d'Apple 
France vous apprendra combien cette 
ignorance vous a coute\ et combien la 
lecture de Pom's peut vous faire 
gagner. Mais acceptez de voir, jc vous 
prie, qui sont les mieux lotis ! 

%/ Apple France 

«" Connaisscz-vous bmile Schwarz ? 
Oui, le spccialiste des langages sur GS 
(pas seulement dc GS Basic, vous le 
vcrrcz bicntot). fch bien, il a craque : 
il est desormais employe chcz Apple 
France, aux Ulis, et apporte le soleil 
m&litcrrancen dans le service Apple //. 

«" Au moment oil vous lisez ces 
lignes, la version francaise de GS/OS 
est cerlainement disponible chez voire 
concessionnaire, ou va btentot l'eire. 
A propos : elle sera vendue, et e'est 
normal. Ce n'est pas parce qu'Apple 
nous a habitues aux cadeaux qu'il faut 
croire que e'est un droit. 
Souvencz-vous de rintroduction de 
ProDOS (quel prix, a l'6poquc ?). 
Dcmandez done, au meme 
concessionnaire, le prix du dernier 

systeme du Mac. Allez ensuite, 

histoirc de rire, demander dans unc 
boutique de galeriens le prix de la 
derniere version du MS-Dos... 

Attention, j'insiste : achetez 

GS/05. Apple France a, avec la 

diffusion dc la version francaise dc 



GS/OS, un instrument de mesure de 
Pinteret que les proprietaircs dc GS 
portent a leur machine. Et nous, nous 
tenons la 1'occasion de montrer a 
Apple que cct intcrct est superieur a 
celui des proprietaircs de Macintosh, 
par exemple... 

Vous avez deja GS/OS ? Bon, qu'on 
ne nous iraite pas encore une fois de 
pirates, simplemcnt parce que nous 
n'avons pas les deux pieds dans le 
mfime sabot : ce que certains ont deja, 
e'est la version americaine de GS/OS, 
celle qu'Apple USA lui-meme a 
pennis aux grouper d'uiilisaicurs de 
diffuser gratuitement. 

Mais quand il s'agit de logicicls de 
base comme GS/OS, ou comme 
AppleWorks-GS dans un autre 
domaine, le provisoirc, Fa-pcu-prcs, le 
sous-le-manteau en version 
norvegienne ou portugaise, eh bien 
tout ccla est a l'utilisation normale 
d'un logiciel a peu pres ce que la 
masturbation est a l'amour. Sans 
doutc certains aimcraient-iis nous voir 
nous contcnter de ce genre de 
substiluts. Mais nous avons passe 
l'age ; nous voulons 1c vrai, l'officicl, 
la version de reference, garantie sans 
virus et sans gag, en francais, avec sa 
documentation (la documentation 
complete du Finder, par exemple), le 
support Apple, tout. 11 faut done 
rachcter. 

GS/OS cxige les Roms version 
01 et la Rom revision C sur la carte 
SCSI. Exigcz les deux de voire 
concessionnaire, et s'il nc vcut pas, 
comprenez-le (voir ci-dessus), mais 
denoncez-le quand meme a Apple. Les 
premieres sont gratuites, la seconde 
sera sans doute vendue a un prix 
symbolique (moins de 100 F). 

■a- 41256 a 1 000 F le mega : a peu 
pres au moment ou Pom's 39 arrivait 
dans les boites, Apple mettait fin a ce 
carieaii princier, et triplait ses prix (qui 
restent encore en-dessous des prix du 
march£ et des prix US : au lieu de 
ro>usp£ter, demandez a votre 
concessionnaire le prix pour mettrc un 
mega de plus dans le Mac). Cela a 
permis a certains ahonnds d'arriver 
juste h temps pour raflcr les stocks de 
leur concessionnaire a Fancien prix . 



Quant aux aulres, ils ont appris que 
les informations sur Apple France et 
ses tarifs ne s'obtiennent pas en 
ecoutant les rumeurs, mais en tapant 
3614 Apple : ccttc lecon vaut bicn 
2 000 F, sans doute... El je Fecris 
unc fois encore : mcrci Apple France ! 

Si vraiment vous ne trouvez pas de 
Rams pas cheres, meme en Ecosse, 
deux conscils : 

• Voyez ci-dessous a propos des 
disques durs. 

• Soyez patients : il se trouve que 
les super-tele'viseurs bourres de Ram 
que les Japonais prcparent ont du mal 
a trouvcr des achctcurs (les 
magnetoscopes et les Emissions TV 
restam congus pour les performances 
bicn minablcs dc nos teldviscurs 
actuels), Foffre de Ram va done 
normalement repasser bientot 
au-dessus dc la demandc. On prdvoit 
une baisse subsianiielle des prix de 
march6 a panir du deuxieme semestre 
89, surtout sur les Ram d'un megabit. 

Le GS francais, toujours avec 
1 280Ko, est toujours au meme prix 
sur 3614 Apple, il n'a toujours pas 
augmente comme le cousin US. Mais 
mainlenant, pour irouver son prix, il 
va falloir fouiller dans une liste de 
produits aussi fournie que celle du 
Mac. Apple USA, lui. a mis le prix 
du GS monochrome 1 M6ga 
nettement au-dessus de celui du Mac 
Plus. Politique a courte vue, dit Kevin 
Harvey : comme Apple avail du mal a 
salisfaire la demande, il ajuste en 
augmentant ses prix. Consequence : 
dans les ventes de Noel, le GS s'est 
plutot mal portc. Pas au profit du Mac 
d'ailleurs : ce qui s'est vendu comme 

des pctiis pains, c*est,„ le //c Plus I 
Bon, en tout cas une chose est sure : 
pour vous qui avez deja lecteurs el 
moniteur sur voire Apple // 8 bits, la 
super-affaire, en France, e'est l'unit6 
centrale de GS l280Ko, surtout au 
tarif ANAP. 

✓ VersionSoft 

Luc Barthclct (le Lucky Luc dc PonTs 
38) n'a pas migre* tout seul outre 
Atlantique : e'est VersionSoft tout 
cnticr qui a dtc rachcic* par Electronic 



Pom's n° 40 



57 



Arts. Bcaucoup parlent des difficuhes 
de VersionSoft pnur expliquer cet 
achat : j*y vois plutot ce fail bien 
classique que lcs gros mangent les 
petits. Electronic Arts, qui vient 
d'augmenter de 67% sun cliiffre 
d'affaires en 88, et de passer la barre 
des 50 millions de dollars de chifire 
d'affaires, rachete les entrepriscs 
creadves. Apple lui-meme et Claris ne 
se genent pas pour faire la meme 
chose... 



✓ Standard ProDOS 

Un petil conseil aux utilisateurs de 
logiciels VersionSoft (8 ou 16 bits) : 
si vous proritiez du changement de 
propriSlaire pour inetire un mot au 
nouveau en lui cxpliquant ce qu'esl le 
standard ProDOS, et en lui demandant 
une version standard de votre Iogicicl ? 
Apres tout, les versions US de 
VS-Draw, VS-Com, etc. ont et6 
mises au standard par Activision, et 
Macsell, habitue au Mac, ne sait 
peut-etre pas que proteger des logiciels 
Apple //, e'est s'empecher de les 
vendre. Les utilisateurs d'Apple // 
n'apprecient pas du tout, par exemple, 
que VS-Com, VS-File ou VS-Draw 
plantent quand on les lance depuis 
GS^OS sur la disquette originate 
protegee, et qu'on lcs contraignc a 
hisser le drapeau noir sur leur 
ordinaicur pour irouver une version 
d^plombee qui, elle, marche 
impeccahlement ! 

Aux USA, les editeurs en ont tous 
pris conscience les uns apres les 
autres. Lc dernier en dale, apres Roger 
Wagner, e'est Berkeley Softworks 
(voir ci-dessous sur GEOS. voir aussi 
la rubrique jeux). Alors, si le nouveau 
proprietaire se met a diffuser des 
versions pour adultes des logiciels 
YersionSofi, les inauvaises teles qui 
refusent de metlrc le moindre centime 
dans des logiciels non-standard 
pourraient peut-etre sortir leur 
portefeuille ? 

%/ HyperPomme 

Jc demandais "et vous, quel est votre 
club ?", dans Pom's 39. F. Lacazc, et 



quelques autres, m'oflt repondu 
"HyperPomme". Un club, ca ne sen 
pas sculcmcnt pour Faeces gratuit a 
Apple Assistance. Quand Apple larde 
a diffuser les Roms revision C de la 
carte SCSI, qui sont gratuttes aux 
USA, certains savent utiliscr les cartes 
de programmaiion dc Prom ; quand 
Apple nc diffuse pas le logiciel 
ProDOS 8 de partitionnement du 
disque dur qu'il diffuse graiuueuieiii 
aux USA (lcs caries SCSI, 9a existe 
aussi dans des JJe), certains, j'en suis 
sQr, sauront le faire circuler. 

Eh, mais e'est du piratage, me 
direz-vous ! Non, e'est simplement la 
preuve que les utilisateurs d'Apple //, 
comme je Tecrivais dans Pom's 39, 
savent naviguer et n'ont pas peur des 
requins. Us n'attendent pas Apple qui, 
avec le poids de sa bureaucratic, arrive 
toujours apres la bataille. Je me 
demande meme si Apple, qui sait 
parfaitcmcnt tout 9a, n'aurait pas un 
peu tendance a se decharger de ses 
responsabilites sur les clubs. La 
victoirc historiquc dont je parlais dans 
Pom's 39, e'est de trouver Chez Son 
Concessonnaire Apple une Rom 
Revision C Fournic Par Apple. 

A propos, je sais pourquoi il n'y a pas 
de club actif dans votre coin, ce qui est 
bien dommage : e'est que Vous ne le 
lancez pas. Quant au Souci, que je 
comprends, d'independance vis-a-vis 
d'Apple. une chose en tout cas est 
sure : HyperPomme est forccmcnt 
plus independant que Tex -Club Apple, 
ou qu'Apple Link ! 



Toujours Plus 



✓ Apple // multimedia 

Deux nouveaux logiciels viennent de 
sortir pour relier 1' Apple // aux 
magneroscopes. Quelques mots a ce 
sujet, car la confusion regne encore, a 
en juger par ce que je lis dans les 
revues US, et le courrier qu'a recu 
Pom's la dernicre fois que nous avons 
abordd ce sujet. 

• II y a des magnetoscopes dcbiles qui 
sont munis d'une prise Peritel en 



entree, mais n'acceptent pas le R VR 
par cette prise, seulemcnt le 
composite. C'est inacceptable : la 
prise Peritel est une prise normalises, 
pr6cis£mem congue pour les TV 
franchises pour leur faire accepter le 
RVB. Si votre magnetoscope est dans 
ce cas, changez-en pour un normal. 

• S'il n'accepte pas le RVB (cable de 
la carte Feline, cable GS-Peritel), il 
pourrait etre assez europeen pour 
accepter le composite Pal, non ? Dans 
ce cas, sachez que le lit comme le G5 
ont une sortie normale en Pal 
composite. 

• Dans Open Apple, des Australiens 
demandent une sortie Pal au GS. Dans 
A+, Bob Lindstrom riemande une 
sortie NTSC : mais ils Tom deja, Pun 
comme l'autre. La broche 12 de la 
sortie couleur du GS est une sortie 
composite NTSC/Pal : voir Hardware 
Reference, page 66. 

• Si voire magn£ioscope est d'un 
chauvinisme assez absurde pour 
n 'accepter que le Secam composite, eh 
bien d'abord, je ne comprends plus 
rien, puisque ce magnetoscope est 
japonais. Ensuite, je ne vois plus 
qu'un moyen : la carte Apple-Tell. 

Une fois reglees ces histoires de 
connections, vous aurez encore un 
probleme : les noirs qui 
s'intercaleront, sur la bandc, entre ce 
que vous avez envoye dc 1' Apple // ct 
ce qui suit. La aussi, il faul un 
magndtoscope convenable, qui ail un 
systerne de blocage de la bande sans 
arret du moteur, du meme genre que 
Parrel sur image (ne laissez pas la 
bande trop longtemps dans cctie 
position, ca use la bande et les tetes). 

Lcs deux logiciels en question sont 
Home Video producer, d'Epyx, 
etVCK Companion, de 
Broderbund, tous deux pour Apple 
// 128Ko (e'est-a-dire pas de Super 
Haute Resolution GS). Tous deux 
permcttent la composition de beaux 
dcrans, la liaison de plusieurs ecrans 
pour des "scripts" ou des "strips", ont 
ce qu'il faut en "clip-art", bref ils sont 
tous les deux bons. Ceci dit, je 
maintiens que toui ce travail est lout 



Pom's n° 40 



aussi bien, sinon mieux, fait par dcs 
programmes graphiques "ordinaire*", 
de Print Shop a Painiworks Gold en 
passant par Beagle Screens, par des 
logiciels de presentation graphique 
type Show Off, et par des logiciels 
d'animation (voir ci-dessous). 

Envoyer sur TV, via le magii&oscope, 
Ics images du GS, cela fait h£Ias 
surtout la preuve... de la mauvaise 
quality de ['image de ces 
magn&oscopes, quand on les compare 
au moniteur couleur Apple du GS. Je 
Tai de\ja ecrit : utilisateurs, 
unissons-nous pour eviter en 
informatique ce qui s'est passe" en 
vid&j, a savoir la victoirc commerciale 
du plus mauvais des standards. 

✓ 3615 USA ? 

Le Minitel est une affaire qui marche, 
merci ULLA... Au point qu'il cherche 
a conquerir les USA. Minitel USA ct 
Infonet (un reseau US existant) se 
sont allies pour fabriquer une 
Minitel Service Company 
(MSC), dont le but sera de fournir 
des services kiosqucs analogues aux 
notrcs aux acquereurs amfiricains de 
Minitel, mais anssi aux possesseurs 
d'ordinateurs personnels, a qui un 
logicicl d'cmulation minitel sera 
fourni graluitemenL 

Double interet pour nous : d 4 abord, 
vous qui avez fabrique des serveurs 
Minitel pas chers sur vos //e <ou 
autres), vous pouvez exporter voire 
competence (si, pensez-y). Ensuite, on 
proiuet pour bientot aux Americains 
l'acccs direct a ULLA et a nos services 
Minitel : le meme jour, les Frangais 
auiont acce-s aux services americains 
de MSC. Comment dit-on "Ulla'\ en 
amencain ? 

Irradies ? 

Les 6crans de tdleviscurs, ou les 
moniteurs, cela ne diffuse pas 
seulement des radiations visiblcs, 
mais aussi des rayonncments 
invisibles (infra-rouges et 
ultra-violets) d'autant plus intenses 
que vos yeux sont proches de la 
source. Pour la tele, ga va, mais pour 
le moniteur de l'Apple, on est tout 



prct, bicn souvent, et surtout pendant 
un bon moment 

Rcmarquez, ce n'est pas ires grave, 
cela donne juste mal a la tSte. 
Kensington commercialise des ecrans 
anti-reflets dont la couleur et la forme 
est parfaitement ajustee a nos 
machines. 

II y a une autre solution, que je 
prefere : consul tcz votre opticicn, il a 
des lunettes speciales genre lunettes de 
soleil qui font encore mieux ce travail. 



Le mange-disques 



✓ PAO : ?a bouge 

nap Springboard a realise une 
version 2.0 de son Publisher, qui 
inclut ce qui dans les versions 
precedentes etait en option (driver de 
Laser, feuilles de style), et qui est 
censee allcr trois fois plus vite. 

rar Graphic Writer GS arrive a la 
version 3.0, et est diffuse, non plus 
par Datapak, mais par Seven Hills 
Software. 

Timeworks a rdalise un 
PubIish-It-2 qui reconnait les 
extensions memoires au-dcla de 
128Ku et pennet de gros documents, 
inclut le driver d'imprimante laser qui 
etait en option auparavant, et beneficie 
d'un bon nombre de nouvelles 
possibilites. 

«- Dya meme ddsormais une PAO 
pour enfants, facile et tres bien faite, 
ideale pour les journaux scolaires (ah, 
si Freinet avail connu 9a...) : 
Children's Writing & 
Publishing Center, de The 
Learning Company, 

Softsync a egalement realise 
une version 2.0 de son Personal 
Publisher qui inclut le driver de 
laser et une impression en double 
densite. 

er Berkeley Softworks, qui a 

compris la lecon a propos de la 
proteclion, a realise a la fois un 
GEOS deprotege avec une version sur 



disque 3,5, el un Geopublish qui a 
Tair bourre de possibilit6s, dont 
ccrtaines qu'il est le seul a avoir. 

cr Dans tout ca, devinez de quoi je 
me scrs, pour ma part ? Eh bien, 
d'AppleWorks-GS, bien sur. 

✓ Beagle 

& Le tandem Lurot/Geystor est en 
plein travail. Deux nouvcaux 
TimeOut viennent en effet de sortir 
Chez Beagle USA : MacroTools II 
et TimeOut SpreadTooIs. Le 
premier est nn magnifique ensemble 
de macros pour UliraMacros. J'ai 
rcmarque en particulier les 
programmes sous forme de poke et de 
call, qui deviennent ultra-elabor6s, et 
un "Publisher" entierement en macros. 
Dans SpreadTooIs. des las d'utilitaires 
bien conforuables pour le tableur, et 
une application super-indispensable : 
CellLink. qui permet de lier 
ensemble, en se passant des valcurs, 
autant de fichiers tableurs qu'on veut. 
Ah. si Beagle pouvait faire un 
CellLink pour la Base de Donnees... 

Un de mes agents a Cupertino a 
decele a plusicurs reprises la presence 
suspecte des programmeurs de Beagle 
chez Claris : il doit se tramer quelque 
chose a propos d' AppleWorks... 

✓ Toujours jeunes ? 

Le poids de Thabiludc n'cxplique pas 
seulement les reticences des 
proprietaries d' Apple // 8 bits devant 

le GS, il pesc deja, semblc-t-il, sur les 
utilisateurs de GS. 

«■ APW, $a marche, m'ont dit 
certains d'entre vous devant mon eloge 

d'Orca/Desktop, de Byteworks. 

Oui, ca marche. Mais enfin, pouvoir 
assembler et compiler en memoire, 

d'un seul coup, en ne sauvant sur 

disque que le fichicr final, ce n'est pas 
un progres, 9. a ? Lancer son 
programme sur un ecran graphique 
comportant au moins trois fenetres 
diffiSrentes, Tune pour le code source, 
Tautre pour 1'execution du code objet, 
la troisifcrne pour le debugger integrd 
avec trace selective, suivi des 
variables, points d'antis et tout ca* ce 



Pom's n° 40 



n'esl pas an progres, 5a ? £a, e'est 
pour celui qui fait seulement de 
l'assembleur APW. Si vous faites du 
C ou du Pascal (el bientot du Basic), 
vous avez un debugger de code 
source : pendant que le debugger trace 
Pexecution du programme compile, 
vous suivez sur le source. Ce n'est 
pas un progress, ca ? 

Pour 300 F, vous rajoutez le Desktop 
(deux fichiers) a voire APW actuel, 
sans rien changer, vous ne le lancez 
que si vous voulez. El vous hesitez 
encore 7 Qui peut preTerer taper a la 
main Show Units, puis Files/Disk 1 , 
puis Prefix/Diskl/Subl/Sub2, et 
enfin Edit mon. Source, au lieu 
d'utiliscr la fenctre du Standard File ? 
Si Apple laisse les dcveloppeurs avec 
le vieil APW sans y mettre le 
Desktop, e'est qu'eux, ils 
programment sur le Mac avec MPW. 
Moi, j'ai choisi Orca/Desktop. 

«■ Sur AppleWorks-GS, voir la 
rubrique 16 bits. 

P* Excusez-moi, mais e'est cela la 
definition de la vieillesse : eire 
prisonnicr de scs habitudes. Cc n'est 
pas une question d'etat-civil. En 
principc, quand on a un ordinateur 
personnel, et un Apple // en plus, 
e'est qu'on aime Finnovation, quel 
que soil none age legal. 

Bon, je force peul-etre un pen le trait, 
parce que e'est notre travail a Pom's 
d'etre plutot devant que derriere, el 
parce. que cette chronique est une 
chronique des nouveautcs. Mais 
franchcrncnt, si cc nc sont pas les 
utilisateurs d'Apple. // qui font le 
milieu d'accueil naturel pour les 
programmeurs qui innovent, ceux qui 
cassenl les regies et en invenient rie 
nouvelles, bref les createurs, ce sera 
qui? 

✓ Printographer 

Pour tous ccux qui rcgrcttcnt que 
Beagle n'ait pas mis a jour Triple 
Dump pour les pons GS, et qui n'oni 
pas trouvd de Supcr-Scric a mettre en 
slot 1, Roger Wagner confirme 
qu'il remplace les Beagle ancienne 
mode, avec son Printographer sous 
ProDOS, pour imprimer les dessins 



simple et double haute resolution (pas 
les dessins GS) sous ProDOS. Si vous 
voulez seulement imprimer des 
dessins, jc considcrc toujours que The 
Graphics Manager, d'On Three, 
est le meilleur. Mais si vous voulez 
inclurc des routines de copies 
graphique.s dans vos programmes, 
e'est Printographer qu'il vous fauL 

V* Micol Basic : 
1'AppIesoft 89 ? 

Sur Apple //, nous souffrons d'un 
prnhleme : le Basic qui est en Rom, 
r Applesoft, est reste a r Apple // 
48Ko des debuts. Du coup, a fleuri 
une quantite incroyable de "Super 
Basic", tous different les uus des 
autres, pour mettre notre Basic a jour. 
Or nous avons besoin d'un Basic 
comme instrument dc communication 
entre nous, done d'un standard. 

C'est paniculiercmcnt evident et 
crucial sur GS. Le GS Basic d'Apple, 
qui a eu cette pr6tention. etant range 
au rayon des antiquitcs ct curiosites 
par l'APDA, qui va prendre le relais ? 

Peut-etre bien Micol Basic, dc 
Micol Systems. Dans sa version 8 
bits comme dans sa version GS, 
Micol Basic se presente a la fois 
comme un compilate.ur (sans royalties 
pour le Runtime), et comme une mise 
a jour dc r Applesoft (procedures a la 
Pascal, numeros de ligne facullalifs, 
etc). Bien entendu au standard 
ProDOS, il a F ambition dc devenir 
pour F Apple // ce que Turbo-Pascal 
est pour les galeriens. 

Attention : ne le comparez pas au 
Beagle Compiler, par exemple. Beagle 
Compiler est avant tout un 
accelerateur de programmes 
Applesoft : vous n'avez pas a toucher 
a votre programme. Micol Basic 
exigera un travail d 'edition de votre 
programme, il faudra le passer en 
fichier texte el fairc des modifications. 
Beagle Compiler est le comble de 
F Applesoft, Micol Basic veut etrc le 
succcsseur de F Applesoft 

A Pom's, nous ne voulons fermer 
aucunc portc, ct nous savons que ce 
bon vieil Applesoft, avec ses et 



ses "call", et avec les commandes 
addiuonnelles de Basic System, est 
toujours bacn vivanL D'auianl qu'il a 
une vertu essentielle : tous les 
possesseurs d'Apple // Font. Mais 
nous prenons reellemcnl au scricux 
F ambition de Micol. 



Sous le capot 



✓ Durs : SCSI ou pas ? 

D'abord un mot tout simple sur les 
disques durs ; tous ceux qui ont achctc 
ou acheteront un second lecleur 3,5 a 
leur Apple // ont tort. Pour le meme 
prix, ils peuvent mettre un disque dur 
de 20 Megas (Inner Drive). Pour 
moins cher, et surtout sur GS. ils 
donnent un Mega de m£moirc de plus 
a leur Apple //, et leur second lecteur 
s'appelle /RAMDISK. 

Avant que le Pere Noel ne trouve un 
disque dur d'occasion pas trop cher a 
offrir a mon GS, il avait pas ma! 
etudie" le march^. II 6tait arrivd a 
retenir les solutions suivanies (pour 
lie ct GS, pour He il n f y a que le 
Chinook) : 

• L'Inner Drive, d'Applied 
Ingenuity, mentionnd dans Pom's 
39, a cause de son prix (450 dollars 
pour 20 Mdgas, carte d'intcrfacc, 
cables et softs foumis, e'est le meme 
prix qu'un lecteur 3,5 !). II ne marche 
que sous ProDOS ct GS/OS, et on ne 
peut en mettre qu'un, mais son 
logiciel est sur disque (pas de 
problemc pour les mises h niveau), il 
est aussi rapide que les autres, et 
surtout il est ires avanwgeux ; eumrne 
il remplace Falimentation de F Apple 
// et qu'il recommit automatiquement 
touies les tensions en entree, voire 
Apple // sc branchc avec son disque 
dur interne dans tous les pays du 
monde, sans modification. Outre cette 
superalimentation, vous gagncz aussi 
un ventilateur incorpore. II se formate 
et se copie avec le logiciel fourni, 
avec GS/OS, avec ProSel. 

De plus, e'est le seul que j'ai trouve 
qui ait un true malin ct pas cher pour 
les backups : un soft ct un cable (en 



Pom's n° 40 



supplement) pour faire vos backups... 
sur video-cassette (VHS ou Betamax). 

• Toujours en non SCSI, le disque 
dur le plus diffuse pour Apple // 
s'appelle "Sider" aux USA : chez 
nous, il s'appelle le BJX-20, dc 
Brejoux ; il a deux avantages : il est 
partitfonnable entre plusieurs 
systcmes d'exploitation, ct surtout il 
est vendu en France, done SAV en 
France. Le BJX-20 a un 
inconvdnient : on ne peul pas lc 
mettie dans tous les slots du GS, 
sculement le 6 ou le 7 - mais je pense 
que le slot 6 est le meilleur endroit 
pour metire un disque dur sur le GS (il 
iTy a nul besoin de debrancher les 
lectcurs 5,25' chained aux 3,5', le 
tableau de bord est fail pour servir ; et 
comme le slot 5 est pris par..., le 4 
par... etc., altcrncr entre disque dur et 
lecteurs 5,25 est on compromis 
acceptable). Pour toutes precisions, 
voir Brejoux. 

• II y a bien un autre disque dur 
vendu et supportc en France : le SCSI 
d'AppIe, qui marche aussi bien sur 
Apple // que sur Mac. Oui, eh bien 
cclui-la, nous en discuterons, si vous 
le voulez bien, le jour ou Apple fera 
marcher sur Apple // son systeme de 
backup du disque dur sur bande 
magnetique qui, lui, jusqu'a present, 
ne marche que sur Mac... 

• En SCSI, la meilleure solution 
est le disque SCSI 62 Megas vendu 
avec carte SCSI Apple (Revision C !) 
pour 900 dollars par Computer 
Plus Company (fonnamge en deux 
volumes ProDOS). 

• Pour les bricoleurs, la mfitfuxle la 
plus economiquc est decrite dans Open 
Apple (A2 Central) de d&cmhre : elle 

consiste a acheter par morceaux et a 
faire soi-memc l'asscmblage de son 
disque dur SCSI. 

• Un mot sur le SCSI ou pas : nc 
croyez pas que le SCSI apportera en 

lui-meme a votre Apple // un gain de 
performance (en vitesse par excmplc) 
sur un disque dur non SCSI. Non, 
l'avanlage du SCSI, e'est d'abord 
d'etre une interface standard pour 
toutes les machines. Un disque dur 
SCSI marche aussi bien sur Apple // 



que sur Mac, par exemple. 

Deuxienie avantage : la carte SCSI 
permet de chainer jusqu'a sept engins 
SCSI (pas seulement des disques durs) 
les uns derriere les autrcs. Par 
exemple, le lecteur de cornpact-disque 
(CD-Rom) Apple peut d'ores et deja se 
branchcr en chaine apres un disque dur. 
Ne manque que le logiciel de lecture 
du CD-Rom sur Apple //, mais e'est 
pour 89. Certes, ProDOS ne reconnait 
que deux lecteurs de 32 Megas 
maximum par slot. Mais GS/OS n'a 
pas cette limite, et il a deja son driver 
de carte SCSI et son FST pour le 
format High-Sierra des CD-Rom. 

Attention : si vous achetez un SCSI 
non-Apple, il faut qu'il soit livre avec 
la carte SCSI Apple (Revision C !), 
ou qu'il marche avec cette carte. 
Sinun, pas de GS/OS, et, meme sur 
Apple // 8 bits, bonjour les bugs. 

Les inconvenients des SCSI, e'est 
d'abord qu'ils ne marchent qu'en 
ProDOS et GS/OS : pas de CP/M, 
Pascal, DOS 3.3, en meme temps. 
Mais ces sysiemes d'exploitation frant 
obsoletes, sans avenir, est-ce un 
inconvenient ? Apple France vient par 
exemple d'abandonner le support du 
Pascal 1.3 (il faut dire qu'un SED qui 
ne reconnait les lecteurs dc disques 
qu'en slot 4, 5 et 6, sur un GS avec 
disques fan tomes en slot 2, disque dur 
AppleTalk ou non cn slot 7, ce n'elait 
pas la joie...). 

Ensuitc, SCSI, e'est de l'electronique 
en plus (la mecanique etant la plupart 
du temps la meme que le dur non 
SCSI) : un SCSI est done, a capacity 
egale, plus cher qu'un autre. Enlin. la 
plupari des disques nun SCSI sont 
fournis avec un logiciel qui se charge 
du formatage physique du disque. Four 
le SCSI, il faut utiliser directement 
les commandes de la carte SCSI (voir 
par exemple le programme de Tom 
Weisliaar dans Open Apple de janvicr). 

Bref, vous avez le choix entre des 
disques durs aux standards anciens, 
soit ProDOS seuls, comme 
I'ex-Profile d'Apple ou ITnner Drive, 
soit multi-Dos comme le Sider, soit 
des disques SCSI qui ont plus d' avenir 
(les Macs actuels et les futurs GS 



auront un port SCSI integre), mais 
plus chers. A vous de choisir, mais 
sachez que le GS, e'est indiscutablc 
avec GS/OS et AppleWorks-GS, fera 
bientot comme le Mac : la 
configuration de travail normale 
incluera le disque dur. 

Du cote du logiciel pour la gestion du 
disque dur, vous l'avez evidemment 
deja : il s'appelle ProSel. et il fait 
tout. Je ne cesse de m'esbaudir en 
voyant le prix des utilitaires de copie, 
form stage, defragmentation, 
optimisation, sauvegarde, cache, etc, 
pour les disques durs de l'oncle Mac 
ou les brouettes de chantier. 

✓ Digimetrie 

II y a une utilisation oil r Apple// 
excelle, meme si on cn parlc peu : 
e'est TApple concu comme 
instrument de mesure. En France, cela 
s'appelle entre autres les caries 
Digimetrie, qui fonctionnent dans 
quantity de laboratoires ei d'usines. 
J'ai pu cn decouvrir, par hasard, 
quelques unes. II y a la un phenomene 
curieux ; quand vous faites remarquei 
la chose au rcsponsable du labo ou de 
Tatelier, il vous dit "Ah Oui, ?a 
tourne. Oui, depuis cinq ans, on n'a 
pas ctcint cc II Plus, et ca tourne 
toujours. Bon, eh bien ca marche, 
quoi...". Comme 9a marche, on oublie 
I* Apple //, on oublie Digimetrie, il y 
a juste des mesures a lire. S'il y avail 
des pannes, on en parlerait : mais il 
n'y en a pas. 

Si je ne vous en ai guere parte 
jusqu'ici, e'est que, quand jc lis dans 
le descriptif d'une des cartes 
Digimetrie "La carte Thermo- 16v sc 
compose d'un amplificateur de 
thermocouple a compensation de 
soudure froide pour type J ou K", j'ai 
comme un petit coup de blues. Alors, 
juste deux ou trois choses que jc sais 
d'elles ; 

• Les cartes Digimetrie marchent 
sur tout Apple //» GS compris. Mais 
comme lc GS accede a ses slots de la 
meme facon et a la meme vitesse que 
les autres Apple //, e'est souvent un 
luxe inutile. Les cartes Digimetrie 
sont, comme la carte AppIeTell, une 
raison suffisante pour leur dedier 



Pom's n° 40 



enticement un //e. D'autant que le GS 
est plutot plus fragile que les 
increvables Apple // 8 bits. En tout 
cas plus cher. 

• U n'y a pas chez Digimdtrie que 

des cartes amplificatcur dc 
thermocouple a compensation de 
soudure froide pour type J ou K, mais 
aussi tout cc qu'il faut pour convertir 
n'importe quoi en n'importe quoi par 
I'intermediaire d'un Apple //. El si 
jamais vous nc irouvcz pas 
exactemenl ce qu'il vous faul, 
Digimdtrie peut le fabriquer a la 
demande. 

• Le catalogue et les tarifs de 
Digim6tric pcuvent ctre demandes a 
Eurosmart. 



Patchworks 



✓ Sortir de 
Locksmith. 

Ce bon vieux Locksmith reste 
toujours le copieur le plus rapide pour 
les disquettes 5,25. Bien qu'il marche 
parfailenieiU sur GS dans la version 
6.0c (a la condition d'etre en 40 
colonnes dans le tableau de bord). je 
I'avais pourtant delaisse au profit dc 
Copy II Plus, qui reconnalt, lui, plus 
de 128Ko sur le GS. et est au standard 
ProDOS. 

Locksmith n'est pas au standard 
ProDOS, d'abord parce qu'il exige de 
booter sa disquette 5,25. Ensuite, 
parce que le copieur rapide inhibc Ics 
interruptions (ce qui est normal) sans 
dormer de possibility de les remettre 
(ce qui n'est pas normal). Enfin parce 
qu'il n'accepte qu'une sortie par Reset, 
el force le reboot en sortie. 

C'esl sur ce dernier point que lc patch 
suivant agit : donner au copieur rapide 

une sortie qui rcautorise les 
interruptions Q'ai choisi de renvoyer 
dans le moniteur). Ce patch consiste a 
supprimer, dans le copieur rapide 
uniquement, I'option Controlc-Z dc 
recopie d'6cran sur imprimante, pour 
la remplacer par un Contr61e-Q qui 



fail une sortie vers le moniteur. 

Du coup. Locksmith redevient 
reellement utilisable sur GS, a 
condition de passer par SoftS witch : 
n'oublions pas que SoftS witch reste 
actif apres un PR£6, et que fort 
heureusement. Locksmith n'utilise 
que 128Ko sur le GS. On stocke done 
un "workspace" dc ProSel ou Basic 
System avec SoftSwitch, on tape 
"PR£6", on utilise Locksmith, on en 
sort dans le moniteur, on rcpasse a 
SoftSwitch par le tableau de bord, et 
on se reirouve sous ProSel ou Basic 
System : on a reussi a obeir au 
"Reboot : Verboten !" deP. Demblon. 

Lc patch consiste a localiser la chaine 
suivante (en hexa ): 

CP 9A DO OD 

Sur ma version dc Locksmith, cela se 
situe en Piste 9, secteur 9. En 
memoire. cela se situe en SD5B quand 
le copieur rapide est charge. 

Remplacez cette chaine el ce qui la 
suit par \C9 91 do OD 58 20 58 FC 
4C 65 FF, el desormais Controle-Q 
vous permetira de sortir vers le 
moniteur. 

Notez que vous pouvez choisir de 
remplacer Contrdle-Z (S9A) par autre 
chose que Controle-Q (S91), et que 
vous disposez de quelques octets apres 
le DO OD pour faire ce que vous 
voulez. 

✓ GS/OS, Qrodos, Q8 

Au moment ou vous Hsez ccs Iigncs, 
GS/OS doit etre devenu le systeme 
officicl du GS en France. Comme a la 
pcriodc dc lanccmcnt dc ProDOS avec 
le Dos 3.3, nous cntrons done dans 
une pcriode de transition : ccrtaines 
applications (et ccrtaines cartes) ne 
marchent pas encore avec GS/OS. 

Jc mc suis done fabrique" une 
disquette-sysleme mixle. GS/OS + 
ProDOS 16. En effei ProDOS 16, 
eclui du systeme 3.2, marche impec- 
cablemeni avec les oulils, les drivers, 
etc. de GS/OS (mieux meme qu'avec 
scs proprcs versions des oulils, qui 
ont encore des bugs). Pour cela, il 



suffu de prendre une disquette systeme 
GS/OS, et : 

• de rajouler le fichicr P16 du 
systeme 3.2 dans le sous-catalogue 
/SYSTEM de GS/OS ; 

• de rajouter le fichier appele "P8" 
du systeme 3.2 dans le sous-catalogue 
/SYSTEM de GS/OS, car ProDOS 16 
lient a avoir sa version speciiique de 
ProDOS 8. Comme GS/OS a deja son 
propre P8, appelez celui-ci Q8 ; 

• de rajouter dans le catalogue 
principal le fichier appele" "ProDOS" 
(qui est cn realitc le PQuit) de la 
disquette systeme 3.2. Comme 
GS/OS a deja son propre fichier 
appele ProDOS, appelez eclui-ci 
Qrodos ; 

• passcz lc fichier "Qrodos" a un 
6diletir de blocs genre Block Warden, 
cherchez la sequence "P8" et 
remplacez-la par"Q8" ; 

Vous avcz compris le true : il suffira 
de donner le nom de ProDOS a 
Qrodos, et de renommer ProDOS en 
autre cliuse, pour booter cn ProDOS 
16. Remettez les noms de depart, et 
vous bootez en GS/OS. 

✓ GS/OS et ProSel 

GS/OS a un petit bug : quand il sort 
du thermometrc, il laisse Tccran 
graphique cn mode line aire. Si vous 
chargez une image doublc-haute 
rdsolution juste apres (avant lc 
Finder), ca fail bizarre. Pom's n'est 
pas peu fier d'avoir public le premier 
patch dc Thistoire pour GS/OS sous 
la forme du patch-Reset u 
ProSel.SYSTEM de Pierre Demblon 
(Pom's 37 page 31). 

GS/OS ne supporte aucune forme de 
Reset, et demande une fcrmcturc 
sp^ciale du systeme. En cas 
d 'interruption imprcvue (Reset, erreur, 
plantage, etc.), cette extinction du 
systeme n'ayant pas eu lieu, certaines 
donnees peuvent rcster "cachces dans 
le cache", et GS/OS a une forte 
tendance a nous dire que le catalogue 
du disque est endommagc, et qu'il faut 
recopier lous les fichiers (merci pour 
le dur). Solution : un petit coup de Mr 



62 



Pom's n° 40 



Fixii de ProSel sur le disquc conccmc, 
et ca rcpart. 

✓ Compactage 

Sur la disquette APW/Uiiliiies (si 
vous avez une version pas trop 
prehistorique), vous trouvcrez un 
utilicaire appele* Compact a lancer 
depuis APW/Orca. Je vous passe les 
aspects techniques, et je me resume a 
ce qu'il fail : Uiniiiiuer de 30 a 40% 
I'espace disque occupe" par les 
flpplicalions ProDOS 16 quand elles 
if ont pas deja etc coinpaclees. Qa ne 
marche pas a tous les coups, essayez 
done sur des copies, et sous un 
systeme recent. Pour ma part, j'ai 
compacte avec succes : GS Basic, 
DcIuxePaint, Shr Convert, Shangai. 
D'autres ont reussi pour VS Draw 
et... Chessmaster 2100 ! 

✓ Voir le dragon 

En compactant Shangai GS, j'ai 
irouve* un petit bug : si, pour eLre 
certain de gagner, vous avez charge" un 
jeu facile d'un sous-catalogue du 
disque, lc programme refuse de vous 
montrer le dragon de la victoire, car il 
ne trouve pas ses iichiers images. 
Pour eviter cela, il suffa de mettre 
Shangai' et tous les jeux sauve gardes 
dans le meme sous-catalogue. 



Encore une partie 
et j'eteins... 



Raisins 

de Californie 

Vous avez deja pu lire dans Pom's 38 
quelqucs remarques un peu vinaigrees 
sur les piquelles "compatibles" 
californiennes. Elles sont entierement 
confirmees par le nouveau jeu 
"California Raisins", de Box Office 
Software. Californiens, cessez dc vous 
ohstiner : laissez tomber la vigne. et 
mcttez le paquel sur les pommes... 

✓ Qui fait les jeux ? 

II etait une fois trois etudiants qui 



avaient choisi d'apprendre 
rinfnrmatique dans une Universite 
serieuse : a TINS A de Lyon, le 
Departement Informatique vous met 
sur Macintosh des la premiere annee. 
Bien en lend u, au bout de quelques 
annees, le virus les prend : ils 
cherchent done du travail de 
developpement a faire sur Mac, 
histoire d'avoir acces en permanence a 
la machine, plus sans doute que pour 
remplir Icur escarcelle. 

A Lyon, un editeur de logiciels de 
jeux, Infogrames, cherchait 
precisement quelqu'un pour passer des 
jeux existant sur certaines machines 
vers d'autres machines. Choucttc, sc 
disent nos etudiants, nous allons done 
avoir Mac, GS, Atari ensemble. On 
leur prete successivcmcnt deux GS, 
deux Mac dont un avec disque dur, un 
Atari 520. Joints aux trois Mac, dont 
un avec disque dur, qu'ils ont deja, ca 
ronfle... 

Voila done comment ont 6td 
transporters : 

«■ "Les passagers du vent", 
d' Atari vers GS, pour Infogrames. 

a- "Bubble Ghost" d'Atari vers 
IIGS, pour Accolade (USA). 

^ "Bivouac" (Infogrames) d' Atari 
vers IIGS pour Epyx (USA), sous le 
nom de Final Assault. 

«s* "L'Arche du Capitaine 
Blood" d'Atari (011 plutot de rien, vu 
que le source assembleux etait 

in utili sable) vers IIGS el vers 
Macintosh, pour Minriscape (USA). 

k3f "Warlock" (Ere Informatique) 
d'Atari vers IIGS et Macintosh, pour 
Three-Sixty (USA) et 

Ere-Informatique (France). 

fir "SbufflePuck Cafe" 
(Brodcrbund) de MacinLosh vers IIGS 
et Atari pour Rrorlerbund (USA). 

"Bob Moranc IV" 
(Infogrames) d'Atari vers IIGS et 
Macintosh. 

sr "Operation Jupiter" 
(Infogrames) d'Atari vers IIGS et 



Macintosh. 

Apres avoir pas mal "galer6" avec les 
versions beta des outils de 
developpement, ils en sont arrivds a 
realiser leurs propres outils de 

conversion et de realisation de sons et 
d'iinages enire les diverses machines. 

Four programmer pour le G5, ils 
utilisent desormais MPW sur Mac (eh 
oui, eux aussi), estimant qu'APW est 
beaucoup trop lent. Pour envoyer les 

programmes GS du Mac vers lc CS, ils 
n'utilisent pas le programme 
Passport remis par Apple, mais 
passent par Appletalk (6 secondes au 
lieu rle 4 minutes pour transmcitre un 
fichier de I6OK0). Pour programmer 
pour le Mac, ils utilisent Lightspeed 
C. Pour 1' Atari aussi d'ailleurs, avec 
un programme de conversion dc leur 
cru. Pour le "debugage" des 
programmes GS et Atari, ils utilisent 
la aussi le Mac, connecte a 1'autrc 
machine par les ports Modem a 
19 200 bauds, avec un programme de 
surveillance de leur cru. 

Nos trois etudiants sont aujourd'hui 
devenus cinq. Ce qui m'a 
particulierement intcresse* dans leur 
travail, je l'avoue, outre cette 
necessite que Ton rctrouve h chaque 
fois de faire soi-meme ses propres 
outils, e'esi la programmation 
multi-machines. Memo s'il s'avere, eh 
oui, que la machine qui permet de 
programmer pour touies les autres, 
e'est lc Mac. Un Mac gonfle* (en 
memoire et en disque dur), mais un 
Mac. Quand vous jouerez a tous ces 
jeux sur lc GS, songez u nos cinq 
dtudiants dont le nom ne sera pas sur 
la pochette, ei remerciez ronde 
Mac... 

✓ Alio, Michel... 

• Tu me connate, je ne sms pas 
trop du genre Disneyland et "Bonjour 
Us pedis amis". Mon style, e'est 
plutot "What's up, Doc ?" et Tex 
Avery. Mais figure-toi que la 
comhinaison Spielberg-Disney est 
pricisiment du niveau Tex Avery : 
"Who framed Roger Rabbis", de 
Buena Vistal Disney IS pielberg . c'esl 
du gag touies les minutes, des 



Pom's n° 40 



sequences d x arcade rapides et 
amusantes. des graphiqu.es 
super- sympa. Tu recois en prime un 
poster rigolo, un "car net de gags' 1 tres 
droit aussi, et puis... il y a Jessica : 
quelle p-p-p-p-ponp-p-p-pie ! 

II paraii mime que le jeu a st bien 
marc hi quils en ont fait un film. Ou 
alors, c'est le contraire. En tout cas, 
ils appeilent ca le "multimedia" . Dis 
done, Jean-Yves, que fais-tu samedi ? 
Moi, j'irais bien au cini : Jessica, 
mon vieux, p-p-p-p-pardon ! 

• Compris, Michel : a samedi ! 

✓ Flight Simulator GS 

Sublogic a mis en chantier la 
version GS dc Flight Simulator. 
Dccollagc prcvu fin 89. 
Si vous pref£rez rhelicopiere, 
Tomahawk-GS, de Daiasoft (diffusion 
Electronic Arts), vous met aux 
commandes (Tun autheniique Apache. 
Enfilez voire beret ven, et c'est 
TApocalypse Now. Ce qui est 
particulierement interessant dans ce 
jeu, c'est le realisme des simulations 
(c'est difficile de pilotcr un hclicoptere 
de combat), les bruitages fantasuques. 
Et puis, on peut faire boum-boum sur 
les mechants avec des super-missiles. 

✓ Standard ProDOS 

Si Pom's a choisi ChcssMastcr 2100 
comme premier logiciel qu'il diffuse, 
ce n'est pas seulemenE parce que c'est 
lc mcillcur. C'est aussi parcc qu'il 
inaugure une serie de jeux au standard 
ProDOS sur GS. Les disquettes sont 
normalcmcnt copiablcs, lc programme 
accepte. les NDA et CD A, peui etre 
mis sur disque dur ou autre, dans 
n'imporle quel sous-catalogue, etc. 
Simplement, il demande soil un mot 
de passe, soil le 27e mot de la 4e 
lignc page 32 dc la documentation. 
Mais rien a voir avec le vandalisme de 
Soko-Ban : le logiciel obeit h toutes 
Ics regies du standard ProDOS. 

La baisse du prix des disques durs est 
ccrtaincmcnt un clement d'explicauon. 
Mais la maturite des utilisateurs est 
toujours le point decisif : nous 
sommes de plus en plus nombreux a 
dire que "sur GS, on ne boote pas". 



Que cela soit special GS. c'est ce que 
nous prouve Tetris, de Spectrum 
Holobyte : Tetris est livr^ en trois 
versions (48Ko, 128Ko, IIGS). Les 
deux premieres sont sur disquette 5,25 
proiegee, alors que la version GS est 
au standard ProDOS. La trcs belle 
trilogie de casinos de California 
Dreams : Vegas Gambler, Vegas 
Craps, Club Backgammon est 
egalement an standard. Nous nous 
ferons un plaisir de mentionner les 
autres que vous nous signalerez. 



16 bits 



Animations GS : 
$a decoiffe 

"Deux pages gTaphiqnes, c'est bien 
pratique pour les animations. Et 
comme la Super Haute Resolution du 
GS n'en a qn'une, ca va etre 
difficile,..". Nous avons && beaucoup 
a croire cela. 

Eh bien, c'eiaii faux. Les jeux GS 
nous cn ont deja fait la preuve. Parmi 
les producteurs de ces jeux, deux 
grandes rnaisons : Aclivision et 
Epyx. Pas etonnant que ce soit elles 
qui nous prescntent les premiers 
logiciels d'animation sur GS : 
Cartooner pour la premiere, Art 
and Film Director pour la 
seconde. Pius dc precisions quand 
j'aurai eu le temps de les utiliser un 
peu, mais deja une certitude : 
['animation couleurs sur GS, ca 
decoiffe... 

«• Et Broderbund, qui avait fait 
Animate ? Pour les animations, je ne 
sais pas : mais ce que je sais, c'est 
qu'il prepare une version GS de son 
Jam Session du Mac, histoire de 
nous montrer que le son du GS est 
meilleur... 

✓ AppleWorks GS 

Puisquc lc Pere NoSl Claris m'a 
apportS Apple Works-GS, je devrais ici 
vous en faire la revue. Impossible : il 
y faudra plusicurs articles cn tiers dc 
Pom's. 



Alors, jc commence par la conclu- 
sion le taux de diffusion 
d'AppleWorks-GS sera la mesure 
cxacic de I'intelligence des 
propri&aires de GS. C'est le meilleur 
logiciel xnitgxt existant sur toui 
ordinatcur personnel (Mac II inclus), 
la locomotive qui va faire vendre des 
GS. Quant on songe qu'il ne coule que 
99 dollars a ceux qui ont deja 
AppleWorks (US...) ! 

Attention a son nom, qui pourrait cire 
trompeur. Du premier terme 
(AppleWorks), lout ce qui reste, c'est 
l'idee de Tintegrd a tout faire, et la 
capacity de lire les fichiers 
AppleWorks. C'est lc dcuxieme terme 
qui est l'esscniiel : IIGS. Et tout est 
la. 

Bien sur, du point de vue des 
fonctionnalites, c'est l'6quivalent 
d'AppleWorks + TimeOut Graph +■ 
TimeOut Paint + TimeOut Quickspell 
+ TimeOut Thesaurus + TimeOut 
SuperFonts + TimeOut Com + 
TimeOut Sidespread + des tas d'autres 
capacites. II ne perime pas 
AppleWorks, qui rcstc lc maitrc dc la 
partie "Apple IP du G.S. II rajouie 
simplement un cnorme paquet de 
possibilitds nouvclles, qu'on ne verra 
jamais sur un //e (et qn'on mettra 
longtemps a voir sur Mac). C'est le 
maTlre pour la partie "GS" du IIGS. 

Un seul excmple ; vous coupcz voire 
graphique depuis la fenetre qui 
contient votre fichier tablcur. vous le 
tfanspoi tez: dans la feneue qui conucnt 
un fichier Paint, vous le retravaillez, 
vous le recoupez pour le coller dans 
voue fichier PAO, dans lequcl vous 
l'etirez un peu en hauteur, puis vous 
imprimez le tout (en couleurs, 
evidernment). Le tout, bien cutcndu, 
sans un seul acccs disque, sans ouvrir 
un seul fichier nouveau. C'est lc GS, 
ca. 

Alors, oui, il va falloir changer 
d'habitude : on ne conduit pas la 
Ferrari comme le Solex. Quelques 
precisions face aux premieres 
incomprehensions qu'engendre ce 
satane poids de 1' habitude : 

a* "TI est airocemeni lent au 



Ponfsn 40 



cliargemem" : faux. Tuui depend de la 
configuration de vos preferences : a 
vous de choisir Iesquels des six 
modules vous souhaiiez 
qiT AppleWorks GS charge en 
memoire a son lancement. Si vous 
mcttcz 0, il chargera les modules du 
disque au fur et a mesure des besoins, 
el le lancement d' AppleWorks GS est 
plus rapide. Si vous lui dcmandcz dc 
charger les six modules au depart, 
vous chargez Multiscribe, Graphic 
Writer, Supcrcalc, VS File, 
DcluxePaint et VS Com d'un seul 
coup en memoire. 750Ko de code a 
ranger par Ic Memory Manager, 9a 
prend forriment un peu de temps ! 

J'esperc d'ailleurs que vous ne 
complex pas le chargement dc GS/OS, 
voire le lancement et la fermeture du 
Finder, dans Ic temps de chargement 
de GS/OS ? 

Rappelez-vous Pierre Demblon : sur 
GS, on ne "boote" pas. Et que font 
done GS/OS ct scs outils sur voire 
disqucttc 3,5, alors que, pour 
moins chcr qu'un second 
lectcur 3,5, ils scraicnt en 
/RAM5 ? 

^ "Comme il utilise les 
outils du OS, il est forcemeat 
super-lent dans la gestion de 
I'ecran graphique 11 . Oui, eh bien 
la ApplcWorks-GS m'a fail 
faire une vraie decouverte, et je 
fais ici une autocritique 
majeure, en mcme temps que 
mes excuses a Apple. Non, le 
graphisme du GS n'est pas lent. 
Ca ne va Svidemment pas aussi 
vite que recran-texte d'Apple- 
Works, mais ca va. Le 
defilement en mode liste dans 
la Base de donnecs, ca va. C'esl 
normal, rien a dire. 3-1 el 3-9 
en traitcmeni de lexte, ca va. 

Autrcmcnt dil : si noire GS 
£tait lent, e'est qu'il dtail mal 
programme, point final. Bien 
sur, la Transwarp GS sera la 
bienvenue, mais s'il est 
programme comme il faut, en 
asscmblcur, la vitcssc du GS 
est normale. 

En un sens, AppleWorks-GS 
est la premiere Yraic 
application GS. Maintcnant, 



nous n'acccptcrons plus les succedanes 
poussifs. Comparez done la vitesse de 
la PAO d'AppleWorks-GS a celle de 
Medley, dc Millikcn Publishing ! 
Bravo, et merci, Claris. 



"AppleWorks-GS est un 
programme large et complexe. Les 
utilisaieurs d'AppleWorks vont avoir 
une pcriodc difficile pour s'habitucr a 
la nouvelle interface utilisateur" (John 
Wrenholt, Scarlett de Novembre). Au 
moins, 5a, e'est franc ! Eh, John, si tu 
es a ce point rStif a la nouveauie\ que 
fais-tu avec un GS ? Tes semblables 
sont tous sur IBM ! Decouvrir une 
possibility nouvelle loutes les cinq 
minutes, ca n'est pas une "pcriodc 
difficile", mais prdcisement un des 
moments agrcahles de Texistence ! 

* "II est lent a l'impression sur 
mon ImageWriter" : e'est qu'Apple- 
Works-GS travaille en ^rapliique, la 
ou AppleWorks et Gribouille 



travaillent en texte. Le graphique sur 
ImageWriter, e'est plus beau, mais 
c*est plus lent : meme avec un Mac 
ou avec TimeOut Superfonts... Tout 
ce que ca prouve, e'est qu'il nous faut 
AppleWorks ET AppleWorks GS. 

"C'est un gros programme. II lui 
faut au moins 1 280Ko et deux 
leeteurs 3,5'. £a, c*est vrai : la 
Ferrari, il faut de la place dans le 
garage. Comrne tous les ordinaleurs 
personnels, le DOS a besoin de deux 
leeteurs minimum. Mais pluidi, pour 
le mcme prix qu'un second lecteur 
3,5, nn deuxieme Mega de Ram ou un 
disque dur... 

✓ AppleWorks GS : 
bientot la VF ? 

Rdsumons : AppleWorks-GS est au 
GS ce qu'ApplcWorks est a l'Applc // 
8 bits, le logiciel decisif qui donne a 
r utilisateur le meilleur des 




Traitement de texte fran^ais 

Pour Apple lie, Apple //c, Apple GS. 

pi Frappe au kilometre, rapidite d'6criture. souplesse de correction. 
Glossaire puissant recherche - remplacement. 
Creation de caracteres telechargeables sur Image Writer 

(notation mathematique, alphabets etrangers etc..) 
Impression rapide, pilotage precis de mise en page. 
Coupure correcte des mots, justification en proportionnel, 
condense et expanse. 

Gribouille, une valeur sure pour un public averti. 

Pour recevoir Gribouille, envoyez ce bon de commande a: 

Je vous prie de m'envoyer a I'adresse ci-dessous; 

Nom: 

Adresse: 

le logiciel Gribouille Prix (port compris) 

' version //e - //c pour lecteur de disquettes 5 1/4 599 fr 710 tr 
' version //e - Ifc pour lecteur de disquettes 3 1/2 632 fr 750 tr 
' version GS 835 Ir 990 fr 

Ci-joint un chfeque de francs Nbelie a I'ordre de GRIBOUILLE SARL 



Pom's n° 40 



65 



possibility de sa machine. Et Tavenir 
du GS (c'est-ia-dire l'avenir de V Apple 
If) en est dircctemeni function, 
d6sormais, d' AppleWorks GS : aux 
USA, mais en France aussi. Si 
1' Apple // a marche en France, c'est 
parce qu'il y avait une version 
francaise d'ApplcWorks. Or. il n'y a 
pas* jusqu'a pr6senl, de version 
francaise d'AppleWorks-GS. De la a 
conclure, comme certains d'entre 
vous, "Tu vois bien qu'ils se moquent 
de nous, et qu'ils ont decide la rnort du 
GS en France", il y a un pas que je ne 
franchirai pas. 

C'est vrai, bien sur, que pour un 
logicicl dc travail quotidicn ct 
universel comme AppleWorks-GS, 
une version frangaise est indispen- 
sable : e'est aussi evident que pour 
Mac Write, Mac Paint ou 
AppleWorks, autres produits Claris. 
Quclqucs fanatiques impatients dans 
mon genre peuvent bien se precipiter 
pour avoir tout de suite la version US, 
sans attendre un jour dc plus, quiuc a 
galerer pour les dales, les valeurs en 
dollars, la virgule decimale et quantiie* 
d'autres joyeuset^s : la masse des 
uiilisateurs, elle, a besoin de la 
version francaise pour pouvoir 
travailler sericusement. Pom's en a 
fait la prcuye definitive avec le succes 
des TimeOut en francais, dans un pays 
ou avaient ele vendues trois ou quatre 
versions US. Mais ce que je soutiens, 
c'est que nous aurons cette version 
francaise. Voici six bonnes raisons 

pourga: 

• D'abord, AppleWorks GS est un 
logiciel Claris, et nous savons tous 
comment Claris pratique. C'esi ainsi 
que les choses se passent 
systcmatiquement pour tous les 
logiciels Claris, el pas settlement pour 
eux d'ailleurs. C'est ainsi qu'il a 
pratique" pour Mac Write, pour Mac 
Draw, etc, brcf, c*est la maniere 
normale : 

Si, dans un premier temps, 

evcntucllement, les possesseurs les 

plus impatienLs de l'aucienne version 
d'un logiciel Claris se voient proposer 
un larif d'upgrade pour la nouvelle 
version US, c'esi qu'il est bien 
entendu que, quclqucs mois plus lard, 

ils auront, soit graiuitement. soit 



moyennant un nouveau larif 
d'upgrade, la version francaise. Dans 
ces conditions, on comprend que 
Claris prenne son temps, la 
francisation inevitable d 'Apple- 
Works-GS, avec son dictionnaire des 
synonymes (heureusement que Claris 
a dejS un dictionnaire francais dans 
Mac Write), son module de 
communication, ne pouvant pas se 
faire en un jour. Pour Mac Write non 
plus, ca ne s'est pas fait en un jour, et 
Apple Works-GS, c'esi beaucoup, 
beaucoup plus que Mac Write. Et e'est 
infiniment plus que de traduirc la 
version 2.0 US d' AppleWorks en 
version 1.4 frangaise. II y faudra done 
sans douie plus que les trois mois 
habitue Is. Mais ce qui s'esl fail pour 
les uns devra se faire pour les autres. 

• Dcuxieme raison pour laquelle ca 
ne pent pas se passer autrement, e'est 
qu'AppleWorks-GS, ce n'est pas 
seulement un des produits de la 
gam me Claris qui doit etre traile 
comme les autres produits, e'est, ei de 
loin, le meilleur produit Claris. Un 
logiciel int^gre six fonctions aussi 
complet, 5a n'exisie sur aucune 
machine, meme pas sur Mac. Done, 
ce qui a t\t possible pour Mac Write 
le sera, a plus forte raison, pour 
ApplcWorks-GS. C'est exactemenl la 
raison d'etre de Claris-France, apres 
tout. 

• Une troisieme raison : meme si 
Claris etait teni6 par rinenie, 
rappelons que Claris est unc cntrcprise 
crfiee par Apple dans un but precis. 
Quand Apple a confic a Claris le son 
des logiciels Apple comme Mac Write 
Ou AppleWorks, il Lui a confie* aussi 
bien les profits que les contraintcs (le 
suivi et le support des logiciels). 
AppleWorks-GS francais, qui est 
presente par Claris comme "le 
complement d 'AppleWorks", fait done 
partie du "cahier des charges" de 
Claris. Apple, qui nous a vendu nos 
AppleWorks, nc pourrait que rappclcr 
Claris a l'ordre si celui-ci laissait 
tomber MacWrite ou Apple- 
Works-GS. Le fait qu'il nc s'agit pas 
d'un logiciel Mac, mais d'un logiciel 
GS, esi encore une raison de plus : 
comme vous le savez, Apple, qui a 
quelque mauvaise conscience 



s'agissant de 1' Apple //, vicnt 
precisement dc decider d 'assurer une 
carriere normale au GS en France. 

Or Apple-France n 'ignore pas, par 
exemple, que GS Paint et GS Write, 
qu'il met toujours dans la bolte du GS, 
sont pennies par AppleWorks-GS au 
meme litre que ProDOS 16 est perime 
par GS/OS. Avant meme 
AppleWorks-GS, GS Write emit deja 
considere comme etani "clairement le 
parent pauvre de Multiscribe-GS" dans 
InCider de Novembre 88. Continuer 
trop longtemps a difiuscr des produits 
pennies d'une maison d'edition 
disparue, sous pr6texte qu'elle etait 
francaise. au lieu du produit 
"top-nivcau" de Claris (filiale 
d' Apple), ce ne serait pas seulement 
faire preuve d'un chauvinisme plutot 
ridicule : ce serait fusilier delibercmcnl 
le GS en France. Dans ce cas, Apple 
se serait donne un second ridicule, 
eclui d'avoir racontc juste lc contrairc 
la veille ! Et le seul moyen pour lui 
d'eviter ce double ridicule, c'esi de 
vcillcr a ce que Claris respecte ses 
obligations. 

• Une quauicme raison, si les 
prdecdentes nc vous suffisent pas. 
Imaginez un instant comment 
raisoiinerail un ulilisaleur de 
Macintosh mis au courant de cette 
situation : un super-integre six 
fonctions diffuse* par Claris-USA a 99 
dollars aux possesseurs du logiciel 
Claris le plus rcpandu. et ce logiciel 
n'aurail pas de version francaise ? 
Vous imaginez le chambard ? 
Sirictemcnt impossible ! Or il s'agit 
des niemes maisons, Apple ct Claris. 
Si cette situation durait, ccla 
signifierait qu'elles ont decide de 
prendre leurs clients pour des 
imbeciles. Vous voyez bien, 5a ne 
uenipas debout, 

• Une cinquieme raison, si vous 
reste.z enenre sceptique : mon allusion 
au Macintosh n'est pas du lout 
gratuite. Si Claris a decide dc rachcter 
Sryleware et son GS- Works, c'est 
pour en faire AppleWorks-GS, bien 
sur, mais c'est aussi pour en faire un 
produit pour Mac genre Mac- Works 
qui lui permettra (quand U aura uaduii 
pour le Mac les 750Ko de code objet 
en assembleur 65816 d' Apple- 



66 



Pom's n° 40 



Cherche contacts sur GS 

«Les utilisateurs de 1' Apple IIGS doivent sefaire connaitre (par courrier) afin 
qu' Apple prenne conscience au'il y a un veritable besoin. Alois envoyez vos 
courriers a Apple France, a {'attention du Croupe Produits, 12 Avenue de 
V Oceanic, ZA de Courtaboeuf, 91956 Les Ulis Cedex.» 

Ces deux phrases sont extraites d'une reponse d'Apple lui-merne a une 
question sur le GS, et j'ai pu les lire sur le tres officiel serveur 3614 Apple 
le 11 Janvier. On cherche manifestement a retablir des circuits interrom- 
pus, a retrou ver des contacts perd us, peut-etre meme a reconstituer aux 
Ulis un fichier d'adresses negligees par les concessionnaires. 

A moins que ce ne soit la la version franchise de la demande que le 
Departement "Relations Consommateurs" d'Apple USA adresse aux 
utilisateurs americains : en cas de refus ou d'incapacite d'un concession- 
naire de repondre a une question de votre part, veuillez envoyer un 
rapport preci s a Apple avec les norns, adresse et telephone du concession- 
naire, le nom du vendeur ou du technicien concerns, votre configuration 
exacte et votre question. Nom du service a qui envoyer ce rapport : "Ser- 
vice Evaluation des Concessionnaires", bigre I Peut-dtre que cela 
s'appelle "Groupe Produits" chez nous. 

Hn tout cas, puisqu'on nous le demande... 



Works-GS, ce qui ne se fait pas en un 
jour), dc supplantcr Microsoft- Works. 
AppleWorks-GS, c'est la chance dc 
Claris de devenir le Microsoft de 
1' Apple, cc qui est son ambition et 
celle de son actionnaire, Apple. 

Or, si Claris n'est meme pas capable 
dc fairc unc version franchise 
d* AppleWorks-GS, il proclame 
publiquement qu'il sera encore moins 
capable de faire unc version francaise 
de MacWorks. La, c'est camSment le 
suicide : vous voyez bien, ca nc lient 
pas debout. Si GS-Works emit reste 
un produit StyleWare, il n'y aurait 
sans doute jamais eu de version 
francaise. Mais maintenant que c'est 
Claris, ils sont forc6s d'en faire une. 

• Unc sixicmc raison, ct jc 
m'arreterai la : lisez Finterview dc. 
Kevin Harvey dans A+ de janvier. 
Kevin Harvey, ce n'est pas seulement 
rauteur principal tF AppleWorks GS et 
le fondateur de Styleware : c'est le 
Directcur de la Ligne des Produits a 
Claris, e'est-a-dire I'homme qui a en 
charge AppleWorks, Apple Works-GS, 
Mac Write et Mac Paint, rien que $a. 
C'est lui qui decide sur le point qui 
nous conceme (eh oui : c'est aux USA 
que se font les versions frangaises des 
logiciels Claris). Or lui aussi se 
rcjouit qu'AppIe Works GS sone sous 
le label Claris, parce que, je cite, 
"Claris a un engagement tres fort dans 
le support de ses produits, et unc 
quantite importante de ressources 
dediees a cela. Claris est connu dans 
PinUustric du logicicl pour la qualilc 
de son support. Tout le monde a 
Claris prete reellcment atteniion an 
consommatcur". Notez bien, lecteur : 
c'est a Kevin Harvey qu'il faudrait 
vous adresser si les choses trainaient 
trup. 

Alors, quand je vous dis "il y aura 
forccment une version frangaise 
d'Applcworks GS", vous vous doutez 
bien que ce n'est pas la parole 
uffiuelle dc Claris ni d'Apple. Nun, 
c'est la conclusion d'un raisonnement 
simple : Claris et Apple ne pcuvent 
pas fairc autremenL Toutes les auires 
possibilites re ticnncnt pas debout. 
Claris a a la fois des regies et un 
actionnaire : il faudra qu'il leur 
obeisse, cette fois comme les autres. 



Done, si nous n'avons pas encore 
notre ApplcWorks-GS, c'est que la 
version US est sortie en decembre, et 
qu'il faut un premier delai a ccs 
grosses machines pour avaler la pilule 
de Pampleur de la decision a prendre, 
un second dclai pour prendre ccttc 
decision, et un troisieme pour la 
mettre en ccuvre. 

Soyons patients : nous savons 
qu' Apple Works-GS n'a pas etc* ecrit 
en un jour, qu'il a fallu du temps pour 
franciscr GS/OS ou AppleWorks 2.0. 
Mais quelquc chose me dit que plus 
nombreux seroni les clients de Claris 
ct d'Apple qui Lront tendre lcur carnct 
de cheques, prels a payer, comme 
n'importe quel client amiricain ou 
n'importe quel client Mac, et plus vite 
ca se fera. Je ne me plains pas, je ne 
rouspcie pas, je ne critique pas, non : 
j'achctc ! Dc combicn, le chfcquc, s'il 
vous plait ? 

Mais patience n'est pas indifference. 
Le compte a rebours est commence 
depuis decembre. Je Pai deja ecrit, les 
utilisateurs d'Apple // savent 
naviguer, et n'ont pas peur des 
requins. Et ce n'est pas sur les sourires 
des concessionnaires qu'ils vont juger 
de la fiabilite' globale des entreprises 
Claris ei Apple : c'est ici, sur 
Apple Works-GS, que tout va se jouer. 



C'est ici que Claris ct Apple engagent 
leur reputation commerciale. Nous 
sommes mieux lotis que les 
americains sur des tas dc choscs, jc 
Pai ecrit parce que c'est vrai. Mais 
eux, ils ont AppleWorks-GS. A 99 
dollars pour les possesseurs 
d' AppleWorks. Et tout le reste est 
litteraiure. 

✓ Clavier 
bien tempere 

A mettre sur votre disquette GS/OS 
francaise : le NDA KEY.UTIL, qui a 
ete francise" et enrichi par E. Schwarz 
et Y.Koenig. C'est le seul NDA qui 
soit sur mon disquc systcmc, c'est un 
indispensable. Dans sa version 1.4, il 
marche impeccablcmem avec Apple- 
Works-GS. Copyright Apple, mais 
divers retards ont empeche de le mettre 
sur la disquette GS/OS. Alors 
comment le trouver ? Ilumm, quel est 
voire club ? 

✓ Roger Wagner 

J'ai recu de Roger Wagner le nouveau 
SoftSwitch, Macromate et The 
Graphic Exchange. 

Impeccable, le nouveau SoftSwitch : 
9 "workspaces", capture des ecrans- 



Pom's n° 40 



67 



texte sous forme d'6crans SHGR, etc. 
Juste une precision ; pour s'en servir 
v raiment bien, il faul Puuliser avec 
un selccteur ProDOS 8 plutot qu'avec 
le Finder. Done, avec ProSel bien sur. 
Mais il y a dG y avoir une histoire a 
propos de ProSel entre Roger Wagner 
(qui diffuse le Merlin de Glen Bredon) 
ct Glen Bredon (qui diffuse son ProSel 
tout seul comme un grand). 

Consequence : la documentation dc 

SoftSwitch fait tout cc qu'cllc pcut 
pour ne jamais prononcer le nom de 
ProSel, et est encombree de references 
permanentes au selccteur que nous 
serions tons census utilizer (quoique 
personne ne l'utilise plus sur OS, 
mais Roger Wagner a bien pris soin 
de nous le fourrer sur la disquette 
SoftSwitch, sur cclle de Macromaie, 
partout ou il peut), a savoir... 
MouseDesk ! Rassurez-vous : 
SoftSwitch etant simple el facile 
d'emploi, vous extrairez facilement les 
deux pages utiles de cette 
documentation schizophrdnique. 

Quant a Macromate, e'est vrai qu'il 
met des macros partout. 11 faut 
souvent introduire des delais dans des 
macros sans cela irop rapides pour les 
programmes, mais e'est tout. II 
reconnait meme (e'est si facile, sur le 
IIGS) les touches de fonction spceiales 
des claviers "ADB etendus" que 
quelques ignares appellent chez nous 
des "claviers de Mac II". Pour le 
moment, je vous conseille cependant 
d'attendre, Macromate ayant un bug 
grave dans la reconnaissance des 
claviers internationaux qui n'a etc que 
partiellement corrigfi. 

The Graphic Exchange est sans 
doute le programme qui permet le plus 
ei le mieux de convenir n'importe 
quelle image en n'importc quelle autre 
(un morceau de dessin SHR en clip-art 
Newsroom, par exemple, ou 
rinvcrsc). Encore quelques bugs (ne 
parvient pas, par exemple, a lire les 
dessins Mac Paint sur disquette Mac 
8OOK0 HPS, mais un bon program- 
me. Avec The Graphic Exchange, je 
n'arrete plus de fabriquer du "clip-art" 
pour la PAO d'ApplcWorks-GS avec 
lout ce qui me tombc sous la main. 

II faut cependant quand meme y 
joindre SHR Convert (DPA 007), 



pour disposer du maximum de 
possibilites, et Graphics Converter, de 
Pelican Software, pour convertir les 
fontes Print Shop, Fontrix et GS, 
ainsi que les dessins Print Shop, en 
fontes et dessins pour SuperPrinL 

✓ DeLuxe Write 

Bon traitcmcnt de textes GS d'Elec- 
ironic Arts, qui marche bien avec 
DeLuxe Paint. II aurait peut-etre fait 
fortune, si AppleWorks GS n'eiait pas 
arrive. Je n'ai de tnute fagon pas 
rjouve de moyen de lui faire afficher 
accents et autres... 



A lire 



✓ Le catalogue 

Le catalogue est sorti. Honnetemeni, 
je ne l'ai pas lout lu : 1 100 pages dc 
listcs de materiels et logiciels 
disponibles en France, meme si 40% 
minimum portent sur l'Apple //, 5a 
fait encore 440 pages... Sacre travail 
d'Apple France, ce catalogue. Si vous 
croycz encore qu'il n'y a rien, en 
France, pour l'Apple //, 90 F pour 
vous faire changer d'avis. 

✓ A ne pas lire 

Honteusement partisan ; totalement 
subjectif ; atroccmcnt scctairc ; diffuse 
sans controle des rumeurs 
irresponsables ; n'hesite meme pas, en 
critiquant Apple, a salir le ventre qui 
le nourrit 

De qui je parle ? D'unc fcuillc 
anonyme, de realisation artisanale, a 
pcriodicite inddfinie, qui n'est meme 
pas vendue, ct dont le litre est un 
aveu : Le Trognon de Pomme. Pour 
se la procurer, il faut etre au moins un 
nccromancien dc niveau 9. 

Remplie de "tuyaux" sur les jeux du 

GS (du genre "Paiies Option / sur 
King Quest GS et lous les Sierra"), 
cette "feuille de choux seropositive" 
(sic) ne petit etre qu'unc dc ces 
productions estudian tines farfelues 
dont I'esprit rebclle contamine les 
facultes franchises. II serait pourtani 



grand temps que Pon admette, dans 
nos universiies, que l'informatique, 
e'est Turbo-Pascal sur IBM, et rien 
d'autre ! L'informatique n'est pas une 
affaire d'amateurs, e'est une industrie, 
et la pressc informatique, e'est un 
Secteur de Cette industrie. A qui 
veut-on faire croire qu'cllc puissc faire 
Pobjet d'un piaisir, d'une passion 
meme ? Un jour, on nous parlera 
carrcmcnt dc culture, a cc comptc ! 

La presentation de plus en plus "pro" 
d' Ampersand ne permettant plus 
guere de le qualifier de "fanzine", c'esJ 
done le Trognon qui est desormais le 
"The Road Apple" francais. 

✓ A2 Central 

Puisque ce qui etait auparavant Open 
Apple, de Tom Weishaar, et qui 
devienl A2 Central, invite, dans son 
numero de janvier, ses lecteurs qui 
comprennent le francais a lire Pom's 
(nierci, Tom), vuus me peniiellrez de 
lui renvoycr l'ascenscur. 

A2 Central est, a mon avis, la 
meilleure revue americaine sur 
l'Apple //. Attention : n'y cherchez 
pas des programmes lout fails comme 
l'editeur de fontes de Pom's, mais la 
mine la plus dense d'informaiions de 
loutcs sortes sur PAppIe // : bugs, 
patches, adresses, tuyaux de toutes 
sortes. Bret, une revue qui se 
rcmboursc cllc-mcmc, qu'il couie cher 
de ne pas lire. Une mine comme A2 
Central n'exisie, a ma connaissance, 
sur aucur. autre ordinateur individucl. 

La nouvelle, e'est que mainienant A2 
Central sort aussi sur disquette 3,5' 
chaque mois. II s'agit de permeure aux 
lecteurs, ulilisanl des programmes 
comme Documax, ou Fastdata Pro, 
ou.., ProSel, de relrouver 1'infor- 
mation qu'ils chercheni sur disque : 
utiliser l'Apple // comme index, e'esi 
malin. D'autant que cela permet de 
metue en plus, sur la disquette, lous 
ces articles qu'on avail prcvu de mettre 
dans la revue, mais qui ne rentreni pas 
lous en meme temps dans ses pages 
(un drame bien connu de Pom's, 
comme d' A2 Central). 

En plus A2 Central complete bien 
Pom's dans sa fonclion de services 



68 



Pom's n° 40 



(diffusion de livros, de hard* de soft). 
La seule bonne raison que vous 
ponvez avoir de ne pas lire 
A2-Ceniral t u'esi aussi le scul 
reproche que Tom Weishaar ait pu 
faire a Pom's : dommage que ce soil 
luui 6uit en Stranger... Abonnemcnt 
d'un an a 28 dollars, 12 numeros 
envoyes par avion sur touie la plan6te 
au meme prix. 

✓ Un indispensable 

Le seul livre qui manquait 
veritablement a ma bibliotheque 
Apple //, e'etait l'excellent livre de 
Gary Little sur ProDOS 8 intitule 
"ProDOS, Advanced Features for 
Programmers". Cest intention- 
nellemcnt que l'cditeur ne le reeditait 
pas : toute sa substance se retrouvc 
dans celui qu'il vient de surtir chez 
Addison-Wesley, qui est & la fois le 
premier livre sur GS/OS et le dernier 
(au sens du livre ilefiniuf) sur ProDOS 
8. Du ][4- au GS, il nous le faut done 
h Tous. II s'appelle "Exploring Apple 
GS/OS and ProDOS 8", ct est editc 
par Addison-Wesley. II est diffuse 
entre autres par A2 Central. 
Ddpechez-vous, ga s'epuisc vitc, Ics 
Gary Little... 



Adresses 



A2-Central 

P.O. Box 11250, Overland Park 

Kansas 66207, USA 

A.P.P.L.KCoop 

voir TechAlliance 

APDA - Apple Direct 

Apple Computer, 20525 Mariani 

Avenue, M/S 49A. Cupertino, 

CA 95014, USA 

Applied Engineering 

P.O. Box 5100, Carrollton 

TX 75011, USA 

Applied Ingenuity 

14992 Ramona Boulevard, Unit M 

Baldwin Park 

CA 91706, USA 

Beagle Bros 

6215 Ferris Square, Suite 100 
San Diego. CA 92121, USA 
Berkeley Softworks 



2150 Shattuck Avenue, Berkeley 

CA 92121, USA 

Big Red Computer Club 

423 Norfolk Avenue, Norfolk 

NE 68701, USA 

Brcjoux 

29, rue Montribloud - 69009 Lyon 

w 78 36 52 69 

Broderbund 

17 Paul Drive, San Rafael 

CA 94903, USA 

Ruena Vista Software 

Disney Consumer Products, 3800 

West Alameda Avenue, Suite 325 

Burbank.CA 91505. USA 

Byte Works 

4700 Irving Boulevard 

NW Suite 207, Albuquerque. 

NM87114, USA 

California Dreams 

780 Montague Express Way 

Suite 403, San Jose 

CA 95131, USA 

Call Apple 

290 S.W. 43rd Street, Renton 
WA 98055,USA 
Checkmate Technology 
509 South Rockford Drive, Tcmpe 
AZ 85281, USA 
Chinook Technology 
601 Main Street, £635, Longniom 
CO 80501, USA 
Cirtech UK 

Currie Road Industrial Estate 
Galashiels, Selkirkshire, Scotland 
Royaumc Uni 

Claris France 

10, rue Mercoeur - 7501 1 Paris 
« (1)43 70 7172 
Claris Usa 

440 Clyde Avenue, Montain View 

CA 94043, USA 

Digimetrie 

78, bid A. Briand - 68000 Perpignan 

IT 68 66 54 48 

Computer Plus Company 

2303 N. 44ih Street, £2, Phoenix 

AZ 85008, USA 

Electronic Arts 

Electronic Arts Direct Sales 

P.O. Box 7530, San Mateo 

CA 94403, USA 

Epyx 

600 Galveston Drive, P.O. Box 8020 
Redwood City 
CA 94063, USA 



EuroSmart 
10, route du Grand Lac 
78110Le Vesinet 
(1)30 71 17 69 
Hello Informatique 
1. rue de Metz - 75010 Paris 
*i(l)45 23 30 34. 
HyperPonime Paris 
Georges Jounenc 
13, place de la Seine 
92400 Courbevoie 

Imagol 

72, bid Raspail - 75006 Paris. 

tr(l)42 22 05 55 

Kensington Microware 

251 Park Avenue South, New York 

NY 10010, USA 

Kinson Products 

482-484 Sunrise Highway 

Rockville Centre 

NY 11570, USA 

Micol Systems 

9 Lynch Road, Willowdale, Ontario 

Canada M2J 2V6. 

Milliken Publishing Company 

1 100 Research Boulevard, 

Saint Louis 

MO 63132, USA 

Ohio Kache Systems 

4162 LilLle York Road 

Suite E, Dayton 

Ohio 45414-2566, USA 

Open Apple 

voir A2-Ceniral 
Preferred Computing 
P.O. Box 815828, Dallas 

TX 75381, USA 

Roger Wagner Publishing 

1050 Pioneer Way, Suite P 
El Cajon, CA 92020, USA 

Seven Hills Software 

Oxford Road, Tallahassee 
FL 32304. USA 

Spectrum Holobyte 

Sphere Inc, 2061 Challenger Drive 

Alameda, CA 94501, USA 

Springboard Software 

7808 Crekkridge Circle, Minneapolis 

MN 55435, USA 

TechAlliance 

290 S.W. 43rd Street, Renton 
WA 98055,1 JS A 
Time works 

444 Lake Cook Road, Deerfleld 
IL 60015, USA ^ 



Li 



Pom's n° 40 



Pom's Le Tarif 

NB : le numeYo entre parentheses indique la revue dans 
laquelle le produit est decrit. 

Revues 

n° 8 k n° 26, chacune 40,00 
n° 27 a n° 40, chacune 45,00 

Recueils Pom's 

Cos rerupils regroupent 4 numeros 

de la revue. (Recueil 5 a 8 epuise) 

Recueils n° 1 £ 4, 9 b 12, chacun 140,00 



Cables communication 

Tour la mise en ceuvre de ces cables, 
se reporter aux numeros 27, 28, 30, 
31, 33 et 34 qui prescntent les 
programmes de communication 
reliant ordinr.teur et Minitel. 
Freciser le ou les modeles 
d'ordinateur. 

CSble Minitel/ordinateur 225,00 
Cable Ordinateur/ordinateur 225,00 

Reliures 

Pour la protection et le classement 
dc 6 num6ros de Pom's (un an) 

Rellure 75,00 



Disquettes Pom's, Macintosh 

Ces disquettes regroupent 
l'ensemble des programmes pour 
Macintosh d'une revue. Pro- 
grammes du domaine public, 
polices de caracteres, nouveaux 
systemos, etc. y sont ajoutes. 

3,5', de la n° 1S d la n° 40, chacune 80,00 

Disquettes Pom's, Apple // 

Ces disquettes regroupent 
l'ensemble des programmes pour 
Apple / / d'une revue. 

5,25' 140KO, de la n° id la n° 40, chacune 60,00 

3,5' 8OOK0, de la n° 29 a la n* J 40, chacune 80,00 



Logiciels pour Apple // 

Sauf precision, ces logiciels 
peuventetrelivresen 140 ou 800Ko 
(preciser). Les logiciels americains 
sont accompagnes d'une documen- 
tation franchise. 





Tarif Joker* Tarif normal 


ChessMaster GS 8OOK0 (39) 


OJU.UU 


/UU,UU 


Ariequinl40Ko (39) 


135,00 


150,00 


Copy ][+ version 8-3 (37) 


450,00 


500,00 


ProSei (36) 


450,00 


500,00 


Compilateur Beagle (35) 


675,00 


750,00 


Big U140Ko(35) 


400,00 


450,00 


PomJJnk 3.1 (34/35) 


400,00 


450,00 


InterPom's 2.0 (31) 


400,00 


450,00 


Clv^Pom's (31) 


180,00 


200,00 


EPE 5.1 (15/23) 


180,00 


200,00 



Logiciels pour AppleWorks 

Ces logiciels se greffent sur 
AppleWorks pour le doter de la 
souris, de polices dc caracteres etc. 
NB : UltraMacros comprend l'en- 
semble des fonctions de Super- 
Macro Works. 





Tarif Joker* Tarif normal 


TimeOut Palnt(39) 


270,00 


300,00 


TimeOut SuperFonts (38) 


720,00 


800,00 


TimeOut UltraMacros (38) 


585,00 


650,00 


TimeOut Graph (38) 


765,00 


850,00 


TimeOut SideSpread (38) 


495,00 


550,00 


PathFinder (38) 


135,00 


150,00 


SuperMacroWorks (33) 


450,00 


500,00 



Polices de caracteres 

Ces polices de caracteresde type 
Macintosh fonctionnent avec 
AppleWorks & SuperFonts mais 
aussi avec Publish if, MultiScribe. 
Une trentaine de polices par 
disquette 

'Polices' 001 & 015, 140 ou 8OOK0, chacune 80,00 
Catalogue de reference Unipol 80,00 

Shareware Apple // 

Disquettes presentpps dans les 
numeros 38 & 39. 

DPA 001 £ 012, 140 ou 800KO, chacune 80,00 



70 



Pom's n° 40 



Logiciel pour IBM PC 

Accompagne Ie livre T-es Secrets de 
Multiplan' de H. Thiriez 

Les Secrets de Multiplan 



175,00 



Zip Chip 

Nouveauprocesseur4Mhzpour les 
Apple //e el //c. Description dans 
lc present numero. 

Tarif Joker* Tarif normal 
ZipChip 4 Mhz 1 710,00 1 900,00 

Port (urgent recommandeV) 50,00 50,00 

Logiciels pour Macintosh 

Tarif Joker* Tarif normal 
175,00 
200,00 
200,00 
450,00 500,00 
400,00 450,00 
400,00 450,00 
180,00 200,00 
180,00 200,00 



Excel Efficace 
MacAstuces 
Le Livre du Macintosh 
Copy II Mac version 7.2 (37) 
Pom_Link 3.1 (34/35) 
InterPom's 2.0 (31) 
Clv_Pom's (31) 
Raccourci (26) 



Shareware Macintosh 

Disquettes presentees dans les 
numcros 22 & 30. 

Mac A, B, C, D, E, F, G, H, I, chacune 



80,00 



Abonnements 1 an (6 numeros) 

*L'abonnement a la revue Puin's 
comprend l'attribution automa- 
rique de la carte 1oker\ Celle-ci 
offre un acces privilege k une 
assistance telephonique et donne 
droit aux remises sur les produits 
Pom's. 

Revue seule 225,00 

Revue et disquettes Apple// 140KO 525,00 

Revue et d isquettes Apple // 800Ko 625,00 

Revue et disquettes Macintosh 625,00 
Revue et disquettes Apple // 140KO et Mac 925,00 
Revue et disquettes Apple // 8OOK0 et Mac 1 025,00 



Gagnez du lemps. Commandez 
par Minitel au : 

(1)39 53 04 40 



Bon de commande 



Je desire recevoir : 

Quant Produit 



Prix total 



J'ai un lecteur Apple // 140Ko □ 
J'ai un lecteur Apple // 8OOK0 □ 
Montant 

Port avion hors CEE 

15,00 F par revue et/ou disquctte 

Montant total 



Ma commande atteint 1400,00 F (abonne 1000,00 F), 
je desire recevoir le programme Arlequin qui m'est offert 

oui / nan 



Je regie 
par : 



Cheque 

Carte Blcue/Vi5a/Eurocard/Mastcrcard 

Numero 

Expiration _ _ / 

Signature 



Nom 

Prenom 

Adresse 



n° de carte Joker 



Pom's n° 40 



71 



Arlequin 



Le Chat Mauve 



Arlequin est un editeur 
graphique puissant 
fonctionnant en double 
haute resolution pour 
r6aliser tous les dessins a 
l'aide de la souris, ou 
d'une poignee de jeux. 

Toutes les fonctions 
necessaires sont 
acccssibles par un clic : 
remplissage, couper/coller, 
loupe, symetrie, choix de 
couleurs, sauvegarde 
(format cornpacte), tables 
de formes etc. 

L edition des 
caracteres est integre a 
Arlequin. 

Sur lie ou lie avec carte 
Feline, mixage possible du 
mode monochrome 560 
points et de la couleur. 

Copie d'ecran en 
couleurs sur 




Image Writer II, 
monochrome sur 
Image Writer et Epson 
MX82. 

Arlequin est egalement 
un interpreteur 
graphique dote de 
trente-trois instructions 
pour le programmeur en 
Basic sous ProDOS, en 
Pascal ou en assembleur. 

Du simple trace d'un 
point jusqua l'ecriture de 




4 



Les instructions Atleyuin 
sous Basic PioDOS 



texte en DHGR, en passant 
par la definition de 
fenetres de travail... 



Pom's diffuse ce 
programme de la Ste Le 
Chat Mauve sur une 
disque double face 5,25 
pouces Pascal/ProDOS non 
protege, accompagne d'un 
mamiel de 230 pages. 

Apple lie 128Ko, //c, IlGS 

150,00 F TTC 

(Remise 10 % aux abonnes. 
Preciser le numero de la 
carte Joker) 

Ce programme vous sera 
offcrt si vous passez une 
commande a Pom's 
superieure a 1400,00 F 
(supdrieure a 1000,00 F 
pour les abonn6s) 

Bon de commande a la fin 
de ce numero. 



Jamais un outil aussi rapide 
n f a ete aussi simple 



Compiler un programme Basic 
avec le bon outil, c'est : 

Transformer le Basic en langage machine, 
sous ProDOS, 

Accel6rer de 2 k 20 fois l'execution des 
programmes, 

Generer un code plus compact que le Basic 
original, 

Compiler instantanement, lors du RUN, 
ou sur disque, 

Utiliser les cartes d' extension-memoire, 
Gagner en confidentiality : le code est 
henrtetique, 
Gagner en efficacit^ . . . 

Compilateur, documentations francaise et americairie 
750,00 F TTC, (abonnfe 675,00 F), frais de port 20,00 F. 
Pom's - Editions MEV - 12, rue d'Anjou - 78000 Versailles 
(comma nde par Minitel : (1) 39 53 04 40) 
Banc d'essai. Pom' 35 



2 



as 

PQ 
u 



S 

o 

u 




BEAGLE COMPILER 



MKMM Language SPEED for 
Applesoft programs! Convert 
existing program* in seconds. 

0v*'n beginning programmers con make 

Uiefi rniDOS-bdsed BASIC programs fly! 




Applesoft Spfcd-Up Utility 
hvAUn Mini 




Recherche la disqucttc 5,25" 
ProDOS d'utilitaires pour le disque dur 
Micro Expansion 5 megas G506. 
Guy Carlevaio — Impasse G. Sand — 
01 480 Beauregard— 74 60 90 51 

Vends, cause achat Mac SE, Apple 
//c Roms 3.5, moniteur, stand, 
joystick, Unidisk 5,25", nbx livres : 
5 000 F. A rnoitie prix, programmes 
originaux : ProSel, SupcrMacro- 
Works, SuperFonts, Business 
Graphics, VersionTel. 
Michel Taieb — © (1) 43 07 80 95 

Recherche assembleur BigMac ou 
ProCodc d'origine avec documeniation 
complete. 

Jean-Yves Gagnepain —©35 85 79 
49 

Vends, cause passage au MacPlus, 
pour ][+ ou //e, 1 Timemaster HO 
(650 F), une souris el carte souris 
(1 000 F), un digiialiseur d'image 
Computer Eyes (1 000 F) et pour 
tous Apple, un ZipChip (1 350 F). 

Andre Brugmans — Biixelles — r D 
02/539 7611 

Vends Apple //e, 80 colonnes, 
128Ko: 4 700 R 

Patrick Labille — & travail : (1) 45 
65 00 47 © domicile ; (1) 64 58 52 
85 

Vends Sharp PC1350 16Ko, Apple 
//c 64Ko, 2 lectcurs, 2 controlcurs, 
cartes Z80, Eve, SSC, souris, Apple 
UG5 1,2 mega, moniteur N/B, et pour 
Apple J[+, carte 128Ko el RVB Chal 
Mauve. 

Claude Martineau — ( 1) 47 00 15 
39 

Recherche carte SSC pour Apple //e 

et cable Applc/Minitel. 

Hen Timsit —©43 20 64 75 



Vends imprimante Epson LX80 avec 
tracteur papier et interface serie avec 
buffer, documeniation complete en 
francais : 2 300 F. 

Robert Salvy — © (1) 60 86 33 84 
apres 17 h. 

Recherche programme de facturation 
avec taxe parafi scale sur Apple //. 
Olivier Krajka— ©56 31 84 55 



Vends MacPlus (9 700 F). 

ImageWriterII(3 800 F), 

Ram 41256 120 ns (50 F). 

Alain Rouer — Province @ 93 43 11 

62 

Recherche Apple IIGS avec ou sans 
moniteur. 

Mike— ®(1)46 61 1037 de 10 h a 
12 h 



Horizontalement 

1 - DecouYerte 

2 - Bien connue des diabetiques 

3 - Lieux de distribution du pain 

4 - Retira - Morceaux voile 

5 - Canape 

6 - Pire de toutes - Note a Tenycrs 

7 - Gros fil - Copule 

8 - Au cceur du neant - On peut la boire 

9 - Physicien 
1 - Cliche 

Verticalement 

1 - Racontees 

2 - Eliminerait 

3 - Italienne 

4 - Decoupons - Limites d'une star 

5 - Sort - Personnel - Regie 

6 - Deesse renversee 

Retiree de travers 

7 - Compositeur es- 

pagnol - Possede 

8 - Colorie - Prenom 

d'ailleurs 

9 - Blanche, gn peu 

cruche ! - Lentille 
1 - Ton*ton qui eut tort 
Notre mere o tous 



Probleme 40 

par 
Joelle Piard 





1 






















1 






c 


H 


E 


V 


fl 


L 


1 


m 


R 


E 






R 


n 


D 




M 


E 


R 


n 


E 


S 


-co 
e 





R 


1 


E 


M 


T 


E 


h 


fl 


S 


c 




1 


N 


F 


R 




m 


S 


E 


o 

Z) 




s 


fl 


1 


jflc 


fl 


ra 

m 


S 


N 


O- 




1 


i 


T 



CjL 

■ o 


n 


N 


u 


T 


— c 
o 




E 
R 


CJ 


tLl 


R 
D 


D 


R 
E 


1 

E 


- OJ 




E 


L 


U 




1 




U 


L 






S 


fl 


R 


D 


1 


N 


1 




R 


S 




























74 



Pom's n° 40 




ChessMaster 2100 



^ Play i no Board Display Extras 





















,•>. 

/ i 






- 




















t 








■ 








o 

■ 










m 






■ 




\& 




& 








w 





















I 00 



LE MAITRE 



Pom's vous propose 
aujourd'hui sur GS une 

EXTRAORDINAIRE VERSION 
DU MAITRE DES JEUX, 
CAPABLE DE 
PERFORMANCES 
DECEPTION. 



NlVEAUX DE JEU 

LE SOMMET DE LA REFLEXION INFORMATTQUE I CHESSMASTER 

2000 + l'equivalent DE 10 ANXEES DE recherche 

BiBIJOTHEQUE D'OUVERTURES CONSIDERABLE (PLUS DE 150000 
COUPS) 

nombre illimite de niveaux de jeu. de debutant a grand 
Maitre 

Pour chaque niveau, option 'jeu stmpufie* 
En mode apprentissage, ChessMaster 2100 indique le5 
coups et les prises possibles 



Affichage 

Utilisation des ressources du GS : Super Haute 
Resolution, menus derouiants, soukis... 

PENDULES TEMPS REEL A L' EC RAN 

Affichage de l'echiquier en 2D ou 3D 

POSS1BILITE DE DE3SINER SOI-MEME LES PIECES, DE TOURNER 

L'ECHIOUIER PAR QUART DE TOUR, DE JOUER *A LAVEUGLE* 

Affichage possible de vos commentaikes suk les coure, 
de3 pieces deja prises, de la reflexion de 
ChessMaster 



Temps de reflexion 

ch0ix du temps de reflexion par coup, par partie, 

egalement en coups par minute et temps standards 
des touhnois 

Option temps egal, option 'Blitz' 

Des aides 

ChessMaster 2100 peut suggerer un coup, reventr en 

arriere et rejouer les coups 
possibilite de changer de cote a tous moments 



Ploying Board DisdIoh Extras 

- ■ : 

35.tfT-c2 : 5-: 4 
;- f z -zz 

35 : :- 

36 e _ : - : : -fi 

37 aE-:r l-r 
_-t 3 




thnt f 7 f £• 
Score -3 28 
Ply 3 
Moves 16 



Pour progresser 

Affichage possible de la reflexion dk ChessMastek 
possibilite d 'analyse des parties 

I 1 PARTIES DE MaITRES ENREGISTREES AVEC COMMENTA1RES 




sauvegarde et impression des parties 
Resolution de problemes d'echecs 
Parties a 'avantages* 

Mode d'emploi complet Pom's, en francats, compremant 
un manuel d'appremtissage de la federation us 
d'echecs et un historique des echecs presentant les 
Maitres 

De PLUS, VOTRE GS PARLE... 




fiditions MEV - 12. rue d'Aniou - 78000 Versailles © (1) 39 51 24 43 - Mlnitel (1) 39 53 04 40 





MarT for Mac. Limagination en liberie. 




Imagine?. Un scanner a main, raprde et specialement 
con$u pour le Mac™. 

Choisissez un. deux, trois ou quatre cents dpi. noir & 
btanc ou 52 nuances de gris... clickei et saisissez 
toute image jusqu'a 106x350 mm dons vocre Mac en 
quelques seconder 

Scan Man est un Accessoire*^^^- 1 
de Bureau fonctionnant avec Mac 
Plus, SE ou II. Les imaqes saisies 
peuvent etre modifiees en taille, 
tournees ou inversees, edkees — pixel par 
pixel si vous voulez - et transferees grace au 
Press e-pa piers vers pratiquement toute application, 
des lagiriels dp dessin nux tmitements de textes, ou 
sauvegardees dans dlfferents formats de fichiers. 

ScanMan for Mac est livre avec un boitier interface 
SCSI, les logicieis (application et DA}, un manuel 
d'utilisation et naturellement ia garantie et Je sup- 
port technique Logitech. Le tout a itn prix 
incroyable. 

Maintenant, imaginez les mille et une 
facons de donner plus d'impact a vos 
publications et vos rapports. 

Pour plus d'information. cantactez 

LOCITECH/Vente France 

Tel.: 0)34 132018 
hax:tl]S4 1S19M 



LOGITECH Suisse 

Siege europeen 

Tel.: ++41-21-8699656 
Fax; t±4t 21 36007 17 



Mac en une marque i/e Apitlt* Cuini/utvi. ftfc 
Si-unMun fit iwie mo/yut' lAr Luyileilt